Civisme avec Fatim Bamba: la  municipalité d’Anyama  unie autour du Drapeau National

3 min read
57 / 100

Il ne lui a pas fallu trop de temps après son arrivée à la tête de la mairie de la commune d’Anyama pour que madame le Maire fasse rentrer dans les mœurs, la levée des couleurs dans la cours de la mairie chaque premier lundi du mois.

Ce qui avait été annoncé comme un projet lors de sa prise de contact avec les agents a, immédiatement pris effet avec l’appui du conseil municipal. C’est donc le lundi 6 novembre que le coup d’envoi de cet acte civique a été donné. Une grande initiative au profit de la bonne gouvernance qui se veut d’abord civique pour relayer l’amour du respect des institutions, et le rôle citoyen à les valoriser.

Cette levée des couleurs hautement symbolique a été rehaussée, ce jour-là, par la présence du Sous-préfet d’Anyama, un homme de conviction avec un grand sens du devoir venu ce matin encourager cet acte de bravoure et de civisme enclenché par madame Fatim Bamba, maire de la commune.

anyama maire

Car au moment où la société se perd en termes de valeurs et de respect des institutions de la République, cet acte est à saluer dans la mesure où l’on prend à nouveau du temps à se réunir et s’unir autour du mat et de lever tous, le regard vers un même horizon : la Côte d’Ivoire

Certes, juste le temps de l’hymne national mais, très suffisant pour faire renaître l’amour de la patrie qui, petit à petit son allait loin de la société. Et ce, au profit des réseaux sociaux et des smartphones, dans ce monde ultra connecté. Le monde, plus qu’un village planétaire, cette levée de couleurs prend tout son sens comme pour dire ‘‘stop deux minutes ton TikTok, lève un peu la tête et regarde autours de toi’’ ; ‘‘ Arrête un peu avec ton forum virtuel et échange avec celui qui est en face de toi’’ ; ‘‘ Non, ne marche plus la tête basse car tu es le héros de l’hymne national dans lequel nous avons tous un même but et une même responsabilité’’.  

Cette  population  peut donc s’approprier ces paroles la main sur le cœur, la fierté dans l’âme et croire en un destin radieux. Oublier ou alors triompher des vicissitudes de la vie car, en vérité ce qu’unit est plus fort que ce qui  divise.

 C’est ce message que  madame le maire FATIM Bamba envoie  au-delà de son conseil  municipal  à toute  la population d’Anyama, mais aussi d’ailleurs. Toute  sa  municipalité est déjà mobilisée pour  le  1er lundi de décembre 2023.

Ledebativoirien.net

Céline M’BOUKOU

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur