Sortie du film ‘‘Confinés’’ : le réalisateur et scénariste Owona Gilles Parfait met en lumière les affres du divorce

3 min read
62 / 100

Dans un genre mélodramatique, le film  » Confinés » du réalisateur et scénariste OWONA Gilles Parfait PAGIOW a été présenté le dimanche 10 décembre 2023 au grand public au palais de la culture de Treichville. « Confinés » évoque la thématique du divorce et le problème de l’impact du divorce sur les enfants. Cinq projections sont prévues ce samedi 16 décembre toujours au palais de la culture.

film

C’est l’histoire deMonsieur Pagiow, propriétaire d’une société de sécurité armée, vit avec Bernadette son épouse métallurgiste avec qui il a trois enfants dont l’aîné Kevin a 14 ans, Sylvie une fille âgée de 12 ans et la dernière Mimiche, 5 ans. Depuis de longs mois maintenant, l’amour bat en ail dans le couple.

La trame de ce long métrage met en scène le désarroi et la désolation d’une fratrie de trois enfants encore pré-adolescents qui, dévastés et affectés par les nombreuses et interminables disputes de leurs parents qui ne se supportant plus, décident de divorcer tout en se luttant pour leur Garde.

Ce qui a d’ailleurs pour conséquence de provoquer certains chocs émotionnel sur ces adolescents qui se traduisent entre autres par une humeur dépressive, une estime de soi plus faible, la névrose et la psychose habitant leur esprit et se révélant sans pitié.

film 1

La conséquence dramatique  que vivent ces enfants les amènera à prendre en otage leurs parents  en les torturant psychiquement afin de les pousser à mettre fin à leurs disputes et leur folle envie de divorcer.

« Confinés » est un « cinégénie » porté par toute l’équipe de tournage et production. Il est bien rare que le cinéma africain se penche sur les huis-clos et les drames aussi puissants, d’actualité perpétuelle basée sur un problème social et mondial.

Cette histoire de 1h27min au montage (avec les génériques), tellement émouvante et choquante, se joue principalement sur un décor unique, une scène unique sans ellipse mise à part la série de courtes séquences qui plantent la grande thématique et la dernière séquence qui conclue l’histoire, malgré tout, les raccords d’émotion font le lien à toute l’histoire.

film 2

Ce film est une pure fiction qui  se déroule dans un huit clos familial avec des effets qui trempent le spectateur.

A coup sûr il impactera et stigmatisera de nombreux esprits humains en refusant la déchéance psychique des enfants par la cause du divorce.

Quand on sait que le divorce est aujourd’hui devenu un phénomène banal dans les sociétés. 5 projections sont attendues ce samedi 16 décembre au palais de la culture.

ledebativoirien.net

Grace Ozhylly

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur