Côte d’Ivoire-la Coalition du secteur Education change de  mains et garde sa ligne directrice : «Nous lutterons pour les intérêts des enseignants» Opina Désiré Traoré

4 min read

Kouamé Bertoni le porte-parole sortant de la COSEFCI a passé le flambeau au nouveau,  Opina Désiré Traoré pour continuer la lutte dans la dynamique de l’ordre de bataille, pour la bonne marche de l’école ivoirienne et le bien-être des enseignants.

Côte d'Ivoire-la Coalition du secteur Education change de  mains et garde sa ligne directrice : «Nous lutterons pour les intérêts des enseignants» Opina Désiré Traoré LEDEBATIVOIRIEN.NETsamedi 09 octobre, au groupe scolaire Sogefiha 6 Yopougon dans l’intérêt général de la COSEFCI, 7 points saillants de la lutte syndicale, ont été transmis, ce sont : «poursuite de l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants de Côte d’Ivoire, l’initiation de formation à l’endroit des généraux du directoire, la recherche de partenaires financiers pour une COSEFCI plus forte et plus dynamique ;  poursuite des échanges avec le directeur de la solde pour le reversement des précomptes injustement opérés sur le SDA des enseignants en avril 2021, le suivi de la plainte en cours relative au gel des avoirs, la protection et la sauvegarde de la ligne de la COSEFCI et l’encouragement de l’adhésion de d’autres organisations syndicales à la COSEFCI », laisse entendre Kouamé Bertoni le porte-parole sortant.

Il fait savoir qu’au cours de son mandat, la plupart de tous ces points ont été touchés par des démarches, rencontres des autorités ministérielles et des tournées de sensibilisation-informations. Ce qui a abouti au reversement depuis le mois d’octobre 2020, des 20.000 francs CFA précomptés en avril 2020, abusivement sur les SDA de certains enseignants par un groupement de syndicats.  »La COSEFCI attend toujours et continue d’espérer au respect le plus tôt, des engagements de Madame le ministre. Un engagement ferme, à apporter particulièrement des réponses au reversement des ponctions et des salaires suspendus ainsi qu’aux autres points de revendications en général toujours en souffrance. Si pour le moment la COSEFCI n’a encore rien obtenu sur les différents points de revendications, elle s’est tout de même repositionnée sur la scène syndicale faisant d’elle, la faîtière la plus importante du secteur éducation/formation », a-t-il manifesté.

COSEFCI PASSATION ENSEIGNANTS21Sur le plan partenariat, la COSEFCI adosse à la CGRAE qui lui permet de fonctionner financièrement pour mener à bien leur lutte. Surtout, la COSEFCI va bientôt obtenir un deuxième financement avec la mise sur pieds du groupe de différents partenaires, dénommé BUDAS. « Même si par moment, il y a eu des dérapages de certains membres du directoire, la COSEFCI est en bonne marche.  Elle soutiendra un candidat de son choix à l’élection de la MUGEFCI. Le directoire de la COSEFCI a donc fait le choix de soutenir Docteur Assetou Laurence aux élections de la MUGEFCI. Eu égard à tout ce qui précède, nous pouvons dire que le bilan est positif, cependant beaucoup reste à faire » a-t-il clamé.

Après ce bilan Kouame Bertoni a passé le flambeau à son successeur, Opina Désiré Traoré, de la Convergence Nationale des Enseignants du Secondaire de Côte d’Ivoire CNES-Ci. Il lui revient de poursuivre la lutte avec de nouvelles stratégies et perspectives, toujours  dans la dynamique de la ligne de COSEFCI. Après avoir manifesté sa joie et remercié ses pairs pour la confiance à lui témoigner, il promet continuer de mener la lutte à bien en abordant le chemin de dialogue franc. Pour le nouveau porte-parole de la coalition des enseignants autant les mesures urgentes ont été prises pour le démarrage de l’année scolaire, autant, des mesures urgentes pour les enseignants afin d’aborder cette année avec sérénité doivent être engagées.

COSEFCI PASSATION ENSEIGNANTS2«Nous lutterons, toujours pour les intérêts des enseignants. Nous allons engager un dialogue franc pour la satisfaction de nos revendications qui demeurent la priorité des priorités. Nous exigeons le reversement des salaires ponctionnés et suspendus et ce, avant la fin de l’année 2021, nous exigeons la reprise du dialogue sur la revalorisation des indemnités de logements et la suspension des cours de mercredi avant les conclusions des EGENA. En tout état de cause, la COSEFCI reste vigilante et ne laisserait se distraire». Le nouveau porte-parole de  la COSEF-CI appelle  à l’union des enseignants pour  la défense de  leurs intérêts, un engagement pour la victoire de leur candidat à la MUGEFCI.

Hortense Loubia Kouame

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur