Blé Goudé avec sérénité : « Je vais diriger la Côte d’Ivoire… Je vais supprimer le Sénat » affiche-t-il à Rentrée politique du COJEP

5 min read
70 / 100

S’il y a bien  une  personne qui donne des sueurs froides à la présidente Kandia Camara, c’est bien Charles Blé Goudé,  président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep). Il n’a pas fait qu’une rentrée triomphale politique de son parti, le dimanche 12 mai 2024, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro.

Blé Goudé avec sérénité : « Je vais diriger la Côte d'Ivoire... Je vais supprimer le Sénat » affiche-t-il à Rentrée politique du COJEP ledebativoirien.net

Il a menacé les portefeuilles de certains présidents d’institutions par la suppression de leur mission, une fois élu président de  la Côte d’Ivoire.

Avec en bonne place,  le Sénat tenu par Kandia Camara. Une lourde réponse  à  la  problématique de  la rentrée  politique du Cojep : »Quelle Côte d’Ivoire dans une Afrique en mutation ? ».

Ils sont massivement venus de partout des quatre coins de la Côte d’Ivoire, militants, sympathisants, amis et connaissances, soutenus par des militants d’autres partis politiques. Ils  ont déferlé sur  Yamoussoukro à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, pour assister à la rentrée politique du parti politique de L’ex ministre de la jeunesse, le COJEP.

La Fondation Félix Houphouët Boigny, ce prestigieux édifice refusait le monde. Tout était bourré dans  salle des 2000 places comme, la terrasse et partout dans la cour. Ceux qui n’ont pas pu avoir places étaient émerveillés d’être présents à la Fondation pour ‘‘Gbapê’’.

Ils étaient tous présents pour écouter le message de l’ancien détenu politique acquitté de la CPI. Charles Blé Goudé, président du COJEP, le Congrès Panafricain pour la Justice et l’Égalité des Peuples, ferme et confiant a affiché, sans passer par mille chemins, qu’il va « diriger la Côte d’Ivoire ». Même s’il n’a pas encore annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle 2025.

Blé Goudé avec sérénité : « Je vais diriger la Côte d'Ivoire... Je vais supprimer le Sénat » affiche-t-il à Rentrée politique du COJEP ledebativoirien.net

 Je vais diriger la Côte d’Ivoire. J’ai une vision pour ce pays. Mais ce soir, je ne vais pas déclarer une candidature pour 2025. Laissez-moi le temps d’y réfléchir.

Physiquement et intellectuellement, je suis prêt pour gouverner la Côte d’Ivoire. Mais c’est une équipe qui portera la candidature. Nous allons nous rencontrer, une décision sera prise », a-t-il révélé.

Livrant ses ambitions pour la Côte d’Ivoire, il ouvre les enjeux et les perspectives de son programme d’actions. Non sans déplorer l’existence de certaines institutions qu’il trouve sans effets et  »inutiles »  et très coûteuses: le Sénat, le Médiateur de la République, le Haut représentant du Président de la République et plusieurs autres structures.

« Je vais supprimer les institutions inutiles en hiérarchisant les besoins. Je supprimerai le Sénat qui coûte annuellement 11 milliards de FCFA. Ces milliards sont à investir dans la santé. Je supprimerai le Médiateur de la République qui coûte 6 milliards à la Côte d’Ivoire annuellement. Je supprimerai le Haut représentant du Président de la République qui coûte chaque année 2 milliards au pays », a-t-il martelé.

Pour lui, le budget de souveraineté de 342 milliards actuellement doit être réduit drastiquement pour d’autres projets nécessaires. Charles Blé Goudé veut renouveler les acquis du développement avec de nouveaux projets et de nouvelles ambitions, pour la Côte d’Ivoire sur plusieurs plans.

Blé Goudé avec sérénité : « Je vais diriger la Côte d'Ivoire... Je vais supprimer le Sénat » affiche-t-il à Rentrée politique du COJEP ledebativoirien.net

Il se lance le défi pour une évolution économique et sociale. Ainsi, proposera-t-il des solutions innovantes afin de stimuler la croissance et créer des emplois durables, et réduire les inégalités. Considérant la jeunesse comme un moteur incontournable de développement, Charles Blé Goudé a permis plusieurs belles choses, une fois élu président de la république.

Il ambitionne investir dans l’éducation, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes. Selon lui, la santé demeure le droit fondamental des citoyens. Et surtout, voudrait-il changer le cadre de vie des ivoiriens, faire en sorte de garantir l’accès à des soins de qualité pour tous et promouvoir des modes de vie sains, avec le rapprochement des centres de santé des populations. 

Pour le bien être des agriculteurs, il soumet l’assurance d’une souveraineté alimentaire pour maîtriser le coût des denrées. Il n’oublie pas aussi d’émettre son idée de politique d’un toit pour chaque acteur agricole. Poursuivant, l’ex ministre de la jeunesse qui a une vision pour les jeunes, les interdits de se faire manipuler en refusant de se faire payer la conscience.

« Si un politique vient vers vous pour proposer une aide quelconque, refusez tout simplement pour ne pas dépendre de lui », a-t-il exhorté. Toutefois, a-t-il rappel, pour être élus il faut avoir des voix. C’est pourquoi, il invite les jeunes, à s’entraider à se mobiliser pour s’enrôler massivement, en prennent d’assaut les centres d’enrôlement dès l’ouverture de l’opération.

Blé Goudé avec sérénité : « Je vais diriger la Côte d'Ivoire... Je vais supprimer le Sénat » affiche-t-il à Rentrée politique du COJEP ledebativoirien.net

Par ailleurs, l’ex président de la galaxie patriotique qui a impacté positivement le ministre gouverneur Augustin Thiam, pour sa promotion de paix, a bénéficié du soutien de celui-ci. Le petit fils d’Houphouët Boigny, Nanan Boigny N’Dri III, était aux côtés du président de COJEP lors de la rentrée politique de son parti.

En outre, le  ministre-gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam, promet de le secourir et de s’investir comme conseiller de Charles Blé Goudé Président du COJEP.  « Je profite pour inviter toutes les chapelles politiques de notre pays à un débat d’idées et non d’hommes », a-t-il fait comprendre.

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur