Côte d’Ivoire Tiapoum-menace du trône royal des Adouvlais Sohié: le Préfet freine l’ardeur de l’autoprolamation

4 min read
61 / 100

Une violente crise évitée à Nougoua, dans la Sous-Préfecture de Noé, département de Tiapoun, Région du Sud Comé en Côte d’Ivoire. C’est avec  surprise que  les autorités  préfectorales n’ayant eu  connaissance du lancement  d’un processus de succession au trône royal des Adouvlais Sohié à Tiapoum  ont été  informées de  l’intronisation de  monsieur  Kouaho Paulain Etty.

L’action prévue le 25 novembre 2023 dernier,  pour  la stabilité de cette  partie de la Côte d’Ivoire  a été stoppée nette.  Le Préfet de Tapoum  a  dû  prendre des mesures fermes, le 23 novembre 2023 interdisant  la cérémonie.

ROI BETHIE971

C’est par courrier en date du   23 novembre 2023 que Kouaho Paulain Etty préparant  son intronisation a été informé de l’interdiction de sa cérémonie.

« En raison de risques  de grands troubles  à l’ordre public, liés  à  votre cérémonie d’intronisation en qualité de Roi des Sohié, projetée le samedi 25 novembre 2023 à Nougoua, dans  la  sous-préfecture de Noé ;

J’ai l’honneur de vous faire connaitre que j’y marque  une  interdiction formelle. J’attache du prix à l’observation de cette  mesure…», décision du  Préfet Sénin, née YEO Yépéri. La cérémonie d’autoproclamation  n’aura donc  pas  lieu  à  la date  prévue et certainement  plus. Mais qu’est-ce  qui a bien  pu pousser Etty Kouao Paulin dans  une telle aventure ? Continuent de se demander les populations dans le Sud Comoé

Cet  homme d’affaires, bien prospère serait gagner  par la démesure soutient-on  à Tiapoum. « Il n’est pas de la  lignée royale et ne peut donc prétendre être Chef ni Roi. En pays Akan, on ne parle pas de mandat. Un fois désigné, le Roi, le Chef, le chef canton, le chef de province  règne à vie. Mais il faut être de la lignée matrilinéaire, c’est-à-dire de la famille qui a créé le village ou le royaume. L’on  ne peut être désigné s’il n’est, de la famille royale. Il y a aussi un processus de succession ou de désignation du Roi. Aujourd’hui c’est  sa Majesté Kroutchi Iv Roi des Adouvlais-Sohié (Tiapoum) qui règne…», explique  un notable contacté  afin de saisir la situation.

Ce qui se passe à Tiapoum est tout simplement révoltant pour  les  populations. En effet, la quiétude des paisibles et braves populations de Tiapoum est perturbée par l’homme d’affaires Etty Kouao Paulin qui, vaille que vaille attend se proclamer roi et ce, en dépit des protestations véhémentes du peuple.

ROI BETHIE97

Paulin Etty Kouao, malgré l’interdiction formelle du préfet de région, représentant du président de la république Alassane Ouattara et par ricochet de toutes les autorités étatiques tient-il, toujours à s’assoir sur le trône du royaume Adouvlais Sohié à Tiapoum?

« Il n’est pas de la lignée donc ne peut en aucun cas être le roi de Tiapoum. Il n’a ni chaise ancestrale, ni trône encore moins chef de village ou de canton. Ce n’est ni plus ni moins qu’un manipulateur fieffé », dénoncent au  micro de ledebativoirien des fils de la région. Un sit-in pour dénoncer cette situation est prévu cette semaine.

« Le roi, le seul et le vrai  est sa majesté Nanan Kroutchi IV, roi statutaire des Adouvlais-Sohié. C’est en lui et lui seul que le digne peuple de Tiapoum se reconnaît. Les rites liés à l’intronisation d’un roi se déroulent en fonction de la position du soleil. Le roi à travers nos ancêtres angélisés doit recevoir l’onction du Tout-puissant Dieu. C’est l’intermédiaire de Dieu d’où le nom Awoulae qui signifie Dieu en N’Zima », explique un cadre d Tiapoum.  La cérémonie d’intronisation de celui qui voulut  installer un deuxième trône n’a pu se tenir le  25 novembre dernier, grâce au déploiement des autorités préfectorales aux côtés du Roi sa Majesté Nanan Kroutchi IV. Une déclaration sur  la situation qui prévaut à Tiapoum est annoncée dans les prochains jours par la Cours Royale.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

Sam-Ibrahim Sidibé, envoyé spécial

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur