Développement et performances économiques : et pourtant la Côte d’Ivoire renforce sa crédibilité

3 min read
52 / 100

Le 1er  mars 2024, Moody’s, une agence de notation financière de renom, a mis à jour la note de crédit de la Côte d’Ivoire. Elle est passée de Ba3 avec une perspective positive à Ba2 avec une perspective stable. Cette amélioration est le résultat des progrès impressionnants que le pays a réalisés sur les plans économique, politique et social au cours de la dernière décennie.

Développement et performances économiques : et pourtant la Côte d’Ivoire renforce sa crédibilité ledebativoirien.net

Elle montre aussi la grande confiance de Moody’s dans les réformes prévues par le gouvernement ivoirien pour les années à venir. Notre pays a gravi les échelons pour devenir le deuxième pays le plus fiable en matière de crédit dans la région, juste après le Botswana, et se place au même niveau que l’Afrique du Sud Plusieurs éléments clés ont joué en faveur de cette décision de Moody’s :

L’économie de la Côte d’Ivoire s’avère robuste et  prometteuse, avec une croissance attendue à  près de » 7% d’ici à 2026. Cette croissance est tirée par  une diversification économique notable, en particulier dans  les   secteurs   agroalimentaires et pétrolier.

Le pays a remarquablement réduit son taux de  pauvreté et a vu le PIB par habitant augmenter atteignant presque 7 000 USD. Le gouvernement a fait d’excellents  progrès dans la réduction de déficit budgétaire, visant un déficit à  seulement 3% du PIB d’ici à 20260.

La gouvernance s’améliore et le cadre institutionnel se renforce. Cela se reflète dans les scores des  indicateurs internationaux, comme le World Governance IndIcators de la Banque Mondiale, qui a montré une progression du Score total de la Côte d’Ivoire de 0.16 en octobre 2023.

eco rci

Moody’s a également félicité la Côte d’Ivoire pour sa gestion prudente de la dette publique. Un exemple récent est l’émission réussie d’eurobonds le 22 janvier.

Après deux ans d’absence sur le marché obligataire d’Afrique sub-saharienne, la Côte d’Ivoire a fait un retour triomphal. Grâce à un intérêt massif des investisseurs internationaux, qui a généré des promesses d’achat de plus de 8 milliards de dollars (4800 milliards de Fcfa), le pays a levé un montant record de 2.6 milliards (environ 1500 milliards de Fcfa) de dollars avec deux emprunts de 9 et 13 ans. Comme quoi, ça bavarde seulement ! Et pourtant, le pays renforce chaque année sa crédibilité et sa puissance économique et sociale.

Ledebativoirien.net

Yacouba DOUMBIA – Observateur averti

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur