Fin  2023 pour 2024 : Alassane Ouattara parle aux  Ivoiriens

12 min read
63 / 100

Ivoiriennes, Ivoiriens ; Mes chers Compatriotes ; Chers Amis de la Côte d’Ivoire ;

Alassane Ouattara discours 2023 ledebatioirien.net

Je suis particulièrement heureux de m’adresser à vous, à l’occasion du traditionnel message à la Nation du nouvel an. L’année 2023, en dépit des tensions au niveau régional et international, aura été une année très riche, en matière de développement économique et social pour notre Nation.

L’année 2023 marque aussi le 30e anniversaire du rappel à Dieu du Président Félix Houphouët-Boigny, Homme d’Etat exceptionnel, à qui je rends un vibrant hommage, et qui a su faire de la paix, du dialogue et du vivre-ensemble, le socle de notre Nation.

Grâce à la poursuite de la politique de paix, d’union, de dialogue et de développement du Président Houphouët-Boigny, notre pays est en paix, dans un monde marqué par des conflits de plus en plus complexes.

Les efforts du Gouvernement, avec la confiance de nos concitoyens et le soutien de nos partenaires, ont permis de garantir la sécurité sur l’ensemble du territoire, favorisant ainsi la poursuite des activités économiques et des projets structurants pour notre développement. À cet effet, je voudrais saluer et féliciter nos militaires, gendarmes, policiers, douaniers et forces des eaux et forêts, qui, dans leurs rôles respectifs, sont des exemples de courage et d’engagement. Ils font la fierté de notre pays.

Au niveau diplomatique

 Notre pays a continué d’affirmer son leadership international, africain et sous régional, par la qualité de nos contributions aux grands rendez-vous internationaux et régionaux qui se sont tenus au cours de cette année.

Sur le plan politique

alassane ouattara 1

Nous avons démontré notre maturité démocratique, à travers l’organisation réussie des élections municipales, régionales et sénatoriales en septembre et octobre derniers, dans un climat de paix. Je me félicite, à nouveau, de ce bel exercice démocratique qui a permis de confirmer la parfaite adhésion des populations à l’action que nous menons à la tête de l’État.

Suite à ces élections locales, j’ai procédé à la nomination, le 16 octobre dernier, de Monsieur Robert Beugré MAMBE, en qualité de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre des Sports et du Cadre de Vie, à qui j’ai demandé de mettre son expérience au service du pays pour poursuivre et finaliser les grands chantiers de l’État. Je lui réitère mes félicitations.

Je renouvelle mes vifs remerciements au Premier Ministre Patrick ACHI, pour l’important travail accompli et pour son dévouement au service de l’État.

L’année 2023 a, malheureusement, arraché à notre affection d’éminentes personnalités qui ont fortement contribué à l’édification de notre Nation. Je pense, tout particulièrement, à mon aîné, le Président Henri Konan BÉDIÉ, à qui je rends, une fois de plus, un hommage appuyé. Je réitère mes sincères condoléances à son épouse, Madame Henriette BEDIE, à ses familles biologiques et politique, ainsi qu’à toute la Nation ivoirienne.

● Comme vous le savez, l’année 2023 a été décrétée année de la Jeunesse, afin de renforcer les efforts déployés par le Gouvernement depuis 2012, en faveur de l’épanouissement de nos jeunes, qui sont l’avenir de notre Nation.

Dans ce cadre, le Gouvernement a adopté le Programme Jeunesse du Gouvernement, sur la période 2023-2025, pour un montant de 1 118 milliards de F CFA, dont 361 milliards de F CFA pour la seule année 2023.

Ainsi, ce programme a impacté, à ce jour, plus d’un million de jeunes hommes et femmes, à travers diverses initiatives dont près de 200 000 ont déjà bénéficié d’un appui à l’insertion professionnelle et au financement de leurs projets.

Un accent particulier a également été mis sur la formation avec le lancement des travaux de construction de 14 établissements techniques et professionnels, et l’ouverture de l’université de Bondoukou, qui porte, désormais, à neuf (9), le nombre d’universités fonctionnelles dans notre pays, contre seulement trois en 2011. Une dixième université verra bientôt le jour à Odienné.

alassane ouattara 2

Je note, avec satisfaction, que notre jeunesse est de plus en plus responsable et prend conscience de son génie, de sa force et de ses capacités. Notre devoir est d’accompagner, efficacement, cette dynamique, en faisant de la formation, du travail et de l’éducation civique, le socle de leur épanouissement et en favorisant l’émergence de champions nationaux dans tous les secteurs d’activité.

● Tout au long de l’année écoulée, nous avons accéléré la mise en œuvre du Plan National de Développement 2021-2025.- Le rythme des lancements et des inaugurations d’infrastructures découlant de nos projets structurants s’est accéléré avec notamment :

● L’ouverture du Parc des Expositions d’Abidjan, un complexe intégré et moderne, pour l’organisation de grands évènements ;- ● la mise en service de la section Tiébissou – Bouaké de l’Autoroute du Nord ;

● la mise en service des autoroutes de Sortie Est et Ouest d’Abidjan et d’une partie de l’autoroute de contournement d’Abidjan, afin de fluidifier le trafic routier dans le grand Abidjan ;- ● la mise en circulation du 5e pont, devenu un ouvrage touristique de premier plan, en plus de son importance économique pour notre pays ;

● L’ouverture à la circulation d’une partie du 4e pont d’Abidjan dans les semaines à venir ;- la mise en service d’importantes infrastructures sanitaires, dotées de plateaux techniques modernes qui offrent des soins de qualité aux populations.

Par ailleurs, les travaux du projet de construction du Metro d’Abidjan connaissent une accélération, après le bouclage de son financement et le démarrage des décaissements dès le mois de janvier 2024.

De même, les travaux de construction de plusieurs ouvrages stratégiques ont été lancés et s’accélèrent. Il s’agit, notamment, de l’échangeur du Rond-point Akwaba et des 5 échangeurs du Boulevard Germain Coffi Gadeau. Notre ambition est d’améliorer la mobilité urbaine à Abidjan. Dans cette perspective, un réseau de Bus de Transit Rapide est en cours de réalisation.

Dans le Grand-Ouest du pays, les travaux de bitumage des axes routiers Man – Kouibly et Guiglo – Taï, seront lancés en 2024.

alassane ouattara

Cette dynamique de renforcement des infrastructures socio-économiques se poursuivra en direction des zones rurales, pour soutenir le développement des grands projets agricoles et agropastoraux, afin d’accroître l’offre de produits alimentaires sur le marché national, à des prix abordables.

Le Gouvernement renforcera, également, l’appui et l’encadrement des producteurs dans les zones de grande production, à travers la mise à disposition d’intrants, d’équipements et de la logistique permettant d’améliorer, de façon significative, la productivité et l’approvisionnement efficace des marchés locaux en produits vivriers.

Pour garantir l’impact attendu de ces programmes agricoles et agropastoraux dans nos régions, j’ai demandé au Premier Ministre d’impliquer les Ministres, les Ministres, Gouverneurs des Districts Autonomes et les Élus locaux dans le suivi des projets exécutés dans leurs régions et localités, en vue de parvenir à l’autosuffisance pour les principales denrées alimentaires que nous consommons.

Enfin, un accent particulier sera mis sur l’économie circulaire, qui renforce notre engagement dans la lutte contre les changements climatiques et offre des opportunités pour une exploitation plus large de nos richesses issues de l’agriculture.

● L’année 2023 a vu l’augmentation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG), qui est passé de 60 000 F CFA à 75 000 F CFA, à compter du 1er janvier 2023.

Cette importante mesure, complétée par la révision des minima catégoriels, a permis d’améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs du secteur privé, après les fonctionnaires et agents de l’Etat. Je me félicite, à nouveau, de la conclusion de la deuxième phase de la trêve sociale dont la mise en œuvre contribue à la consolidation de la stabilité et de la cohésion sociale.

Cet environnement apaisé nous permet de poursuivre nos efforts de réformes, pour améliorer davantage les conditions de travail, dans les secteurs public et privé. Ainsi, un nouveau Statut de la Fonction Publique a été adopté, pour parvenir à une administration publique moderne, performante et plus professionnelle.

Ce nouveau Statut confère également des droits nouveaux pour nos fonctionnaires, avec, notamment, l’affirmation du principe de la formation professionnelle continue, l’instauration du congé de paternité et de la visite médicale annuelle des fonctionnaires aux frais de l’Etat.

Alassane Ouattara discours 2023 ledebatioirien.net

L’adoption du nouveau Statut du Corps diplomatique permettra de renforcer nos acquis, en termes de modernisation de l’outil diplomatique et de motivation des membres du Corps diplomatique dans l’accomplissement de leurs missions.

● Au niveau de la Justice, conformément à l’article 66 de la Constitution et comme il est de tradition en fin d’année, j’ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à environ 2000 détenus de droit commun, condamnés pour des infractions mineures.

Sur le plan économique

le Programme Economique et Financier conclu avec le Fonds Monétaire International s’exécute de manière satisfaisante, comme en témoigne la première revue, intervenue en septembre, dont les conclusions ont été approuvées, en décembre 2023, par le Conseil d’Administration du FMI.

Les perspectives pour notre pays restent prometteuses, en dépit de la conjoncture économique mondiale difficile, caractérisée, notamment, par les tensions inflationnistes, le resserrement des conditions monétaires et les instabilités régionales et internationales.

La croissance économique projetée à 7% en 2024, reste soutenue. Les réformes structurelles vont se poursuivre, pour maintenir la dynamique de transformation de notre économie et d’amélioration des conditions de vie des populations, tout en faisant face, efficacement, aux nouveaux défis liés, notamment, aux changements climatiques et aux questions sécuritaires.

La Côte d’Ivoire continue de bénéficier de la confiance des partenaires au développement bilatéraux comme multilatéraux, et surtout du secteur privé qui poursuit ses investissements dans l’économie nationale.

À cet égard, je me félicite de l’émergence d’un secteur privé national de plus en plus dynamique, créateur d’emplois durables, capable d’accompagner la diversification de notre économie, notamment, dans les secteurs et les filières à haut potentiel.

J’encourage nos entrepreneurs nationaux, des futures Grandes Entreprises comme des Petites et Moyennes Entreprises (PME) à investir dans le domaine de la production vivrière, pour rendre effectives nos politiques de souveraineté alimentaire. Le démarrage, par le Groupe ENI, de la production du gisement « Baleine », la plus grande découverte d’hydrocarbures jamais réalisée par une compagnie pétrolière en Côte d’Ivoire, renforce nos espoirs en matière d’autonomie énergétique.

can orange

Avec une capacité de production estimée en 2027 à 150 mille barils par jour, l’exploitation du gisement Baleine permettra de porter la production nationale de pétrole à environ 200 mille barils par jour, contre seulement 30 mille barils par jour aujourd’hui.

Ce gisement fournira, à partir de 2026, près de 200 millions de pieds cubes de gaz, pour porter la capacité nationale de production de gaz naturel à près de 430 millions de pieds cubes, contribuant ainsi à une meilleure maîtrise des intrants nécessaires à notre production d’électricité.

Ainsi, notre ambition de faire de la Côte d’Ivoire un hub énergétique dans la sous-région se concrétise chaque jour.

Dans ce cadre, et tenant compte des défis posés par le changement climatique, nous réaffirmons notre engagement à exploiter, de manière responsable, nos ressources naturelles. C’est pourquoi, le gisement Baleine fait d’ailleurs l’objet d’une production nette zéro en carbone.

La participation remarquable de notre pays à la COP 28 à Dubaï, avec le Vice-Président de la République, a également donné l’occasion de montrer nos avancées concernant l’action climatique, à travers, notamment, le lancement du Rapport climat et développement de la Côte d’Ivoire par la Banque Mondiale ainsi que les progrès réalisés en matière de crédits carbone, à partir de la conservation de la forêt classée de Taï, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

● Notre pays accueillera, du 13 janvier au 11 février 2024, soit dans seulement 13 jours, la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (la CAN), 40 ans après celle de 1984.

Cet évènement, qui fait partie des plus médiatisés au monde, amplifiera le rayonnement de notre pays. La CAN représente, au-delà de l’enjeu sportif, une opportunité pour donner une impulsion nouvelle au développement de l’industrie touristique et culturelle et de plusieurs secteurs de notre économie.

alsssane ouattara CAN

Conformément à nos engagements, nous avons mis à la disposition des organisateurs, six stades de niveau international, des terrains d’entraînement pour chacune des 24 équipes qualifiées, des réceptifs répondant aux normes et standards d’hébergement, et des conditions de déplacements aisés et sécurisés.

J’invite, à cet effet, nos Compatriotes, à l’hospitalité légendaire, à se mobiliser, pour réserver un accueil et un séjour des plus chaleureux aux différentes équipes nationales et aux supporters qui nous font l’honneur et l’amitié de venir dans le « pays de la vraie fraternité ».

Chaque Ivoirienne, chaque Ivoirien et chaque habitant de notre beau pays devra se considérer comme un Ambassadeur de la CAN. Mobilisons-nous pour faire de cette CAN, une grande fête de la jeunesse, de l’hospitalité ivoirienne et de la fraternité africaine.

Soyons unis derrière notre équipe nationale, les Éléphants, et offrons le meilleur au monde ! C’est sur cette note d’espoir que je souhaite, chaleureusement, à tous nos Compatriotes et à tous les habitants de notre beau pays, une excellente année. Bonne et heureuse année 2024 à toutes et à tous !  Vive la République, vive la Côte d’Ivoire.  Que Dieu bénisse notre beau pays ! Alassane Ouattara, Président de la Réopublique de Côte d’Ivoire.

LEDEBATIVOIRIEN.NET

© 2023 – 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur