Fibres optiques: Ibrahim Kalil Konaté annonce l’opérationnalisation des 5 207 km sur 7 000 km à déployer sur l’ensemble du territoire fin de l’année

3 min read
65 / 100

Avant fin décembre 2024, les 5 207 km de fibres optiques réalisées sur les 7 000 km à déployer sur l’ensemble du territoire, à travers l’Agence nationale du Service universel des Télécommunications/TIC (ANSUT) seront  fonctionnelles.

kahlil numerique

Tel est  l’objectif annoncé par le ministre de la Transition numérique et de la Digitalisation, Ibrahim Kalil Konaté, et ce,  pour un accès plus aisé à l’internet et à haut débit en Côte d’Ivoire.

Une cérémonie de présentation de vœux de son département ministériel, le vendredi 26 janvier 2024 à Abidjan-Plateau a permis à la directrice générale de l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), Namahoua Bamba Touré, représentant les structures sous-tutelle, le représentant des Organisations professionnelles du secteur, Auguste Diop, la représentante du personnel du ministère, Isabelle Kacou, et autres, de renouvelé leur engagement inébranlable à continuer de collaborer avec le ministre pour la réalisation de tous ses projets en faveur de l’économie numérique et de la digitalisation.

Ainsi, dans le cadre de la restructuration de la nouvelle poste, le ministre a annoncé que certaines missions des activités de la nouvelle poste seront externalisées, notamment dévolues à des structures privées. Ibrahim Kalil Konaté qui s’est engagé à accompagner la mise en œuvre de la nouvelle loi sur les startups adoptée en 2023, a encouragé les responsables des structures sous-tutelle à faire en sorte que la situation financière de leurs entreprises soit stable.

Ibrahim kahlil konaté numérique ledebativoirien.net

Concernant le taux de couverture de la 4G, il a dit que l’objectif est de le faire passer de 63 à 90% au moins en collaboration avec les opérateurs privés de la téléphonie et qu’un accent sera mis sur la qualité de service. Car, a-t-il relevé, il s’agit de démocratiser les services numériques, afin de faciliter l’accès des zones rurales à la connectivité.

Pour ce qui est du Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie (VITIB) de Grand-Bassam, il s’est prononcé en faveur d’une plus grande communication en vue de rendre plus visibles les activités du VITIB et d’attirer plus de personnes à s’y installer.

Pour atteindre tous ces résultats, le ministre a invité « les uns et les autres à plus de travail », car il a soutenu que « la transformation digitale de notre économie devrait donner 6 à 7 points à notre PIB et pourrait nous permettre de collecter entre 2 000 et 3 500 milliards de FCFA ».

Ledebativoirien.net avec le Cicg

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur