Autonomisation des femmes à Man: 25 ex-porteuses de fistule obstétricale bénéficient de kits AGR

3 min read
57 / 100

La fistule obstétricale est un problème de santé qui afflige plusieurs femmes en Côte d’Ivoire un général et en particulier, dans  le district autonome des montagnes. Pour éradiquer cette maladie, l’Etat ivoirien et certains partenaires au développement consentent beaucoup d’effort. A cet effet, 25 ex-porteuses de fistule obstétricale ont bénéficié de kits d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) à Man.

 La direction régionale de l’AIBEF du Tonkpi a organisé le mardi 21 Novembre  2023 une cérémonie de remise de kits AGR aux survivantes de fistule obstétricale. Elles étaient au nombre de 25 qui bénéficient du projet de réinsertion mis en œuvre par l’AIBEF et  financé par la coopération coréenne (Koica) à travers l’UNFPA.

Selon la coordonnatrice de l’AIBEF, Yaba Micheline, sa structure avait pour mission à travers ce vaste projet, d’identifier les femmes porteuses de fistule, de les référer pour leur prise en charge médicale gratuite et de les réinsérer dans le tissu social. A-t-elle souligné que ces femmes ont été formées en comptabilité simplifiée en vue d’une bonne gestion des kits activités génératrices de revenus (AGR) et  fortifier leur activités.

LA COORDONATRICE DE LAIBEF YABA MICHELINE 1

«132 femmes ont été traités et réinsérées dans le tissu social à travers les AGR dans le Tonkpi; Guemon, Cavally, Bafing, Denguelé » a-t-elle indiqué.  Les kits AGR étaient composés de sacs de riz, bidons ‘huile, savons, sac de sel, d’oignon, pagnes, sacs de farines, pates d’arachide et bien d’autre d’une valeur de 3750.000 Fr soit 150.000Fr par bénéficiaires pour leur autonomisation.

Pour la coordonnatrice Yaba Micheline, la fistule obstétricale est une  maladie  qui  affecte les femmes  dans leur être  le plus profond. Elle  ruine  les  parties  génitales  de la  femme et partant leur  personnalité  proprement  dite.  « Soyez  rigoureuses  dans la  gestion  de  vos différentes activités  afin  de  mériter la confiance du partenaire  KOICA  et  de permettre  aux  autres  femmes  de  bénéficier  du  projet »  a-t-elle  exhorté.  La lutte contre les fistules obstétricales continue.   

Ledebativoirien.net

Dan De San

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur