Côte d’Ivoire-missions d’observation électorale : «Il faut établir l’équilibre dans les Commissions Locales de la CEI »-Yoro Bi Ta Raymond

5 min read
60 / 100

Après les élections partielles régionales et municipales du 02 décembre 2023, le Coordonnateur Général d’une Mission d’Observation Electorale, monsieur Yoro Bi Ta Raymond dans un rapport rendu public, le 05 Décembre 2023   pour le compte du Forum des Organisations pour le renforcement de la Démocratie en Afrique (FODA), le Conseil Africain des Actions Concertés (CAFAC), l’ONG Jeunesse Active et le Mouvement Ivoirien des Droits de la Jeunesse (MIDJ), le MESNTIC, l’ONG CŒUR d’AMOUR en partenariat avec le Convention de la Société Civile (CSCI), invite à quelques ajustements au plan local concernant la Commission Electorale Indépendante. Ici, le contenu du rapport.

Des missions d’observation électorale afin de couvrir ces élections locales partielles.

« Les élections partielles Régionales et Municipales du 02 Décembre 2023 se sont déroulées de façon globale dans le calme dans les circonscriptions concernées. De nombreux cas d’incidents ont été signalés et maitrisés au cours de la journée électorale. On peut ainsi noter, le non-respect des heures d’ouverture et la lenteur des tablettes.

VOTE

Les campagnes de sensibilisation des autorités administratives et politiques auprès de la population pour la non-violence aux élections ont réduit les foyers de tensions inutiles.

Le Groupe de Mission d’Observation Electorale (MOE) a mis un accent particulier sur les partielles de Tiassalé, de Ferké, de San Pédro et du Guémon avec un appui en ressource humaine des Coordinations Régionales de la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI).

Nous avons déployé seulement 17 observateurs sur 167 accrédités par la Commission Electorale Indépendante (CEI) lors du scrutin de 02 Septembre 2023.

Les observateurs de notre Groupe de la Mission d’Observation Electorale (MOE) présents à Ferké et à San Pédro ont eu des difficultés dans l’exercice de leur mission avec des agents électoraux et des responsables locaux de la Commission Electorales Indépendante (CEI). Ces responsables de la CEI ne reconnaissaient pas la validité de l’Accréditation à nous délivrer.

Dans les différents points de rapport au téléphone de nos observateurs, nous pouvons donc retenir que les scrutins du samedi 02 Décembre 2023, les faits entrainant les contestations ont été maitrisés. Une journée électorale apaisée dans son ensemble.

Nous pouvons dire encore et à chaque élection, qu’au-delà de l’organisation parfaite des élections partielles régionales et municipales du 02 Décembre 2023, que la Commission Electorale Indépendante (CEI) continue de multiplier les mêmes tares et les mêmes erreurs. Elle manque toujours de vigilance dans le choix de ses agents électoraux.

Un fait majeur à Tiassalé où nous avons fait l’observation :

Madame la Vice-Présidente de la Commission Centrale de la CEI et également Commissaire Régionale de de l’Agneby-Tiassa avait réuni tous les maux pour un scrutin qui allait connaitre une fin difficile.Madame la Vice-Présidente de la CEI Centrale a manqué les autorités administratives de la Région lors des visites des centres de vote.

Au cours de la nuit électorale, des faits graves pouvant justifiés une contestation des résultats des élections vont se produire :

  • Des urnes non scellées ;
  • Des enveloppes de procès-verbal ouvertes ;
VOTE RAYMOND TA BI 0

Face ces cas, les partisans du Candidat du RHDP vont bloquer le déroulement normal des opérations de compilation des résultats. Pendant quelques minutes, nous assistons des échanges violents de paroles entre les Vice-Présidents de la CEI et les partisans du Candidat du RHDP. Sur intervention du Commandant de la Gendarmerie, les opérations de compilation des résultats vont reprendre.

Un autre blocage a été fait suite à la prise en compte des résultats du BV03 du Centre de vote François Kadjo. Le procès-verbal du BV03 a été mal renseigné et les différentes enveloppes ouvertes. Il avait été demandé au Président du BV03 de reprendre les renseignements nécessaires pour sa prise en compte.

Un autre échange violent de parole entre les Vice-Présidents de la CEI et les partisans du candidat du RHDP. Il restait trois bureaux de vote à faire compiler pour consolider les résultats. Les résultats donnaient Assalé TIEMOKO : 4636 ; Sanogo Alpha : 4163 et Amicha : 217.

La situation du 02 Septembre 2023 s’est produite et les forces de l’ordre ont su maitriser la situation en suivant pas la décision de Madame la Vice-Présidente de la CEI. Elle demandait aux Forces de l’ordre à faire vider de la salle les représentants du Candidat RHDP qui se plaignaient des fautes commises par la Commission Locale de la CEI sous la supervision de sa Vice-Présidente au niveau central.

Considérant tout ce qui précède et en attendant de notre rapport définitif sur l’ensemble des scrutins organisés par la mandature la Commission Electorale Indépendante Réformée 2019, nous recommandons une fois encore à la Commission Electorale Indépendante (CEI) de corriger toutes les imperfections constatées lors des précédentes Elections pour une meilleure échéance électorale de 2025.

Et pour ce faire, il faut établir l’équilibre dans les Commissions Locales de la Commission Electorale Indépendante (CEI) par la prise en compte des Représentants de la Composante Société Civile », indique, le Coordonnateur Général YORO BI TA RAYMOND dans son rapport fait à Abidjan, le 05 Décembre 2023  pour la Mission d’Observation Electorale.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur