Sénégal et Sall : « Coup de Massue »

2 min read
70 / 100

« Le Sénégal s’enfonce dans l’impasse avec un Macky Sall désormais seul contre tous. Les Sénégalais sont majoritairement dressés contre lui. Et à l’extérieur, il ne bénéficie d’aucun soutien.

Sénégal MACKY SALL ledebativoirien. net

En effet, l’Union africaine et la CEDEAO, rejointes par l’Union européenne, ont demandé le rétablissement du calendrier électoral. Les USA, sans langue de bois, ont fermement condamné le report de l’élection au 15 decembre 2024, avec dix mois de transition civile.

Et pour boucler la boucle, le Conseil constitutionnel du Sénégal vient d’asséner le coup de massue. En sa séance du 15 février 2024, la clé de voûte des institutions de la République a pris deux décisions pour clore le débat:

• il annule la loi n°4/2024 portant dérogation aux dispositions de l’article 31 de la Constitution adoptée le 5 février 2024 à l’Assemblée nationale, « par la force des baïonnettes »;

• il retoque le décret n°2024-106 du 3 février 2024 portant abrogation du décret n°2023-2283 du 26 novembre 2023 portant convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle du dimanche 25 février 2024.

sénégal et cedeao ledebativoirien.net

Par conséquent, le Conseil constitutionnel, prenant acte de l’impossibilité d’organiser le scrutin à la date initialement prévue, invite l’État à le tenir dans les meilleurs délais, avec les vingt candidats déjà retenus.

Le mandat du président sortant est censé s’achever le 2 avril 2024« . Par F. M. Bally

Ledebativoirien.,et

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur