Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens industrialiser la région…Je suis l’espoir des populations…Si Demba ne croit pas en la CEI, il doit démissionner»

11 min read
70 / 100

 

Agneby Tiassa-« On ne peut pas être ministre et dénigrer la CEI » Ede Serge Patrick

Côte d’Ivoire-élection Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant) : « Si Demba ne croit pas en la CEI, il doit démissionner-Je suis l’espoir des populations» LEDEBATION.NET

Agneby Tiassa-En prélude aux élections des Conseils régionaux et municipaux du 02 septembre prochain, EDE Serge Patrick, candidat indépendant, effectue des visites de précampagne auprès des populations de l’Agnéby-Tiassa pour leur présenter ses ambitions.

Il met ces rencontres à profit pour dénoncer des actions malsaines de ses adversaires dont le plus connu est le ministre Demba Pierre N’gou, président sortant du Conseil régional.

 

Monsieur  Edé Serge Patrick, le dimanche 13 août 2023, vous avez eu une rencontre grandeur-nature avec les populations de Taabo. Quel message avez-vous passé à cette occasion?

Edé Serge Patrick : Effectivement, dimanche dernier, j’ai communié, comme d’habitude, avec mes parents, les populations de Taabo. Je profite de votre canal pour exprimer ma gratitude aux femmes, aux hommes, aux jeunes et vieux qui sont sortis nombreux pour écouter mon message. Cette fois-ci, le contexte était autre. Je suis allé informer mes parents que la CEI (Commission électorale indépendante) a validé ma candidature, donc je suis dans la course pour la présidence du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa.

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.net   A cet effet, il est donc idoine que j’aille prendre l’onction et la bénédiction de mes parents de Taabo. Respectueux de la tradition, homme de paix, de cohésion, je suis également allé leur dire que les élections du 02 septembre prochain doivent se dérouler dans un climat de paix et en toute sérénité.

 

Une certaine presse, récemment, a fait des publications que vous avez jugées diffamatoires sur vous. Ces publications accusent également la CEI d’être à votre solde!

ESP : A ce sujet, je pense que les organes de régulation des médias doivent être regardants sur les productions de certains médias en cette période. Ce sont des accusations gratuites, à fond dans la diffamation et l’atteinte à mon honorabilité. Mais, je suis un légaliste et républicain. J’espère que les organes de régulation vont poursuivre ces journaux qui ne font pas honneur à cette corporation.

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netJ’aurais pu porter plainte, de commun accord avec mon Conseil juridique, mais, ce serait trop faire honneur à ces organes peu crédibles. Cette période est très sensible, donc, il faut que ces journaux, manipulés par mon adversaire principal Demba Pierre N’gou et son équipe, nous avons les preuves, fassent leur travail dans les règles de leur profession.

Ils doivent recouper, vérifier les informations avant de les publier. La preuve que ces journaux manipulés ont fait du faux a été démontré lors de la rencontre de Taabo. J’ai montré aux parents tous les documents délivrés par la Cei. J’ai été le premier à déposer mes documents, conformes, à la CEI.

 

Ces publications accusent également la CEI, comme vous l’avez souligné lors de votre intervention !

ESP : C’est à ce niveau que se trouve mon indignation et mon étonnement ! Qu’un ministre de la République, Demba Pierre N’gou, c’est de lui qu’il s’agit, par le truchement des médias, attaque et remet en cause la crédibilité de la CEI et de son président, un Magistrat de Haut rang! C’est inimaginable que lui, ministre de la République, accuse une institution de la République, mise en place par le président de la République, Alassane Ouattara, de faire du faux !

Cela est la preuve qu’il fait preuve de la méconnaissance du fonctionnement des institutions de la République. Demba doit démissionner du gouvernement, parce qu’il bafoue ainsi la dignité et l’honorabilité de la République et celle du président de la République.

 

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netQuelles preuves vous fondent à dire que c’est votre adversaire, le ministre Demba, qui est à la base de cette campagne de dénigrement dans la presse ?

ESP : Nous avons les preuves. Le moment venu, nous allons les brandir. Sincèrement, je suis outré que ce soit un cadre de l’Agneby-Tiassa qui agisse de la sorte et nous déshonore et s’attaque aux institutions de la République. Et les parents que nous avons rencontrés lors de nos visites disent qu’ils ont honte que celui qui a été élu, président de la Région de l’Agnéby-Tiassa, par la même CEI, la dénigre de la sorte. C’est pourquoi il doit démissionner du ministère de la Santé !

 

Le Rhdp votre formation politique a publié les listes de candidats pour les régionales 2023. Dans l’Agneby Tiassa, vous n’êtes pas retenu. Mais vous êtes quand même candidat. Les raisons ?

ESP : Il n’y a pas longtemps, j’étais Secrétaire de zone du Rhdp dans l’Agneby-Tiassa. Lors de l’une de mes rencontres avec mes parents, j’ai évoqué l’intention de me porter candidat, et là, ce n’était encore qu’une simple intention, je ne parlais pas de candidature encore, le Secrétaire départemental, sur injonction de Demba Pierre, certainement, m’a démis de mes fonctions et c’est dans les journaux que j’ai appris mon éviction par une note signée des mains d’Aka Charles, Directeur de cabinet au ministère de la Santé.

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netLorsque le moment des candidatures est arrivé, je n’ai pas fait acte de candidature sous la bannière du Rhdp, d’autant plus que j’ai été démis de mes fonctions. Etant donc libre, j’ai donc déposé ma candidature en qualité d’indépendant.

 

D’aucuns estiment que votre candidature, sans l’aval de votre parti est une défiance. Que répondez-vous ?

ESP : J’estime que j’ai un devoir à accomplir auprès de mes parents. Ce sont mes parents, les populations de l’Agneby-Tiassa qui m’ont demandé de me porter candidat. Pour eux, la bannière importe peu. Il faut que celui qui porte leurs espoirs et aspirations soit candidat pour qu’ils le fassent élire à la présidence du Conseil régional de l’Agneby Tiassa. Et c’est à ce message d’appel que j’ai donné droit.

Et c’est avec détermination qu’ils promettent m’élire le 2 septembre prochain. Pour eux, l’actuel président du Conseil régional ne fait pas le « Job » (le travail). Ils disent regretter d’avoir donné ce mandat à Demba Pierre.

Vous me donnez ainsi l’occasion d’interroger ceux qui m’ont d émis de mes fonctions, où étaient-ils lorsque nous trimions pour mobiliser les Ivoiriens de la diaspora pour la création du Rhdp ? A cette époque, j’étais le Délégué PDCI à Paris.

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.net

C’est moi et certains camarades qui avons battu le pavé à Paris et dans des capitales européennes pour convaincre les militants du Pdci, du Rdr à nous mobiliser autour des présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, paix à son âme, pour créer cette plate-forme qu’et le Rhdp. Les Demba Pierre, Aka Charles, ils étaient où ? En tout cas, moi, j’étais-là.

 

Le RHDP votre parti annonce des sanctions contre les indépendants issus de ses rangs. Un commentaire ?

EDP : On ne peut pas me dire aujourd’hui que, par une note, on me chasse du Rhdp et qu’en le faisant, je n’ai plus le droit de briguer un poste électif avec l’onction de mes parents, des populations de l’Agneby-Tiassa. Ces deux personnes, Demba et Aka Charles,  pour l’instant, ce n’est pas à eux seulement que le président dit ceci ou cela par pure invention… Mais, le Président de la République, SEM Alassane Ouattara ne s’adresse pas à moi. Moi je ne défie pas la décision du président, bien au contraire.

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netJe suis un enfant très bien éduqué et très discipliné. Les indépendants Rhdp se connaissent, pas moi. Je ne suis pas un indépendant du Rhdp. Le Rhdp ne peut pas m’accuser d’avoir désobéi. Si je gagne, et je gagnerai, en ce moment-là, je donnerai une réponse à la suite. Pour l’heure, je suis candidat indépendant, appelé par ses parents pour travailler pour l’industrialisation de l’Agneby-Tiassa. Les populations sont mobilisées à me porter à la tête de cette région afin d’amplifier les programmes que le président de la République met en place.

Au-delà de ces programmes, j’ai des projets structurants avec des investisseurs et partenaires qui attendent que les élections finissent pour venir implanter des unités industrielles pour offrir des milliers d’emplois aux jeunes. Nous avons déjà acquis les espaces pour la construction de ces unités industrielles. Nous ne sommes pas dans la démagogie qui a fait trop de tort aux populations. En tout cas, je ne viens pas être candidat pour défier la décision du président de la République, encore moins, les institutions de la République.

Autre chose, nous mettrons tout en œuvre pour que ces élections se déroulent dans le calme, des élections à la régulière et apaisées dans l’Agneby-Tiassa. Mais, déjà, quand on voit tout ce battage médiatique pour faire croire à une fraude éventuelle, l’équipe de Dimba prépare déjà l’esprit à cette fraude. En tout cas, nous, nous allons gagner à la régulière.

 

Vous aurez pour adversaire le ministre Dimba. Quelles sont vos chances?

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netESP : Pour nous, Demba Pierre N’gou n’est pas notre adversaire. Notre adversaire, c’est la pauvreté de nos parents. Notre adversaire, c’est le chômage des jeunes, le manque de financements des projets des femmes. Tous ces mécanismes, pour nous, existent, puisqu’ils ont été mis en place par le Président de la République et l’ONG de la Première Dame.

Mais, c’est le manque d’audace et de leadership que ceux qui sont au-devant de la région de les capter qui a poussé les populations à nous demander d’être candidat. Car, n’étant pas aux affaires, nous menons déjà des actions sociales et de développement.

Mais, lorsque nous serons élus alors ! Et les engins et autres dons que nous venons de faire dimanche dernier à Taabo sont un aperçu de ce que nous allons faire. Sous la recommandation du président de la République, les travaux de bitumage et d’ouverture des routes sont faits, à côté de cela, le Conseil régional doit mener d’autres travaux pour le bien-être des populations. Ce sont ces travaux qui ne sont pas faits, à part faire la peinture des bâtiments, et c’est ce qui révolte nos parents de l’Agneby-Tiassa.

 

 Quelles sont vos priorités pour la région de l’Agneby Tiassa ?

Côte d’Ivoire-Régionale dans l’Agneby Tiassa: Ede Serge Patrick (Indépendant)- « Je viens  industrialiser la région ledebativoirien.netESP : Je viens pour industrialiser la région de l’Agneby-Tiassa. Je parle d’industrialisation et non de développement, parce que nos partenaires et investisseurs qui ont déjà signé avec nous et qui arrivent sont des industriels. Ils viennent offrir un gros volume d’emplois aux jeunes et aux femmes. Nous allons rendre la région attractive dans tous les domaines, socioéconomiques et culturels.

Voyez que nous avons des sites tels que le Parc archéologique d’Ahouakro ; la Route des esclaves de Kangagnianzé et bien d’autres richesses d’appels touristiques qui ne sont pas promus. Le moment venu, je donnerai dans les moindres détails, mon programme auquel jeunes, vieux, hommes et femmes adhèrent déjà.

C’est pour cela, je demande à toutes les filles, tous les fils, cadres et travailleurs, à se joindre à moi pour prendre l’industrialisation de notre région en main. Pour faire le bonheur des populations et faire la fierté du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Ledebativoirien.net

Avec JAD

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur