Fête du travail en hommage à Dohia Mamadou : la FESACI-CG contre l’augmentation de coût de l’électricité, la fusion des impôts sur les salaires

3 min read
61 / 100

La FESACI-CG attaque  l’intransigeance de la Direction Générale de la RTI face aux revendications de ses agents

IMG 20240501 112452

En hommage à feu le Colonel Dohia Mamadou Traoré, ex-Secrétaire Général de la Fédération des Syndicats Autonomes Côte d’Ivoire – Confédération Générale, la FESACI-CG a célébré le mercredi 1er Mai 2024 la traditionnelle fête du travail au siège de la confédération syndicale à Abidjan-Cocody-Riviera 2.

Plusieurs motions ont été au centre des interventions de cette édition. Et ce, en présence de Katia Paredes Morena, Représentante pays du BIT en Côte d’Ivoire et de Konaté Ibrahim, Conseiller Spécial, représentant le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale.

La première motion de la FESACI-CG a été un avertissement et une mise en garde à l’endroit de la direction générale de la RTI, qui, selon elle, s’est emmurée dans un discours budget pour ne pas satisfaire les revendications de ses agents. Ensuite, la deuxième est une motion de protection contre le renforcement de l’impôt sur les salaires, instituant un manque à gagner sur les salaires nets des travailleurs.

Enfin, la troisième motion est une protestation relative aux deux augmentations successives des factures d’électricité des ménages en juillet et décembre 2023. Au terme de ces motions, la FESACI a invité la Direction Générale de la RTI a privilégier le dialogue social et la prise en compte des revendications de ces agents.

IMG 20240501 100201 1

Puis, la confédération a demandé la suppression de la Contribution Nationale comme impôt sur les salaires et l’annulation des augmentations du tarif de l’électricité. Kouamé Kra Félix, Secrétaire Général de la FESACI-CG est revenu sur l’essentiel de cette fête du travail de la 2ème confédération de la Côte d’Ivoire après L’UGTCI.

« Ce que nous devons retenir aujourd’hui, pour la FESACI, c’est d’abord rendre hommage à notre Secrétaire Général, Dr. Dohia Mamadou Traoré, rappelé à Dieu à la fin de l’année dernière. C’est un grand homme et un leader emblématique qui est parti. Ensuite, il s’agit de poser les revendications des travailleurs. Et cette année, nous avons recensé tous les problèmes consignés dans le cahier de revendications. Trois choses sont à retenir. Il y a la question de l’augmentation des factures d’électricité. Nous avons demandé au gouvernement de surseoir à cette décision.

Deuxièment, la question de l’impôt sur les salaires. La fusion de tous les impôts n’est pas une bonne mesure parce qu’aujourd’hui, beaucoup de travailleurs se plaignent. Car, cette nouvelle fiscalité salariale, réduit considérablement leur net à payer. Troisièmement, la question des déguerpissements.

IMG 20240501 112815

Les quartiers qui ont été ciblés, ce sont nos travailleurs qui vivent dans ces quartiers. La mesure n’a pas été bien pensée. Il aurait fallu tout simplement chercher d’abord des sites de recasement des déguerpis avant de détruire les maisons.

Nous invitons incessamment le gouvernement à corriger cette situation. Il y a aussi la motion spéciale dédiée au cas des agents de la RTI. Sur cette question, nous avons donné un avertissement à la Direction Générale de la RTI pour dire que le dialogue social est incontournable », a soutenu Kouamé Kra Félix, Secrétaire Général de la FESACI-CG

Ledebativoirien.net

H.KARA

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur