Raté au PDCI: Brédoumi zappe le décès du journaliste proche du PDCI, « Le Bélier Intrépide’’ et salue  la mémoire du chroniqueur de Radio Capp FM du Bénin

2 min read
66 / 100

Premier raté sous l’ère Tidjane Thiam

PDCI JULES CESARS 1

Alors que dans toutes les déclarations, ces personnalités ne manquent jamais de dire : « Nos amis journalistes ». A l’observation, dans les actes, tout parait comme du bout des lèvres.

A preuve. Dans sa nouvelle vie sous l’ère de son président Cheikh Tidjane Thiam, le PDCI RDA a organisé son traditionnel déjeuner de presse annuel, le mardi 16 janvier 2024.

Un déjeuner qui alimente déjà les polémiques en raison d’une minute de silence observée à cette occasion en hommage au journaliste béninois Jérôme Carlos. Dans cette affaire, le fait de saluer la mémoire du journaliste, chroniqueur et promoteur à la Radio Capp FM du Bénin  décédé à Cotonou, le lundi 15 janvier 2024 ne pose pas de problème en soi.

Mais le fracas reste que dans le même temps et de la même tribune, un autre hommage n’a pas été rendu à celui du journal proche du PDCI, « Le Bélier Intrépide »; c’est-à-dire à l’Ivoirien Jules César Yao Anon qui lui a rangé définitivement la plume le vendredi 29 décembre 2023 avant d’être enterré le samedi 13 janvier 2024.

PDCI BREDOUMI JOURNALISTE Jules César décédé ledebativoirien.net

Selon certaines informations, la rédaction de « Le Bélier Intrépide » a pourtant notifié la disparition de son journaliste aux instances du PDCI qui gèrent ces questions et même  à certains élus. Mais, à la direction du parti de Bédié, c’est  toujours un silence radio de ce côté, qui rend hommage à Radio Capp FM du Bénin.

Deux poids deux mesures. Un message clair de la direction du PDCI aux  journalistes qui traduit la perception des dirigeants politiques envers cette corporation en Côte d’Ivoire. Toujours est-il que  des grincements de dents se font sentir au sein de l’opinion publique. Oubli ou négligence ? Un raté sous la présidence de Tidjane Thiam.

Repos aux deux  journalistes décédés et qui s’ajoutent  à la longue liste des disparus dans les rangs des femmes et  hommes, figures de la liberté d’expression.

Ledebativoirien.net

DJIBRIL PARKER

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur