Élections locales : ‘‘Le RHDP n’est pas rassasié de sa razzia électorale’’ – Tribune Ferro Bally

2 min read
68 / 100

Après s’être montré fair-play, reconnaissant, le dimanche 3 août 2023, sa défaite électorale devant Jean-Marc Yacé, le maire sortant du PDCI-RDA, Eric Taba, tête de liste du parti au pouvoir, s’est rétracté le mardi 5 août.

Élections locales : ‘‘Le RHDP n'est pas rassasié de sa razzia électorale’’ - Tribune Ferro Bally ledebativoirien.net

Le chef du protocole du chef de l’État revendique désormais sa victoire aux municipales du samedi 2 août et annonce même un match retour. Mauvais perdant. Et dans la soirée, coup de théâtre. Deux cargos de la gendarmerie nationale ont assiégé les locaux de la mairie de Cocody. Et sans aucun mandat, les gendarmes ont fait irruption dans les bureaux pour perquisitionner.

Les élections locales (régionales et municipales) sont devenues vraiment wouya-wouya. Partout, des levées de boucliers. Au Plateau, toujours à Abidjan, le candidat du RHDP, Fabrice Sawegnon, encore battu par sa bête noire, Jacques Gabriel Éhouo, le maire sortant, ne reconnaît pas, comme à son habitude, sa défaite.

Côte d’Ivoire-menace sur  la révision de la Liste Electorale: un appel pour un processus participatif, et inclusif LEDEBATIVOIRIEN.NET

Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, président de la CEI qui est partout pour répondre à tout, a même apporté de l’eau à son moulin. Il a avoué publiquement que deux commissaires de l’organe électoral ont été soudoyés. Et, par leurs actions, ont participé au sabotage du scrutin, entachant ainsi la sincérité du vote.

L’aveu, secret de polichinelle, est de taille. La CEI, dans sa version actuelle, reste juge et partie et ne peut garantir des élections transparentes, crédibles et équitables. Des fraudes massives sont ainsi dénoncées notamment aux municipales à Yopougon (Yohou Dia Houphouët du PDCI-RDA et Michel Gbagbo du PPA-CI) et aux régionales dans le Cavally (Hubert Oulaye du PPA-CI).

ferro bally

Et alors que le président de la CEI a voulu faire amende honorable, demandant aux perdants de se montrer beaux joueurs par la saisine du Conseil d’État en cas de contestation, l’on assiste à une scène digne des pays d’autoritarisme et qui bat en brèche son autorité, ainsi bafouée.

Les forces de l’ordre ont effectué une descente  en force à Cocody, comme le pouvoir l’avait déjà tenté, en 2018 encore au Plateau, pour le même perdant Sawegnon. Les urnes avaient alors été transférées ailleurs et la commune, placée sous administration provisoire. En pure perte. Make some noise »-Par F. M. Ferro Bally.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur