Paris-bonne nouvelle: le premier ministre Amadou Gon se porte bien

2 min read

 Il n’est plus en clinique mais à son domicile à Paris

 Enfin une bonne nouvelle concernant l’état de santé du premier ivoirien Amadou Gon Coulibaly, il se porte bien à présent. Il est donc au repos à son domicile de Paris et sera soumis à des excises cardiaques pour quelques temps comme le lui a conseillé son cardiologue. Selon les sources bien définies, il séjourne à son domicile à Paris depuis le 8 juin.

AGC revpos vu Le lion du temple gouvernemental ivoirien, après avoir subi une intervention chirurgicale de transplantation de stent à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière  par les équipes du Prof Gilles Montalescot, chef du département de cardiologie et de Dr Françoise Hidden-Lucet, chef de l’unité de cardiologie interventionnelle et structurelle de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière se porte bien.

Le choix pour la jeune génération Rhdp à la présidentielles 2020  est présent sur le sol français pour un contrôle médical d’urgence, depuis le 3 mai 2020. Il était dans un état vraiment fébrile. Mais à présent il se porte bien, depuis le 8 juin selon une source bien établie, puisqu’il a été autorisé à regagner son domicile à Paris. Mais l’espoir de la jeune génération  » AGC » de le revoir dans  une semaine devra encore patienter.

Leur champion va suivre quelques jours encore, des exercices AADOU GON ET 2cardiaques à la clinique Bizet, dans le 16ème arrondissement de Paris où il serait soumis périodiquement à un contrôle médical  et devrait se reposer pendant un moment chez lui à Paris

Comme Source officielle, le secrétaire général de la Présidence, Patrick Achi annonçait que, Amadou Gon Coulibaly avait d’abord effectué une coronarographie avant d’être soumis à une opération de pose de stent, dans ledit hôpital. Puis il y fera quelques exercices physiques. Car la campagne présidentielle, ce sera cela aussi. Prompt rétablissement au Premier ministre, champion de la jeunesse du RHDP et très bon repos. Un peu de nostalgie tout de même !

Hortense Loubia Kouame

© 2020, redaction. All rights reserved.

Du même auteur