Développement local en Côte d’ivoire : le Comité  » La Plus Belle Commune » mis en place

3 min read

‘’La Plus Belle Commune » est une organisation à caractère non gouvernemental et non lucratif investie dans la recherche de financements solidaires et l’évaluation des initiatives citoyennes locales au service de la communauté.

plus belle communes1 Aux dires Mme Mariam Cissé Ellogne, sa présidente, ce comité est mis en place pour permettre aux collectivités locales de se prendre en charge parce qu’elles dépendent jusque-là de l’aide de l’État.  « On a mis en place un comité depuis trois mois pour pouvoir les aider à rechercher les financements innovants afin d’accompagner leur développement.

Le 2ème  point consiste à dresser le palmarès des meilleures initiatives au niveau des collectivités locales et à les récompenser.  Donc sur le volet recherche de financements innovants, on part du principe que ces collectivités ne savent pas identifier et structurer ces financements, nous voulons les aider à mettre en place un programme de formation pour les accompagner à structurer ces financements et accompagner leur développement.

Nous allons donc mettre en place des Awards pour récompenser les meilleures initiatives dans différents domaines qui consistent à primer les meilleures initiatives en matière d’infrastructures routières, dans la promotion des arts et de la culture, l’organisation des transports.

plus belle communesIl y a plusieurs critères qui rentrent en ligne de compte et le principe est que chaque commune va identifier l’initiative sur laquelle, elle souhaite être primée. Elle va donc remplir des formulaires et un comité scientifique va siéger pour élire les meilleures communes dans différents domaines », a-t-elle indiqué.

Ce comité a   en son sein des membres issus du domaine des finances et de l’enseignement. Des compétences diverses qui ont compris que les collectivités locales ont des difficultés à structurer leurs financements. Un programme de formation complètement gratuite est prévu pour accompagner leur développement à travers des compétences. Le comité a identifié les collectivités locales,mais l’idée selon Mme Mariam Cissé Ellogne est aussi de permettre aux entreprises engagées dans les initiatives citoyennes de pouvoir s’exprimer en mettant en place une base de données des projets solidaires que ces entreprises prennent pour leur développement.

ville propre1 Il y aura un classement des meilleures entreprises de chaque secteur en termes d’initiatives citoyennes. « L’attribution des prix est gratuite parce qu’on souhaiterait être le baromètre qui va identifier les meilleures communes. On ne demandera rien en retour en terme de finance pour être primé pour que l’organisation soit vraiment sérieuse», dit-elle.

FORD RAYMOND GUEI

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur