Construction d’usine de fabrication de véhicules électriques : le chef de la junte burkinabé est juste un vendeur d’illusion ?

3 min read
64 / 100

Les  coûts incontournables

Nous avons été surpris de l’annonce par le chef de la junte militaire burkinabè, Ibrahim Traoré alias IB cacao, de la construction, d’ici à fin 2024, d’une usine de fabrication de véhicules électriques. Nous avons fait de petites recherches pour montrer que son projet est irréalisable actuellement, non seulement compte tenu du coût de sa réalisation, mais surtout à cause du contexte d’insécurité choquant qui sévit au Burkina Faso.

ib junte burkina

Équipement de  production

Les lignes de production automatisées sont essentielles pour une fabrication efficace des VE. L’achat de machines de pointe telles que des presses, des robots d’assemblage et des outils de diagnostic peut coûter entre 15 et 75 millions de dollars.

Recherche et développement (R&D)

Une partie substantielle du budget doit être allouée à la R&D pour concevoir des véhicules compétitifs et à l’avant-garde de la technologie. Ce poste de dépense peut varier de 5 à 50 millions de dollars selon l’ambition du projet.

Matériaux et composition

Les batteries, moteurs électriques, et autres composants de haute technologie représentent des coûts significatifs. Bien que les prix des matières premières fluctuent, les dépenses dans ce domaine peuvent rapidement s’accumuler.

Recrutement  et formation

Une main-d’œuvre qualifiée est essentielle. Les coûts de recrutement et de formation peuvent atteindre 2 à 10 millions de dollars, en fonction de l’expérience exigée et du nombre d’employés.

Conformité  juridique et réglementaire

 Les VE doivent répondre à des normes strictes. Les frais associés à la conformité, comprenant les certifications et les tests de sécurité, peuvent s’élever à 1 à 5 millions de dollars.

Technologie de l’information

La gestion efficace de la production et des ventes nécessite des systèmes informatiques robustes, dont l’implémentation peut coûter entre 1 et 3 millions de dollars.

Infrastructure et service publics

L’opération d’une usine implique des dépenses continueuses en énergie, eau, et autres services publics, avec des coûts annuels allant de 500 000 à 1 million de dollars.

Construction d’usine de fabrication de véhicules électriques : le chef de la junte burkinabé est juste un vendeur d’illusion ? ledebativoirien.net

Total des coûts de démarrage

Combinant tous ces éléments, le total initial pour démarrer une usine de fabrication de véhicules électriques peut varier de 60 à 314 millions de dollars (entre 36 et 180 milliards de Fcfa) sans les bornes d’alimentation et autres entreprises de fabrication de pièces de rechange.

Il est à noter que ces chiffres sont des estimations et peuvent varier en fonction de multiples facteurs, incluant la localisation géographique, la taille de l’usine, la capacité de production visée, et les fluctuations des coûts des matériaux.

En conclusion

Le putschiste Ibrahim Traoré alias IB cacao est un vendeur d’illusion. Nous sommes en mars 2024 et son usine n’existe que dans sa tête. Pour un pays qui fait partie des plus pauvres de la planète, ce projet est juste une annonce pour entretenir l’espoir d »une bande de copains et de coquins. C’est tout simplement un dohi man, comme on l’appellerait à Abidjan » Par Yacouba DOUMBIA- Journaliste / Observateur averti.

Ledebativoirien.net

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur