Liberté de la presse en Afrique de l’Ouest Francophone: Jacqueville (Côte d’Ivoire) prépare la naissance de l’Association Sous régionale de la Presse en ligne

5 min read
64 / 100

 

Liberté de la presse en Afrique -Les assises, du 27 au  28 avril 2023 des acteurs de la sous-région ouest africaine de  la presse en ligne, ont ouvert leurs travaux, en Côte d’ivoire, précisément  à  Jacqueville, dans le sud du pays. Au centre de cette rencontre  qui se situe dans  le cadre de  la semaine de  la liberté de la presse, la thématique: ‘‘La liberté d’expression, les femmes dans les médias, le journalisme et les droits humains’’.

Liberté de la presse en Afrique de l’Ouest Francophone: Jacqueville (Côte d’Ivoire) prépare la naissance de l’Association Sous régionale de la Presse en ligne  ledebativoirien.netLes présidents des associations de la presse en ligne de l’Afrique de l’ouest francophone, et les pionniers de la presse en ligne dans ladite région à cette occasion, tiendront l’Assemblée générale constitutive de l’Association Sous régionale de la Presse en Ligne de l’Afrique de l’Ouest Francophone. Elle vise à travailler à relever les défis du secteur. 

«La liberté de la presse et la protection des journalistes en droit international des droits de l’homme et la valeur ajoutée du Global Drive ; Médias et droits humains -Discussions générales : Comment mieux collaborer avec les médias et sensibiliser sur les droits humains ?;

Rôle des journalistes dans le contexte électoral : enjeux et défis.  Le rôle de l’Education aux Médias et à l’Information pour une meilleure protection et sécurité des journalistes ; Prévention des violences, et protection des journalistes dans des contextes électoraux : Engagements avec les FDS ;

Liberté de la presse en Afrique de l’Ouest Francophone: Jacqueville (Côte d’Ivoire) prépare la naissance de l’Association Sous régionale de la Presse en ligne  ledebativoirien.netUn Panel régional : médias en ligne et liberté d’expression, et normes liberticides, quelles perspectives ? » Ce sont là, les différentes thématiques visitées durant la premières journée  de de la rencontre régionale qui se tient  à Jacqueville, à une soixantaine  kilomètres d’Abidjan.

Près d’une cinquantaine de  participants séjournent, depuis le mercredi 26 avril dans cette cité balnéaire et qui y seront jusqu’au samedi 29 avril  2023. Qui, du Burkina Faso, du Benin, de la Guinée, du Mali, du Togo,  qui, du Sénégal, de la Gambie ou de Côte d’Ivoire etc. planchent la liberté de l’expression, notamment de  la presse. Ce sera le  lieu pour ces professionnels des médias de lancer les jalons d’un réseau régional de médias pour la promotion des Droits Humains, de la Liberté d’Expression et d’une approche intégrée du Genre par les médias.

La vision  poursuivie à Jacqueville

«La question de la protection des journalistes est l’objet d’un large cadre de coopération entre le HCDH et l’UNESCO. En novembre 2019, les deux entités de l’ONU ont conclu un protocole d’accord décrivant une coopération renforcée pour promouvoir la sécurité des journalistes. 

Liberté de la presse en Afrique de l’Ouest Francophone: Jacqueville (Côte d’Ivoire) prépare la naissance de l’Association Sous régionale de la Presse en ligne  ledebativoirien.netCe protocole s’inscrit dans un large spectre de protection de la liberté des médias et des droits des journalistes… avec une attention particulière pour les femmes journalistes», déclare à   cette  première  journée,  Robert KOTCHANI, Représentant Régional du Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l’Homme.

«Il est temps pour les médias d’information, d’appliquer de manière plus rigoureuse et plus stricte les normes d’éthique professionnelle et  encourager l’autorégulation de la part des journalistes plutôt que des mesures coercitives de la part des Etats. C’est pourquoi nous ne cessons de sensibiliser et de faire des plaidoyers pour des journalistes plus responsables et conscients de leur rôle dans la société», note Mame Oumar Diop Représentant du Bureau de l’UNESCO.

«Il est important qu’à travers ce séminaire, nous puissions continuer à sensibiliser aux défis auxquels sont confrontées les femmes journalistes…Nous espérons que cette conférence sera l’occasion d’un partage d’expérience riche qui débouchera sur la création d’une communauté dynamique de journalistes  sensible au droits humains qui ne laisse personne de cote »,  ajoute Mme Antonia NGABALA SODONON,  Représentante Résidente ONU Femmes en Côte d’Ivoire.

Liberté de la presse en Afrique de l’Ouest Francophone: Jacqueville (Côte d’Ivoire) prépare la naissance de l’Association Sous régionale de la Presse en ligne  ledebativoirien.net«Nous journalistes, femmes et hommes de médias avons un rôle important à jouer. C’est pourquoi nous saluons l’organisation des présentes assises à l’issue desquelles nous produirons une déclaration dite Jacqueville », note, pour cette  première  journée des travaux,  le  président du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire, Lassina Sermé, qui accueille  ses paires de la Sous-région,

La deuxième  journée portera sur l’Analyse de la situation des femmes dans les médias défis et perspectives ; le cadre normatif et les mécanismes de protection des journalistes cas d’école : Côte d’Ivoire; défis et perspectives sur la région;  la Présentation des résolutions de l’Assemblée Générale de la Presse en ligne et  la lecture de la Déclaration de Jacqueville etc.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur