Grève à Séguéla: le personnel du Collège Les Elites débraie-le Conseil d’Administration réagit

6 min read
70 / 100

La Délégature du Collège Les Elites Séguéla a déposé, le  31 janvier 2024  un préavis de grève sur le bureau du  Président du Conseil d’Administration dudit Collège. Elle réclame face à ce qu’elle désigne comme, ‘‘ la bonne santé  financière’’ de l’établissement scolaire, une revalorisation des salaires de tout le personne. Le Conseil d’Administration réfléchit.

seguela col

Dans  le préavis de grève les enseignants et le personnel expliquent que, pour faire face à la cherté de la vie, l’Etat de Côte d’Ivoire a pris les mesures en faveur des travailleurs du secteur privé, au nombre desquelles :

le décret N 2022-956 du 21 décembre 2022 qui impose un Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) à hauteur de 75 000F CFA (soixante-quinze mille francs CFA).

L’arrêt N°0080/MEPS/CAB du 15 mai portant valorisation du barème des salaires minima catégoriels conventionnels qui impose une augmentation de 24% (vingt-quatre pour cent) sur les salaires dans le secteur de l’Education et la Formation.

Pour l’application de ces mesures, ils ont adressé un courrier à leur employeur, le 18 juillet 2023 qui, notent-ils, jusque-là est passé sous silence par le Conseil d’administration de l’établissement.

« Considérant la bonne santé financière du Collège avec un effectif total de 1779 élèves, nous trouvons injustifiée l’inapplication de ces mesures et pour cela nous exigeons l’application immédiate et sans délai de ces mesures y compris le paiement des arriérés depuis sa date d’entrée en vigueur.

seguel

A cet effet, l’ensemble du personnel décide d’entamer une grève de 72h (soixante-douze heures) à compter du lundi 12 février au mercredi 14 février 2024 inclus et reprendra les activités pédagogiques qu’à la satisfaction complète et totale de l’application du décret et arrêté sus mentionnés », soutiennent les enseignants dans leur préavis de grève aux mains du Conseil d’Administration de l’Etablissement.

Un peu d’explications des deux  parties contactées

Le délégué du personnel

Kouadio Kofi Lucien, délégué la délégature contacté par la rédaction de Ledebativoirien.net, indique, en appui au courrier de préavis de grève, qu’il  n’y a aucune raison légitime et légale  à  la non application des mesures prises par l’Etat Ivoirien. « L’établissement est à  la dimension d’un lycée public, avec un taux de scolarisation élevée. Les frais scolaires sont élevés et nous  avons un effectif total de 1779 élèves…Comprenez vous-mêmes…».

Ce qui augure pour le délégué, d’une bonne santé financière devant conduire au relèvement des salaires du personnel. « Nous avons encore des jours devant nous  pour des discussions… Nous ne voulons pas trop de bruits autour du préavis de grève, parce que  nous avons encore une possibilité de parvenir  à  une solution. Nous comptons sur la bonne volonté des patrons pour que tout se passe  bien» termine-t-il.

Du côté du gérant-président du conseil d’administration M. YEO

Êtes-vous surpris par ce préavis?

seguela

«Nous avons reçu le préavis de grève. Nous nous préparons  à les rencontrer avant  leur date de  la grève. Nous n’avons pas été surpris par le  préavis de grève, puisque  nous avons eu déjà des discussions autour des mesures prises par le gouvernement.

Dans  les entreprises, il y a des revendications. Nous  leur avons dit que les choses se feront progressivement.

Mais  ils estiment  que  nous n’avons  pas agi conformément à leurs souhaits par rapport à leur courrier de juillet dernier. Sinon, dernièrement, en janvier, il y a eu des ajustements comme  on le leur avait dit.

Qu’on prendrait en compte quelques ajustements à partir de janvier 2024, ce qui a été fait. Ils estiment  que  nous ne sommes  pas allés totalement dans le sens de ce qu’ils souhaitaient. C’est ainsi qu’ils ont déposé le  préavis de grève.

Donc je ne suis  pas surpris. Sinon il y a eu des efforts qui ont été faits,  mais  ils estiment qu’on devrait faire mieux. Ils ont décidé de  nous  bousculer. Sinon nous  leur avons dit que ce sont  des choses qui se font  progressivement.

les enseignants du Collège Les Elites déposent la craie ledebativoirien.net

Sinon,  il y a eu des efforts qui ont été faits surtout que cette année, l’Etat n’a pas encore payé la subvention. On ne peut pas prendre des engagements que nous ne pouvons pas honorer.

On préfère faire doucement, de sorte à  être sûr d’honorer nos engagements. Avec la CAN, l’Etat n’a pas encore pu payer les subventions.

A Séguéla c’est la seule entité où il y a un délégué du personnel, aucun autre établissement n’a de délégué du personnel. C’est dire que nous faisons des efforts et tout le monde veut être dans cet établissement. Depuis le samedi dernier nous avons payé les salaires, mais les ajustements  n’ont pas satisfaits leur désir, voilà le sens du préavis de grève », commente le gérant de  l’établissement.

Qu’envisagez-vous ? 

« C’est une école d’enseignants. En tant que telle,  nous avons toujours décidé de ne pas faire souffrir les enseignants qui sont nos collègues. Nous sommes enseignants à avoir créé l’établissement. Nous nous échangeons à la tête du Conseil d’administration. Donc actuellement, c’est  moi Yéo, qui suis à la tête du Conseil d’Administration, donc actuel gérant. Je dois réunir le Conseil d’administration.

Ce que j’ai déjà entreprit depuis qu’ils ont déposé le préavis de grève. Nous avons une plateforme d’échanges des fondateurs. Chacun est en train de faire des propositions et donner son avis sur le préavis de grève. Nous ferons le point et la semaine prochaine nous  les rencontrerons….», termine le Gérant du Collège Les Elites de Séguéla. Gageons qu’une sortie idoine sera trouvée pour les élèves. Ils doivent préparer en toute sérénité les examens de fin d’année.

Ledebativoirien.net

H. Makré.

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur