Africa Fintech Forum-Deloitte, MicroSave Consulting (MSC) Cartographie de l’écosystème fintech en Afrique francophone: Environ 95 % des solutions apportées par les fintech ivoiriennes sont liées aux paiements numériques et aux solutions de transfert d’argent-Etude

9 min read

Les fintech ivoiriennes sont actives dans les solutions de paiements numériques. Environ 95 % des solutions apportées par les fintech ivoiriennes sont liées aux paiements numériques et aux solutions de transfert d’argent. C’est ce qui ressort d’une étude couvrant 19 pays dont l’objectif est de mieux connaître le secteur, la maturité de ses écosystèmes, ses défis, et de recenser ses acteurs. Près de 255 fintech et plus de 185 acteurs de la communauté de l’innovation africaine ont contribué à l’étude, à travers 13 métiers dont beaucoup sont liés aux paiements et transferts d’argent. L’étude révèle que la Côte d’Ivoire concentre une forte présence des fintech avec 84 % de représentativité contrairement aux Assurtech avec 16 % de représentativité.

fintech afrique 2 Sur le plan global, les fintech se portent bien en Afrique francophone avec un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de FCFA. La plupart d’entre elles exercent dans le domaine des paiements et du transfert d’argent (41,5 %). Cette étude, résultat d’une collaboration entre Africa Fintech Forum, Deloitte Afrique francophone et MicroSave Consulting, souligne aussi les difficultés des start-up africaines dont la principale demeure leur financement. Une étude inédite sur l’écosystème des fintechen Afrique francophone, avec un recensement précis des acteurs et challenges du secteur

Africa Fintech Forum (« AFF »), Deloitte Afrique francophone (« Deloitte ») et MicroSave Consulting ( « MSC ») ont mis en commun leurs expertises pour réaliser une étude couvrant plus de 20 pays d’Afrique francophone. Près de 255fintech et plus de 185 acteurs de la communauté de l’innovation africaine ont contribué à l’étude.

Internet et les nouvelles technologies ont révolutionné le monde : on parle de 4erévolution industrielle ou encore de l’industrie 4.0. Cette révolution a eu un fort impact sur le fonctionnement et la vision des entreprises qui ont dû répondre à une demande des consommateurs de services plus simples et accessibles 24/7. Le secteur financier n’a pas échappé à cette transformation, et, en particulier après la crise économique de 2008, de nombreuses startups ont émergé dans le secteur, appelées « fintech » (contraction de Finance et Technologie, désigne des entreprises combinant la technologie de la donnée et de la mobilité et de nouveaux modèles afin d’offrir des services financiers innovants et de servir les nouveaux besoins des utilisateurs).

Les fintech, en proposant des services à forte composante technologique directement aux utilisateurs finaux, ont su répondre aux attentes des nouveaux consommateurs : transparence, simplicité et rapidité. Elles se sont illustrées dans des services comme la dématérialisation des paiements, la banque en ligne, etc. Aujourd’hui, l’Afrique demeure une terre fertile pour les fintech. Sa population jeune – 60% des Africains sont âgés de moins de 25 ans – est « digital native » et représente un fort potentiel pour les services et produits numériques. Les fintech viennent en particulier répondre à plusieurs angles morts, non ou mal servis à ce jour par le secteur bancaire traditionnel, avec un faible taux de bancarisation (19,3% en 2018), en particulier en contribuant à plus d’inclusivité du système financier.

telechargement 1Malgré ce potentiel, les fintech en Afrique sont confrontées à de multiples défis, liés à l’insuffisance d’infrastructures nationales ou régionales, l’inexistence de cadre réglementaire spécifique dans certaines régions, la difficulté de mobiliser des financements ou encore la faible éducation financière des populations. Avec un peu plus d’opportunités de financement, émanant du secteur privé africain notamment, les fintech pourraient réaliser leur potentiel et contribuer significativement à l’essor socio-économique du continent.

Africa Fintech Forum, Deloitte Afrique francophone et MicroSave Consulting ont collaboré pour réaliser une étude couvrant 19 pays d’Afrique francophone. L’objectif : mieux connaître le secteur, la maturité de ses écosystèmes, ses défis, recenser ses acteurs. Près de 255 fintech et plus de 185 acteurs de la communauté de l’innovation africaine ont contribué à l’étude, à travers 13 métiers dont beaucoup sont liés aux paiements et transferts d’argent. L’étude s’est focalisée sur quatre types de startups avec une démarcation claire entre les fintech (80 % – secteur bancaire), les « assurtech (8 % – assurances), les « regtech » (réglementation) et les autres.

Menée au cours du 1ersemestre de l’année 2021, cette étude s’est attachée à identifier les startups opérant dans les services financiers numériques pour en établir le profil. Elle propose en outre une analyse structurelle des écosystèmes financiers africains, avec un focus sur la maturité de ces écosystèmes et les freins à leur développement.

Parmi les enseignements, on note que la plupart des fintech ont adopté une approche B2B au détriment du B2C. Les fintech étudiées sont en majorité des microentreprises (avec moins de 50 employés) et plus de la moitié d’entre elles ne disposent pas de plus de 50 clients. Autres informations : très peu de solutions de financement existent pour les premières phases des fintech (création, idéation), les entrepreneurs devant alors se tourner vers d’autres moyens. Ce manque de financement ralentit le développement des fintech en Afrique francophone. Plusieurs ateliers de restitution par pays sont organisés pour mettre en lumière les spécificités locales des grandes places régionales et pour échanger avec les acteurs locaux. Le prochain aura lieu le9 novembre au Sénégal.

Africa Fintech Forum

telechargementAfrica Fintech Forum (AFF) est la principale organisation à but non lucratif en Afrique qui s’efforce de préparer le développement de l’industrie fintech africaine. AFF soutient le développement de l’écosystème et facilite une collaboration inclusive entre ses acteurs de la fintech. AFF a initié ou soutenu la création de plus de 10 associations nationales de fintech en Afrique de l’Ouest, du Nord et centrale. Elle a également lancé et collaboré à plusieurs initiatives telles que l’Open Banking Africa Working Group, la chaire Africa Fintech ainsi qu’un fintechsandbox.

Avec ses partenaires, AFF fournit et diffuse des informations pour comprendre le marché fintech africain et développer des connaissances, principalement sur l’industrie fintech d’Afrique francophone. AFF a organisé plus de 50 ateliers pour 200 intrapreneurs et entrepreneurs, et mis en place le Fintech Village en vue de développer une série de formations et un pool de compétences en soutien aux hubs nationaux.

AFF développe également une collaboration avec les régulateurs, les agences gouvernementales, les centres financiers et les parcs technologiques pour améliorer l’écosystème. Chaque année, l’AFF accueille l’Africa Fintech Tour, un voyage fintech à travers les pays africains et son événement phare, le  « Africa Fintech Forum ».

A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL), société de droit anglais (« privatecompanylimited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. DTTL (ou « Deloitte Global ») ne fournit pas de services à des clients. Pour en savoir plus sur notre réseau global de firmes membres : www.deloitte.com/about. En Côte d’Ivoire, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.

fintech afrique 1Deloitte fournit des services professionnels en audit & assurance, consulting, financialadvisory, riskadvisory, juridique & fiscal et expertise comptable à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Deloitte sert quatre entreprises sur cinq du Fortune Global 500® companies à travers un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, et allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Pour en savoir plus sur la manière dont nos 264 000 professionnels make an impact thatmatters (agissent pour ce qui compte), connectez-vous et échangez avec nous sur Facebook, LinkedIn ou Twitter.

En Côte d’Ivoire, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs – des grandes entreprises multinationales aux micro entreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses 170 collaborateurs et associés, Deloitte en Côte d’Ivoire est un acteur de référence en audit, riskadvisory, consulting, financialadvisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement.

A propos de MicroSave Consulting

MicroSave Consulting (MSC) est un cabinet de conseil spécialisé qui, depuis 20 ans, a accompagné le monde vers une véritable inclusion financière, sociale et économique. Avec 11 bureaux dans le monde entier, environ 190 employés de différentes nationalités et des compétences variées, nous sommes fiers de travailler dans plus de 50 pays en voie de développement. Nous travaillons en partenariat avec les acteurs des écosystèmes de services financiers afin d’améliorer durablement les performances et de dégager une valeur durable. Nos clients sont des gouvernements, des donateurs, des entreprises du secteur privé et des entreprises locales.

MSC a travaillé avec des fournisseurs et des utilisateurs du marché de masse pour soutenir des laboratoires d’incubation, développer des conceptions UI et UX, fournir un soutien technique et un mentorat aux Fintech de la nouvelle génération ainsi qu’à d’autres fournisseurs de services financiers et entreprises technologiques. Nous soutenons et développons des écosystèmes qui favorisent les start-ups technologiques offrant des solutions financières accessibles et abordables. Nous avons conçu et mis en place un laboratoire d’inclusion financière (FI Lab) pour les Fintech, les Agri-Fintech et Insurtech, qui s’adressent au segment des revenus faibles et intermédiaires en Inde. Nous avons également contribué aux programmes de formation d’Expresso Innovation Hub au Sénégal.

© 2021, redaction. All rights reserved.

Du même auteur