Infortune-Côte d’Ivoire : à la rencontre des massacrés de l’IPS-CGRAE (Acte1)

1 min read
58 / 100

Ledebativoirien.net à la rencontre des Retraités sans esppir d’être soutenu par l’Eta de Côte d’Ivoire. Sont-ils des Sous-hommes en Côte d’Ivoire ? Par une vaste opération de camouflage de Droits Acquis des milliers de Retraités durant la période de 2001 à 2006, l’IPS-CGRAE, au mépris des règles régissant un Etat de droit, a déclaré avoir annulé ce qui est impossible par un décret les droits licites.

Infortune-Côte d’Ivoire : à la rencontre des massacrés de l'IPS-CGRAE (Acte1) ledebativoirien.net

L’IPS-CGRAE a outrepassé ses compétences, pensent ses victimes. Pire, en opposition aux articles 2, 4, 28, 32, 47, 49 et au préambule de la Constitution, c’est une séquestration, voire une haute trahison.

*En plus, dès lors que la suspension se transforme en arrérages, le Complot se précise bien, en faisant de la Côte d’Ivoire un Etat Opaque, solidaire dans le mal, « car, la suspension n’est pas synonyme d’annulation, d’autant plus que l’Etat lui-même n’est pas au-dessus de la loi. Vus le nombre et la vulnérabilité des victimes, c’est une forfaiture », crient les victimes de l’Instirtution…SUIVEZ…ledebativoirien.net.

Ledebativoirien.net

HERVE MAKRE

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur