Médias-Abidjan: remise exceptionnelle de la CIJP à la veuve de Benson Pierre Aka et à des patrons de presse

4 min read
6 / 100

 « Par le passé, beaucoup de personnes non détentrices de la CIJP, avaient la carte de l’UNJCI. Désormais, ce n’est plus possible », a précisé, ce jeudi 27 janvier 2022, le  Président de l’UNJCI (Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire), Jean Claude Coulibaly, à la cérémonie de remise de la CIJP (carte d’identité du journaliste  professionnel) à  des patrons de presse.

cijp et unjci.jpg7La veuve du journaliste décédé, Benson Pierre Aka a reçu exceptionnellement, celle de son défunt époux.

Une remise officielle effectuée à la Maison de la Presse d’Abidjan, par le journaliste Vamara COULIBALY, Président de la Commission Paritaire d’Attribution de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels et des Professionnels de la Communication (CIJP) de Côte d’Ivoire. En  présence  du représentant du ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Porte-Parole du Gouvernement  Mesdames et Messieurs les Responsables des Organisations Professionnelles des Médias (OPM) ; Samba KONE, Président de l’Autorité Nationale de la Presse des journalistes et professionnels de la communication.

Cette cérémonie s’est déroulés dans le cadre de la remise officielle du rapport de la session 2022 de la commission paritaire d’attribution de la Carte d’identité des journalistes professionnels et des professionnels de la communication, suivie d’une remise symbolique de cartes par le ministre de la Communication,  des Médias et de la Francophonie, porte-parole du Gouvernement.

cijp et unjci«Parfois sous-estimée par celles où ceux qui en sont les bénéficiaires, la CIJP est un document de haute importance, en ce qu’il certifie,  ne serait-ce que ça, la qualité de journaliste professionnelle à son détenteur. Elle permet donc d’établir un distinguo clair entre le simple passionné du métier ou le féru des réseaux sociaux,  ou encore le gratte-papier occasionnel et celui qui a appris, exerce le métier de journalistes, dans les règles de l’art.

En ces temps de Fake News qui inondent les réseaux sociaux, il est important que nos concitoyens puissent avoir de quoi à pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie, à pouvoir identifier l’imposteur du  professionnel qui s’échine à faire en sorte que l’information garde toute sa crédibilité et toute sa fonction sociétale», a affirmé, le  Président de l’UNJCI Jean Claude Coulibaly

Selon  le  président  de l’unjci la CIJP identifie en tant que professionnels des médias. Certes, cela est très gratifiant, mais il faut aller au-delà. Elle devrait également servir de passeport et ouvrir droit à des privilèges et avantages à son détenteur. Depuis son accession à la tête de l’Union, le Conseil Exécutif ,  il  s’est engagé, conformément aux résolutions du dernier congrès, à valoriser davantage cette précieuse carte. «Nous avons commencé par la CIJP comme premier critère d’obtention de la carte UNJCI. Nous comptons aller plus loin en permettant  aux cartes CIJP et UNJCI de permettre à leur détenteur de pouvoir poser des actes administratifs dans les établissements publics et bancaires, à l’instar des autres cartes d’identité détenues par certaines corporations ».

cijp et unjci.jpg4Et d’ajouter : «On peut par exemple revenir aux partenariats d’antan avec des pharmacies, des grandes surfaces ou des compagnies aériennes et des agences de voyage. Des partenariats permettant des rabais significatifs au bénéfice des journalistes professionnels. La réflexion est ouverte…»

Il invite tous ceux qui recevront la CIJP de s’en montrer digne en offrant aux populations le meilleur de l’information auquel elles ont droit pour leur éducation et pour l’édification.

Ledebativoirien.net

Grace Ozhylly       

Ce diaporama nécessite JavaScript.

                     

© 2022 – 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur