Abuja-secteur du bétail : la Commission de la CEDEAO et la NANTS inaugurent un abattoir moderne intégré

3 min read
63 / 100

Ce jour 11 septembre 2023, la Commission de la CEDEAO et l’Association nationale des commerçants nigérians (NANTS) inaugureront le premier abattoir moderne intégré à Abuja dans le cadre des efforts visant à développer le commerce dans le sous-secteur du bétail et de la viande en Afrique de l’Ouest.

betail1 abuja

L’abattoir est l’un des résultats clés du Projet d’investissement innovant dans le développement de la chaîne de valeur du bétail et de la viande au Nigeria, cofinancé par la Commission de la CEDEAO et la Coopération suisse au développement.

Il s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest (PACBAO) et est mis en œuvre depuis 2018 sous la coordination de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) de la CEDEAO pour favoriser l’accès des éleveurs à des marchés rémunérateurs, rendant ainsi l’élevage plus attractif, source d’emplois et de revenus, notamment pour les jeunes et les femmes en Afrique de l’Ouest.

L’infrastructure est située à Giri-Gwagwalada Area Council, Abuja (Nigeria) et dispose d’installations telles que des stabulations, un box d’abattage, une technologie d’éviscération, un pont-bascule, des cabinets vétérinaires, des unités de transformation, un puits d’eau traitée 24 heures sur 24, une unité d’emballage, une chambre froide de 25 tonnes, des camionnettes réfrigérées, une unité de lavage de la viande, une unité de rôtissage de la viande, une unité de préparation de la peau des animaux, des biodigesteurs, une maison de la sécurité, etc.

betail1 abuja1

Il dispose également d’un centre de formation pour le renforcement régulier des capacités des bouchers et autres acteurs du secteur de la viande et du bétail. En outre, l’abattoir dispose d’une technologie de transformation des déchets, qui transforme tous les déchets en biogaz et en engrais liquide. Le biogaz est ensuite utilisé pour rôtir et préparer la peau des animaux, contrairement à l’utilisation de pneus à moteur, qui ont été mis en cause et associés à des substances cancérigènes.

Avec la mise à disposition de plus d’espace au projet par le Gwagwalada Area Council et l’Administration du Territoire de la Capitale Fédérale, l’attente de la Commission de la CEDEAO est de voir cette infrastructure innovante se transformer progressivement en une énorme installation, avec des emplois rentables et créatifs pour les jeunes (hommes et femmes) en vue d’assurer sa durabilité.

betail

Le modèle, qui est nouveau, sera capitalisé et répliqué comme une bonne pratique pour une mise à l’échelle dans d’autres Etats membres de la CEDEAO dans le cadre de la modernisation du commerce du bétail et de la viande. A travers ce projet, la Commission de la CEDEAO et la NANTS visent à trouver des solutions durables aux défis des parties prenantes dans le sous-secteur de l’élevage, en particulier dans les chaînes de valeur du bétail et de la viande.

Il convient de mentionner que la NANTS démarre également une usine de production et de transformation du lait dans le FCT grâce à la Commission de la CEDEAO. Nous saluons chaleureusement ces avancées en matière de développement et encourageons les partenaires à collaborer à de telles actions qui renforcent l’employabilité des femmes et des jeunes comme moyen de réduire l’insécurité et la pauvreté dans la région.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

Sam-Ibrahim Sidibé avec Sercom

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur