Côte d’Ivoire-le Révérend KANON LUC parle en exclusif des élections locales : «Tout candidat doit être pauvre…»

7 min read
62 / 100

Révérend KANON LUC, il est Vénérable Supérieur Evangéliste, Chef du Diocèse, Chef de l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire, Président du Comité Directeur National. Il est le détenteur de l’Arrêté N° 408 portant gestion de ladite congrégation en République de Côte d’Ivoire.

kanon luc ledebativoirien.net

Il est à la tête de cette’Église née en septembre 1947, qui prépares son 76è aniversaire de sa révélation au fondateur le Prophète Samuel Joseph Oshoffa. ‘‘C’est comme un anniversaire dans une famille, l’enfant demande son anniversaire. Donc nous devons faire en sorte que ce 76è anniversaire soit pour nous, un renouvellement de conscience« , déclare le chef du diocèse de Côte d’Ivoire. C’est dans dans ambiance qu’il accorde un entretien à la rédaction de LE DEBAT IVOIRIEN, pour s’exprimer sur l’atmosphère électorale en Côte d’Ivoire. Un vrai éclairage pour les candidats. Suivez le chef du diocèse de Côte d’Ivoire…VSE KANON LUC.

LE DEBAT IVIRIEN : Monsieur le Président du CDN et Chef du Diocèse, VSE KANON LUC, la Côte d’Ivoire est dans une ambiance électorale. Quelle est votre lecture?

VSE KANON LUCL’on ne peut dire que l’Eglise n’est pas politique. La base de la Bible, c’est ‘‘allez sauver les plus démunis’’. C’est la base de la Bible. S’il y a aujourd’hui des gens qui ont été coptées pour qu’ils parlent de la vie politique du pays, cela veut-dire que le choix s’est porté sur eux pour qu’ils soient les porte-paroles des plus démunis. Il faut que les gens sachent que, « si je suis député, je ne parle pas au nom des gens qui sont déjà aisés, mais je prends la défense des gens qui ne sont pas aisés. Donc si je suis maire, cela veut dire que je dois faire en sorte qu’à la mairie, le peuple qu’on me confie soit à l’aise ».

vote legislatibves2

Donc c’est pour ne pas que le président fasse lui seul ce qu’il y a à faire qu’il y a les maires partout. Ces maires-là sont au service de la nation pour que cette nation soit à l’aise et que les besoins de cette nation soient mis au-devant du tenant du pouvoir pour qu’en retour, ce tenant du pouvoir ait le cœur pour la population. Et ce sont ces maires, ces députés qui doivent amener le tenant du pouvoir à regarder cette population qui veut véritablement aussi être à l’aise.

Nous qui sommes les guides religieux nous devons faire en sorte que cette mission ait Dieu comme base, qui voudrait que le plus démuni soit à l’aise, celui qui est persécuté, celui qui vit mal, soit à l’aise. Nous sommes venus tous dans l’égalité spirituelle, l’homme est créé selon la ressemblance de Dieu. Dieu n’a pas dit, aujourd’hui, voici l’homme aisé qui va être créé ; et le lendemain voilà un homme pauvre qui va être créé. Maintenant si on voit des dissensions autour de cette création, nous les guides religieux nous allons prier et demander à Dieu pour que l’esprit qui crée cette personne afin que la terre soit habitée, nous anime.

Et qu’il y ait une compréhension du mal. S’il n’y a pas cette compréhension, on ne pourra pas se débarrasser du mal pour le bien. Nous les guides religieux, nous devons être du côté du Seigneur qui veut qu’on cultive le bien afin que le mal disparaisse. C’est notre prière qui doit faire en sorte que Dieu suscite effectivement des hommes qui doivent être à l’écoute de la population qui veut véritablement s’épanouir.

Quels conseils donnez-vous à ceux qui qui iront à la conquête des suffrages du peuple ?

kanon luc

VSE KANON LUC : Vous savez, la continuité de ce que nous visions trouve sa source dans la Bible. Moïse était à l’aise avec Pharaon en Egypte. Mais avant de recevoir la mission du Seigneur, Moïse a quitté le Pharaon et il s’est rendu dans le désert. Moïse est revenu pauvre. Il n’avait seulement que cette verge pour sa mission. Sachant cela, Dieu donne effectivement la défense du peuple à celui qui est humble, à celui qui accepte de sauver le peuple, à celui qui voit véritablement que le peuple souffre. Moïse avant sa mission est parti en exil parce qu’il a vu la souffrance du peuple.

Il ne savait pas qu’il était juif en prenant la défense de cet Israelite qui a été tué. L’esprit de Dieu qui veut qu’il ait une défense du faible l’a animé en tant que celui qui doit sauver le faible. Et quand il a fait cela, il s’est retrouvé dans le camp des faibles. Et quand il s’est retrouvé dans le camp des faible, il faillait qu’il quitte l’Egypte. Quand il est parti et que Dieu a vu que Moïse a accepté le camp des faibles. Il donne cette mission pour aller sauver les faibles.

Donc, aujourd’hui, celui qui veut se faire Député, celui qui veut se faire Maire, il faut qu’il se sente faible. Et pour qu’il soit à l’aise dans le camp des faibles, pour parler des faibles et pour parler au nom des faibles, et bien, il faut se faire faible. Tout candidat doit être pauvre. Aujourd’hui, beaucoup échouent dans leur mission parce qu’ils s’en vont forts. Ils se sentent et se disent forts ! Non ! L’Eternel Dieu dit que celui à qui il veut donner cette mission doit être dans le camp des faibles.

Il sera à l’aise, puisque en allant défendre les faibles, il se défend lui-même. Je voudrais dire aux politiciens, qu’il y a l’argent et l’aisance, mais celui qui veut être un politicien doit se sentir comme celui qui sert le faible. Il doit se retrouver dans le faible.

Votre message au peuple

KANON LUC 001

En cette période électorale j’en appelle à la paix. Notre pays doit tourner la page de l’opposition et être à la page de l’acceptation. L’autre ne peut pas exister s’il n’y a pas l’acceptation mutuelle. Il faut que les politiques mettent devant eux la nation. Il faut un esprit commun, car les grandes nations craignent l’Eternel Dieu. Notre base en Côte d’Ivoire c’est Dieu.

Nous à l’Eglise du Christianisme Céleste nous continuerons de prier pour notre chère Côte d’Ivoire. Nous demandons à l’Eternel Dieu de mettre un esprit d’apaisement sur toute la nation en commençant par le président Alassane Ouattara, sur les anciens présidents, même sur les candidats et ceux qui n’ont pas été retenus dans leur camp, afin que leurs partis politiques ne soient pas disloqués. Nous les guides religieux devons faire en sorte que les politiciens soient ensemble. Nous remercions le Seigneur qui fera en sorte que ces élections locales se déroulent dans le calme. Qu’il bénisse le peuple ivoirien.

LE DEBAT IVOIRIEN.NET

HERVE MAKRE

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur