Sanwi à Krindjabo: Kakou Guikahué Invité spécial du Roi du Sanwi, Sa Majesté Amon N’douffou 5

4 min read
63 / 100

Grande a été la  joie,  le  vendredi 24 novembre 2023, lorsqu’il a foulé le sol de Krindjabo, en qualité d’Invité spécial du Roi du Sanwi, Sa Majesté Amon N’douffou 5. Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, Candidat  à la présidence du parti a été accueilli par la fanfare à la résidence du Roi, en présence de Anoma Magloire, délégué départemental PDCI-RDA d’Aboisso.

Guikahué et sa délégation dans laquelle se trouvait également, Mme Linda Diplo, déléguée PDCI de Grand Bassam, ont mis le cap sur la Cour royale où ils ont été reçus en audience par le Roi dans son salon privé. Lors des échanges de civilités, le délégué Anoma Magloire a indiqué que le Secrétaire exécutif en Chef du PDCI a répondu avec honneur à l’invitation du Roi. Le grand hôte du Roi du Sanwi a lui-même pris la parole. 

GUIKAHUE A ABOISSO 2

« Je suis très honoré de cette invitation. Je voudrais dire à Nanan que je suis également d’ici, car mon épouse est Agni. Agni d’Abengourou. Donc, Nanan est mon papa, je suis son enfant. S’il y a quelque chose, il peut me faire appeler. Quel que soit le sujet » indique  lendélégue PDCI Aboisso.

Partout, jeunes et femmes tout de blanc vêtus et badigeonnés de kaolin blanc vivait cette journée de la fête des ignames dédiée à la purification.  Rythmes tambourinés, danse guerrière l’Aketé du village de Yaou qui preste à chaque grande occasion où le Roi est présent ont meublé le temps jusqu’à l’arrivée de Sa Majesté Amon N’douffou 5 à 11h 39.

 Dans un regain de liesse populaire, le peuple a accueilli son Roi avec des chants et des danses. Le Roi a pris un bain de foule et s’est installé devant la case sacrée.  Un notable a salué le public en ces termes : « Sa majesté dit merci à tous les invités pour avoir honoré de leur présence cette fête des ignames. Cette fête mondaine et populaire a été initiée par le Roi Kassi dans les années 1892-1900 après les conquêtes, et l’organisation a été faite par le Roi Amon N’douffou 2. Elle marque la fin de l’année et le début d’un nouvel an. Bonne année 2024, donc à tous”.

Le Roi qui s’est entretenu avec les notables devant la case sacrée a ensuite fait une importante libation avant de se retirer cette fois à l’intérieur de la case sacrée. Pendant ce temps, les porteurs s’activaient. A 12h40 mn, le Souverain est porté, direction la rivière sacrée pour des rituelles de purification qui ouvriront toutes possibilités aux bénédictions pour le peuple entier en ce nouvel an.

GUIKAHUE A ABOISSO1

« C’est une joie pour moi de me retrouver à cette cérémonie. Je suis un invité spécial du Roi du Sanwi. Il m’a invité pour venir participer à cette grande rencontre. Selon la tradition, c’est le nouvel an, donc, c’est la purification. Le Roi nous a reçu chez lui d’abord et ensuite, nous sommes venus à la Cour royale pour assister aux rites. Les rites qui sont séculaires. Et c’est avec joie que j’ai suivi tout cela avec le Préfet de région et d’autres personnalités. Donc, je suis très heureux d’avoir été invité.

Je constate que c’est un moment de retrouvailles. Le Roi est venu passer presqu’une heure et demi avec ses notables et le peuple. Ils ont passé en revue tous les problèmes du royaume, je pense que c’est une très bonne chose », déclare Pr Guikahué.

Pr N’dindin Assuehué Claude, représentant le président du Conseil régional, Dr Aka Aouélé, accompagné du Directeur général de l’administration dudit Conseil, M Damoh Celestin et du chargé de mission, M Aka Emmanuel, s’est dit « très impressionné par la forte mobilisation qui prouve que la paix et la cohésion sociale règnent entre les fils et filles de la région ». Pour lui, c’est la manifestation de ce que le président Eugène Aka Aouélé a toujours prôné. « Car c’est avec la paix et la cohésion que l’on réussit le développement ».

LEDEBATIVOIRIEN.NET

Avec Sercom MKG

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur