Côte d’Ivoire-élections locales: « Ouattara, Bédié et Gbagbo, des programmes de développement? »-Tribune de Guy Tressia

3 min read
64 / 100

élections localesLes Ivoiriens iront aux urnes le 2 septembre 2023 pour élire les maires et les présidents des conseils régionaux, dans une élection couplée qui concerne le développement de chaque localité de la Côte d’Ivoire.

GUY TRESSIA ELECTIONS LOCALES ledebativoirien.net

Depuis le mois de mai 2023, les partis politiques ont désigné leurs candidats pour compétir dans les différentes circonscriptions locales. Ils continuent de présenter leurs champions aux populations, à ce jour. Pendant que la compagne est prévue pour s’ouvrir officiellement du 25 au 31 août prochain.

On assiste à des précampagnes aux allures de campagnes. Au cours des meetings de présentation, les candidats ont pratiquement une seule phrase à la bouche, identique. «C’est Gbagbo qui m’envoie» pour les candidats du PPA-CI. «Bédié m’a choisi» pour ceux du PDCI-RDA. «Je suis le candidat de Ouattara» pour les candidats du pouvoir, le RHDP.

election au burkina aso

Comme si ces présidents des partis significatifs de Côte d’Ivoire sont des programmes de société ou de développement. Pendant ce temps, les candidats indépendants dont ne veulent pas les partis politiques, n’étant pas adossés à un parti politique ou une personnalité de haut rang, s’évertuent à proposer leur vision du développement aux populations de leurs localités.

 Y a-t-il des exceptions ? Certainement. L’on peut citer au passage pour l’heure, un de ceux qui pensent qu’on peut parler de soi par exemple à Marcory. Aby Akrobou Raoul Modeste, candidat du PDCI-RDA, ironise en s’adressant à son adversaire, Laurent Tchagba parachuté par son parti le RHDP à Marcory :

BEDIE, OUATTARA ET GBAGBO LEDEBATIVOIRIEN.NET
la danse des 3 grands Bédié, Ouattara et Gbagbo

 «On dit de venir faire palabre avec moi et toi, tu dis Président, Président ! Enlevez le nom du président Alassane Ouattara dans notre confrontation électorale. Il est le président de tout le monde…». N’est-ce pas beau et clair ! Chaque candidat doit être capable de faire des propositions, des promesses sur la base desquelles, il sera jugé à la fin de son mandat.

Les populations n’iront pas demander des comptes à Gbagbo, Bédié ou à Ouattara pour des promesses électorales non tenues. Les élections locales sont l’occasion rêvée pour les populations de juger les relations avec les cadres, les élus pour choisir parmi les candidats, celui qui peut réaliser leurs rêves de développement et du bien-être. Alors, candidats, arrêtez de dire ‘‘Gbagbo, Bédié Ouattara’’. Déroulez vos programmes de société, vos programmes de développement pour séduire les électeurs ! Ainsi a parlé Guy Tressia.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur