Hommage au Ziguéhi Olivier Pandé: Bloko-Salopard, Gor La Montagne, Julien Goualo, Fabio Yang tous en témoignages émouvants

4 min read
62 / 100

Décédé le 25 août 2023, Olivier Pandé, de son vrai nom Rollainth-Neyhailly Olivier Paulin Quemaunincley a été inhumé, le samedi 28 octobre dernier, au cimetière d’Abobo Baoulé. Entre membres du Ziguéhi (gros-bras) sa famille et autres figures du showbiz, les hommages à son endroit n’ont pas tari à l’occasion de sa veillée funèbre, à Yopougon, à la place Ficgayo, le vendredi précédant l’enterrement.

Le secrétaire général national du mouvement Yang System, Fabrice Kouassi dit Fabio Yang, a traduit ses adieux à celui qu’il décrit comme  »un grand homme ». « Aujourd’hui, nous avons perdu un grand homme.       Le milieu des arts martiaux aussi bien que celui de ‘‘la Rue’’ est en deuil étant donné qu’ils ont un même esprit en commun. Olivier Pandé est un symbole.

ziguehi go1

C’est une icône des arts martiaux et une légende aussi de la rue au point où son départ ne peut passer inaperçu. Il faille que nous puissions marquer le pas, parce qu’au-delà de ses capacités martiales, le défunt était un rassembleur.

C’était un fédérateur. L’homme était le trait d’union entre tous les mouvements de rue; c’est-à-dire du Ziguéhi qui représente le fleuve ainsi que ses affluents, Maplesse, Youplesse, Djrongon, Guestapo, Black Tigers et nous les Yang du Yang System ».

Tout comme Fabio Yang, bien d’autres illustres adeptes du Ziguéhi n’ont pu rester en marge de ce qui est considéré comme un ultime hommage rendu à un personnage qui a su vivre utile. Faisant partie de la forte mobilisation à la place Ficgayo, cette nuit-là, l’artiste chanteur  Gor La Montagne ; de son vrai nom Gohili Gôh Mathias a également exprimé sa douleur.

« Olivier Pandé était un ami d’enfance. C’est à lui que je faisais allusion dans mon morceau intitulé  »Zigblô ». C’est de lui que je parlais quand j’ai chanté pour dire,  »Pandé réglé, zimblé plombage ». Nous avons fait ce que nous pouvons pour le sauver, mais Dieu, c’est Dieu.  Il en a décidé autrement et nous nous soumettons à cela. Sinon, ça reste une grande perte ».

ziguehi i

Julien Goualo, un autre artiste (gros-bras) a aussi regretté la disparition d’une légende. « La présence du légendaire Bloko-Salopard à ces funérailles montre qu’Olivier Pandé est aussi une légende. Il va manquer énormément à la grande famille Ziguéhi ».

Pour sa part, Bloko-Salopard (artiste chanteur) a, lui aussi, donné son ressenti en envoyant par la même occasion un message à la jeunesse. « Olivier Pandé était un grand-frère au quartier Sogefia de Yopougon. C’est quelqu’un qui était toujours là pour les personnes faibles.

Dans la vie, il faut avoir les pieds sur terre comme Olivier Pandé. Il faut aimer partager. Olivier Pandé était le prototype type du Ziguéhi. Les Ziguéhi n’ont rien à avoir avec les ‘‘Noussi’’ (bagarreur de rue) et autres enfants de la rue. Ce sont plutôt des personnes qui ont toujours été là pour défendre les faibles », a confié le leader vocal de l’ex groupe zouglou  »Les Salopards ».

Hommage au Ziguéhi Olivier Pandé ledebativoirien.net

Grand sportif, Olivier Pandé fut plusieurs fois champion de taekwondo en Côte d’Ivoire. Dans les années 90, il fut cité parmi les grands caïds des rues d’Abidjan avec la naissance du phénomène des loubards dont la mutation méliorative donnera le Mouvement Ziguéhi.

Très respecté dans le milieu, Olivier Pandé est resté dans les mémoires pour justement son ‘’pandé’’ légendaire (le coup de pied) rageur dont il se servait pour défendre les plus faibles dans les différentes rues d’Abidjan. Membre du bureau national de l’Association des Ziguéhis de Côte d’Ivoire-AZICI, Olivier Pandé en était jusque-là, une référence vénérée au comité des sages.

Sa dernière apparition télé fut dans le ‘’Yvideroshow’s’’ du 8 avril 2022 où le célèbre ziguéhi déclarait souffrir du diabète. Il a lutté comme il pouvait contre le mal mais le dernier mot qui revient au destin aura finalement triomphé. La Légende Ziguéhi repose  à  jamais dans les cœurs de la famille AZICI. Et dans les esprits.

Ledebativoirien.net

DJIBRIL PARKER

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur