Déroute de la billetterie CAN 2023: les stades fantômes malgré des billets épuisés

2 min read
59 / 100

« Le phénomène est aussi alarmant qu’inexplicable : des arènes sportives géantes, construites pour vibrer au rythme des clameurs des supporters, se retrouvent étrangement désertes alors même que les guichets affichent complets.

stade vide 1

Un paradoxe qui frappe de plein fouet le monde du football africain et jette une ombre sur l’efficacité des instances organisatrices.

Prenons pour exemple le match inaugural dans l’enceinte flambant neuf du stade Alassane Ouattara, une structure colossale pouvant accueillir jusqu’à 65 000 âmes.

Étonnamment, moins de 40 000 fans ont marqué de leur présence cet événement pourtant historique, alors que tous les billets avaient trouvé preneurs. Encore plus troublant, pour le deuxième match dans ce même stade, le nombre de spectateurs a chuté sous la barre des 10 000, laissant plus de 55 000 sièges vides se perdre dans l’écho de leurs propres silences.

Ces chiffres sont une véritable gifle pour les organisateurs et soulèvent une vague de questions pressantes. Que se passe-t-il dans les coulisses de la vente des tickets ? Y a-t-il un marché noir florissant, un système de distribution défaillant ou pire, une corruption rampante au sein des instances comme le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) ou la Confédération Africaine de Football (CAF) ?

stade vide

L’heure est à la reddition des comptes. Le président de la République, Alassane Ouattara, qui a tant investi dans le rayonnement sportif et dans la construction d’infrastructures de classe mondiale, ne peut que constater, amer, l’amateurisme criant des organisateurs.

Il a fait sa part du travail avec brio ; il est maintenant impératif que les responsables de cette mascarade sportive assument les leurs.

La passion du football est un feu sacré sur le continent africain, et il est inadmissible que des pratiques douteuses viennent ternir l’éclat des compétitions et trahir les attentes des millions de fans. Des réponses claires doivent être apportées, des solutions doivent être trouvées, et des mesures drastiques doivent être prises pour mettre fin à cette situation ubuesque.

Le sport africain mérite mieux ; les supporters méritent mieux. Il est temps pour les organisateurs d’entrer sur le terrain de la responsabilité et de jouer un match à la hauteur des enjeux »- Yacouba DOUMBIA- Journaliste / Observateur averti.

Ledebativoirien.net

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur