PPA CI-sale temps pour Laurent Gbagbo: Damana Pickas, Koua Justin,  Koné Katinan dans la rebellion

2 min read
58 / 100

La tension monte au sein du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-Ci), suite à l’élection controversée de la présidente de la ligue des femmes du parti, Mme Louma Sery, Maire de Grand Zatry. Sa concurrente qui conteste sa victoire, accuse le Comité de contrôle du PPA-Ci et le responsable du comité électoral de manipulation des résultats.

PPACI

A l’heure actuelle, deux factions principales se disputent le pouvoir au sein du Ppa-Ci. D’un côté, il y a le groupe connu sous le nom de G8, composé de membres mécontents et frustrés du parti, parmi lesquels figurent notamment Damana Pickas et Koua Justin, ainsi que d’autres figures éminentes du Ppa-Ci.

De l’autre côté, il y a la faction menée par Sébastien Dano Djédjé, qui bénéficie du soutien de Laurent Gbagbo et de son épouse Nady Bamba.

Le groupe G8, déçu par les récentes nominations dans lesquelles certains hauts responsables ont perdu leurs postes et privilèges, est déterminé à se venger. Damana Pickas, par exemple, a été écarté du secrétariat général et se retrouve maintenant à organiser la fête de la renaissance avec Koua Justin. De son côté, Justin Katinan Koné, porte-parole du parti, a perdu son rôle en faveur de Me Habiba Touré.

Quand les dernières nominations mettent le feu aux poudres

Ces frustrations ont été exacerbées par le renouvellement des structures spécialisées du PPA-Ci. Le parti a repoussé l’élection du leader de sa jeunesse à une date ultérieure. Selon des sources crédibles, le candidat soutenu par Laurent Gbagbo, Yannick Tougbo, est vivement contesté par les jeunes affiliés à Djimo Stéphane, candidat du G8.

PPACI1

Les contestataires menacent de paralyser le parti si une élection est forcée. Des discussions sont en cours pour neutraliser la faction dissidente du PPA-Ci, avec Damana Pickas qui serait approché à cet effet et aurait donné son accord.

Par ailleurs, Koua Justin a demandé à la candidate qui a perdu face à Mme Louma Sery de formuler une déclaration de contestation. Des rumeurs circulent selon lesquelles la candidate défaite envisagerait de recourir à un huissier pour faire constater la fraude présumée, ce qui pourrait donner lieu à une affaire judiciaire.

Si les temps ne sont pas brumeux pour le woudy de Mama.

Yacouba DOUMBIA-Journaliste / Observateur averti.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur