Côte d’Ivoire-libération de 6 détenus de la crise de chefferie à Adjamé-Bingerville: les lignes bougent avec la décision du Conseil d’Etat à la joie des populations

3 min read
76 / 100

Adjamé-Bingerville vit la libération de 6 détenus sur 10

 Côte d’Ivoire-libération de 6 détenus sur 10 de la crise de chefferie à Adjamé-Bingerville: les lignes bougent avec la décision du Conseil d’Etat  à la joie des populations ledebativoirien.net

Adjamé-Bingerville-libération de 6 détenu. Elle a été forte mais aussi vive, l’émotion qui a étreint, la population d’Adjamé-Bingerville, à l’accueil nuitamment de certains des détenus de la crise de succession déclenchée en  2022 à la chefferie dans ce village.

Leur retour au village, ce jeudi  13 avril 2023 à 23h 30 minutes, après un passage au village Annan, pour y être purifiés, selon la tradition, a été un grand moment de joie totale. Un retour triomphal  à la maison, après plusieurs mois d’incarcération, à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan-MACA.

C’est dire que depuis l’annulation de l’arrêté préfectoral de monsieur Awaka Ghislain par le Conseil d’Etat, les lignes ne cessent de bouger à Adjamé-Bingerville, village de la commune de l’ancienne capitale ivoirienne confronté depuis 2021 à une crise de chefferie.

Après la reprise en main, par la communauté villageoise, du cimetière du village dont les clés étaient aux mains de la brigade de gendarmerie, c’est au tour de six (6) jeunes de cette bourgade de recouvrer la liberté.

Côte d’Ivoire-libération de 6 détenus sur 10 de la crise de chefferie à Adjamé-Bingerville: les lignes bougent avec la décision du Conseil d’Etat  à la joie des populations ledebativoirien.netArrêtés le 1er  avril 2022 suite à des affrontements entre les populations et les forces de l’ordre, Koman Arnaud Ulrich, Houedji Onane Alain, Dogbo mari Blanchard, Atekpe djoman William, Abe ropaz, Adjokoi Loïc, ils ont été détenus douze (12) mois à  la Maca. Ils sont mis en liberté, ce jeudi 13 avril 2023 à 18 heures 30 minutes.

Leur retour au village à 23h 30, après un passage à Annan où ils ont été purifiés, selon la tradition, a été un grand moment de joie. L’heure très avancée n’a point entamé l’enthousiasme des populations de célébrer ‘‘leurs frères’’, trop longtemps restés en prison pour des raisons jugées, par elles de nobles.

Cette libération pour toute  la communauté  d’Adjamé-Bingerville est visiblement liée à l’annulation de l’arrêté, le 8 mars dernier, de monsieur Awaka Ghislain, par le Conseil d’Etat, sur plainte de la communauté villageoise, avec à sa tête, le doyen de la génération Tchagba, Abekoua Nandjui Mesmin Amédée.

LIRE:https://www.ledebativoirien.net/2023/03/adjame-bingerville-le-retour-a-la-normale-apres-lannulation-de-larrete-litigieux-par-le-conseil-detat/

WhatsApp Image 2023 04 14 at 12.45.07Il reste cependant encore détenus, trois autres jeunes, en l’occurrence Amamtcho Jean-Baptiste, Tchagba Raoul-Hervé et Amangni Joseph. Mais surtout,  le chef coutumier du village, Mobio Aboussou Georges-Guy dont le dossier en instruction est au 1er  et 7ème  cabinet.

Pour  les  populations, il ne fait  l’ombre d’aucun doute  que  justice sera rendue pour  leur  liberté, afin de voir un retour au calme et la paix à Adjamé-Bingerville. Le retour de six détenus, malgré le décès d’un des incarcérés, redonne espoir à  Adjamé-Bingerville.

Quant à monsieur Awaka Ghislain dont  l’arrêté  préfectoral  a été annulé  par la Conseil d’Etat, dit attendre, toujours la signification  officielle par la haute Cour de Justice Administrative, de  sa décision. Ce qu’espère aussi la notabilité qui a en main, la gestion courante  de cette cité, d’Adjamé-Bingerville, en attendant  le retour du chef investi, Mobio Aboussou Georges-Guy, encore  à  la MACA.

Ledebativoirien.net

Grace  Ozhylly

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur