Abidjan-rentrée à l’ENA: l’avertissement de Mme OULOTO à  la 59è promotion et les 3 défis  au DG

6 min read
70 / 100

 

« Être admis à l’ENA ne fait pas de vous des Énarques… » 

Un message  bien clair délivré en présence de la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Madame Françoise REMARCK, et du KOUADIO KONAN Bertin, ministre de la Réconciliation et de la cohésion Nationale, à  la 59è promotion de l’Ecole Nationale d’Administration en Côte d’Ivoire.

Abidjan-rentrée à l’ENA: l’avertissement de Désirée OULOTO à  la 59è promotion et les 3 défis  au DG LEDEBATIVOIRIEN.NETLa ministre  chargée de redonner à l a Côte d’Ivoire, une administration ambitieuse,  n’a pas que  parlé aux futurs cadres et autres  fonctionnaires de  Ivoiriens. Madame Anne Désirée Olouto indiquera au premier  responsable de cette prestigieuse École ivoirienne, les trois gros  défis qu’il devra relever avec sa  nomination à  la tête de l’institution. Ledebativoirien.net propose quelques  extraits, de sa vision, lors de la rentrée officielle de cette 59è promotion, le lundi 1 3 février  2023 à  Abidjan. 

«(…) Chers élèves de la 59ème promotion, sans discipline, sans travail et sans rigueur, jamais vous ne pourrez intégrer la prestigieuse famille des énarques.  Être admis à l’ENA ne fait pas de vous des Énarques.  Seuls votre arrêté d’admission et votre sortie glorieuse marquée par la cérémonie de baptême de votre promotion vous élèveront au rang d’Enarques dont vous aurez tant rêvé. Bonne rentrée et bon courage…», Anne Désirée OULOTO.

Elle  fixe  le cadre de cette rentrée officielle.

« Il s’agit là d’un événement majeur qui fonde notre espérance renouvelée de disposer par vagues successives, de viviers bien formés et qualifiés pour assurer la continuité du service public au profit de nos populations. En effet, la performance de l’Administration publique qui repose sur son efficacité et son efficience, appelle irrémédiablement la formation d’un personnel de qualité, de cadres de haut vol, qualifiés et compétents, attachés aux valeurs citoyennes et républicaines, avec une culture élevée du service public.

Abidjan-rentrée à l’ENA: l’avertissement de Désirée OULOTO à  la 59è promotion et les 3 défis  au DG LEDEBATIVOIRIEN.NETLes énarques, et cela n’est plus à démontrer, en raison de la qualité de la formation reçue à l’Ecole nationale d’Administration, sont parfaitement outillés pour  servir notre Administration publique, et porter la responsabilité du progrès collectif. L’ENA s’est acquittée avec rigueur et sérieux de cette mission de formation des hauts cadres de nos administrations, depuis sa création en 1960.

Soixante-trois ans plus tard, notre pays, sous le leadership éclairé du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, est engagé, dans une dynamique irréversible d’émergence qui exige de nous, de bâtir une administration publique moderne qui, par son efficacité et ses performances offre un écosystème favorable aux investissements massifs, à la création de richesses et d’emplois nécessaires à son développement économique et social ».

À  l’endroit du Directeur Général,

« Quelques semaines à peine après votre nomination et votre installation à la tête de cette école dont vous êtes vous-même un pur produit, vous voici avec une nouvelle promotion, qu’il vous revient de formater, de préparer avec vos collaborateurs et toute la communauté académique, pour en faire des fonctionnaires énarques modèles, responsables, compétents et hautement professionnels.

Avec vous, anciennement en qualité de Conseiller Technique du ministre de la Fonction Publique que je suis, nous avons partagé la vision du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, vision d’une Fonction Publique des valeurs, moderne et performante.  Aussi, de nouveaux défis s’imposent-ils à nous et à notre conscience, afin de permettre à cette Ecole à la réputation établie, de continuer de grandir et de porter des fruits encore plus savoureux ».

Anne Désirée OULOTO, indique  clairement  les défis au DG

Abidjan-rentrée à l’ENA: l’avertissement de Désirée OULOTO à  la 59è promotion et les 3 défis  au DG LEDEBATIVOIRIEN.NET« Le premier défi : porte sur la mise en œuvre de programmes et d’actions de formation de qualité irréprochable. A ce propos, les curricula de formation de l’ENA ont certes été actualisés, mais les modalités de leur déploiement devraient prendre en compte les nouveaux paradigmes et moyens techniques en vue de l’amélioration des processus d’acquisition des connaissances théoriques et pratiques qui garantiront la compétence et l’efficacité des hauts cadres que l’ENA mettra à la disposition de nos administrations.

Je vous invite à avoir une attention particulière quant à la qualité et à l’expertise des formateurs, ainsi qu’à l’adéquation formation-besoins réels en effectifs de nos administrations.

Le deuxième défi : pour ma part, porte sur l’amélioration de l’environnement de travail et d’apprentissage avec des infrastructures appropriées pour favoriser l’acquisition et la pratique permanente de compétences techniques utiles à la compétitivité (pratique de l’anglais professionnel, parfaite maîtrise de l’outil informatique et des systèmes de gestion des ressources publiques, etc.).

Le dernier axe : est relatif à la promotion d’une culture professionnelle assise sur des comportements et des pratiques vertueuses qui fera de l’Enarque une marque déposée, le porteur et le défenseur des valeurs républicaines qui consolident et pérennisent la République.

Abidjan-rentrée à l’ENA: l’avertissement de Désirée OULOTO à  la 59è promotion et les 3 défis  au DG LEDEBATIVOIRIEN.NETComme vous le voyez, Monsieur le Directeur Général, les défis sont nombreux et multiformes. Je sais pouvoir compter sur votre expertise et votre approche managériale qui ne sont plus à démontrer, dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’actions pragmatique et efficace, qui portera particulièrement sur ;

  • la réforme du cadre général de la formation continue ;
  • la recherche et la mise en place de financements en vue de la réhabilitation et de l’équipement des salles de cours ;
  • l’étude portant sur la réforme de l’ENA et son transfert à Yamoussoukro afin de doter cette institution d’un environnement, d’infrastructures et d’équipements favorables à l’éclosion d’une élite au profit du service public.

L’ENA doit demeurer une Institution de référence, un laboratoire de formation des hauts cadres de notre administration publique. C’est un impératif…». Si de cette  59è promotion ne sortent  pas des administrateurs dignes de redorer le  blason de  l’administration publique ivoirienne, la ministre en charge de  la fonction  publique en Côte d’Ivoire, Anne Désirée OULOTO aura donc  parlé en vain!

Ledebtivoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur