Mise en place de services des bénévoles nationaux et des volontaires : ce que Touré Mamadou livre à Yamoussoukro comme enjeux

4 min read
62 / 100

Kabran Kouamé, conseiller spécial, représentant de Touré Mamadou du ministère de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, a livré les enjeux de développement lié à la constitution du corps des bénévoles nationaux et des services volontaires.

ATELIER 1

Ce dispositif avait été initié à l’occasion de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations organisée en Côte d’Ivoire. Pour sa mise en œuvre, un atelier de réflexions s’est tenu les 25 et 26 avril 2024 à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne.

Regroupés en quatre (4) commissions thématiques, les experts sont composés d’une cinquantaine de personnes avec les membres, du ministère de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, de l’Office national du service civique, des ministères sectoriels prioritaires,

des partenaires techniques et financiers, et d’organisations de volontariat. Ils se sont réunis pour réfléchir pendant ces deux jours, sur la pérennisation des acquis du programme spécial de volontariat et de bénévolat.

L’objectif c’est de, déterminer les conditions de constitution et d’opérationnalisation ainsi que les acteurs pour la mise en place de ce corps, discuté des modalités pratiques pour sa mise en œuvre et son mode de financement. Surtout, s’agira-t-il d’identifier les grands systèmes de bénévoles et de volontaires, d’élaborer les éléments relatifs à la structuration, l’organisation, au fonctionnement et au financement du corps des bénévoles, de choisir les missions et les secteurs de développement concernés, de définir les limites des interventions de ces derniers et les axes de collaboration entre les parties concernées.

ATELIER1

Kabran Kouamé, conseiller spécial représentant de Touré Mamadou, ministre de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, a livré les enjeux du projet pour le développement de la Côte d’Ivoire.

Selon lui, ce dispositif est mis en place pour planifier et organiser l’engagement citoyen de toute la population, pour mettre en relief des perspectives pour la valorisation et le mieux-être des jeunes.

« Nos jeunes sont souvent en quête d’emploi, mais ils ont aussi besoin d’affirmer leur engagement citoyen et leur responsabilité envers la communauté. Ils ont besoin de développer de l’empathie et de pouvoir contribuer de manière saine et bénéfique à la communauté. Nos jeunes ont aussi besoin d’être visibles et d’être reconnus », a-t-il indiqué.

Il a ensuite exhorté les experts à travailler en synergie d’idées et d’expériences, afin de bâtir ensemble un dispositif répondant aux attentes des populations. « Les besoins sont variés et multiformes, les acteurs sont nombreux et les centres d’intérêt parfois très spécifiques », a-t-il insisté. Ce projet ambitionne offrir un cadre sécurisé aux jeunes et à toute la population, développer leurs entreprises et renforcer leurs compétences sur des sujets d’intérêt commun. 

Mise en place de services des bénévoles nationaux et des volontaires : ce que Touré Mamadou livre à Yamoussoukro comme enjeux pour le développement ledebativoirien.net

« Il permettra de soutenir certains secteurs de notre société qui, par moment, ont besoin du savoir-faire et du savoir-être de nos jeunes et des adultes et de favoriser la rencontre entre jeunes, partenaires techniques et financiers, ONG et la société civile, en vue d’améliorer leur employabilité », a t Il énuméré.

Le souhaite des initiateurs du projet est que le nombre des 30 000 jeunes bénévoles et volontaires retenus, passe à 3 millions, soit 10 % de la population ivoirienne. Rappelons que, ce sont 30 000 jeunes ivoiriens (20 000 bénévoles et 10 000 volontaires) qui, par leur performance lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, ont fait de cette édition la « CAN de l’hospitalité », la meilleure jamais organisée.

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur