Marabadiassa : grand hommage à MORI Touré, compagnon de SAMORY Touré en présence des Ministres Amadou Koné et Sidi Touré

3 min read
70 / 100

Marabadiassa: SAMORY Touré et  MORI Touré

 

  Marabadiassa: SAMORY Touré et  MORI Touré ledebativoirien.netMarabadiassa, localité au centre-nord de la Côte d’Ivoire, située dans la région du Gbêkê à 74km de Bouaké après Diabo et Bodokro, a vibré vendredi 21 avril 2023 au rythme de la 1ère édition du ‘‘Festival culturel Mori Sawarila’’. En présence des Ministres Amadou Koné et Sidi Touré, les populations ont célébré le patriarche Mori Touré. Il a  été un fidèle compagnon  de lutte du légendaire Samory Touré, grand guerrier Manding.

Le festival culturel Mori Sawariha en hommage à Mori Touré, fondateur de Marabadiassa et compagnon de lutte de Samory Touré dont la 1ère  édition se tient du 20 au 23 avril 2023 sous le  thème «culture et paix» sera meublé par une parade de guerriers en l’honneur de Mori Touré, fondateur de Marabadjassa, car le «MORI-SAWARILA » rappelle des prouesses guerrières de ce conquérant hors pair, qui décida après la création du village de faire la paix avec ses voisins et ses adversaires. De danses traditionnelles, conférence  et un  tournoi de football.

Marabadiassa: SAMORY Touré et  MORI Touré ledebativoirien.netUn évènement culturel de grande ampleur, une initiative des populations Djassaraka de cette sous-préfecture, et porté par son chef du village, Souleymane. Ce sera aussi et surtout un moment pour célébrer la Paix et la Cohésion sociale car le thème de cet événement est « CULTURE ET PAIX » Cette fête, est l’occasion pour Marabadjassa de, non seulement valoriser son riche patrimoine culturel à travers des chants, danses et costumes anciens,  mais aussi de promouvoir la paix et le vivre ensemble avec les localités sœurs et alliés des Djassaraka.

Plusieurs activités culturelles qui rassemblent des festivaliers issus de la diaspora et des villes environnantes. Il s’agit, entre autres,  de danses traditionnelles, parades guerrières, conférences et tournoi de football. C’est aussi  l’occasion pour les populations de Marabadiassa et particulièrement pour le ministre Sidi Tiemoko Touré de faire revisiter le patrimoine culturel laissé par son arrière-grand-père.

Ce n’était donc  pas une surprise pour les nombreux visiteurs du vendredi 21 avril 2023 de voir tous les chasseurs venus de la région du Gbêkê tirer des coups de canon en l’air avec des fusils de chasse  en souvenir de ce grand guerrier.

Amadou Koné aux côtés de Sidi Touré

Marabadiassa: SAMORY Touré et  MORI Touré ledebativoirien.netL’arrière-petit-fils de Mori Touré, ministre des Ressources Animales et Halieutiques Sidi Tiémoko Touré avait à ses côtés son collègue des Transports, Amadou Koné, au compte de la solidarité gouvernementale et des liens de fraternité qui lient les deux hommes.

Outre Amadou Koné, Sidi Touré avait à ses côtés son père géniteur, Touré Hamed et l’ensemble du corps préfectoral des départements de Sakassou, Botro et Beoumi en plus du sous-préfet de Marabadiassa.

Marabadiassa, une localité agricole en plein essor

Située à 74km de Bouaké, capitale du Gbêkê, Marabadiassa est une sous-préfecture de 12000 habitants.  C’est un peuple cultivateur de riz, anacarde et du coton. La population est essentiellement composée de Malinke, Baoulé, Senoufo et Lobi. Ces derniers sont cultivateurs de l’igname. Située dans une zone agricole, l’état y est en train de construire un centre de technologie et de transfert de compétences en matière avicole. Marabadiassa dispose d’un escadron de Gendarmerie et d’un commissariat de police.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur