Yamoussoukro et cette journée noire du vendredi: comment une famille de 5 personnes a péri dans le feu et le président de la JRHDP section Morofè écrasé par un véhicule

3 min read
69 / 100

Deux drames! Les ondes de la mort ont plané sur Yamoussoukro, dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 mars 2024. Une famille de 5 personnes dont le père, sa femme, ses 2 enfants et sa sœur périssent dans un incendie aux environs de minuit, au quartier Morofé N’klodjo.

yakro accidents vendredi

Avant ce drame, un jeune étudiant, président de la jeunesse RHDP section Morofe secrétariat départemental Yamoussoukro et étudiant à l’INHB, Yao Juste Kouadio, meurt  écrasé avec sa moto par un véhicule dans la nuit de jeudi vers 21 heures.

Cet autre drame se produit entre la mairie et la préfecture.

Le jeudi 7 et vendredi 8 mars étaient des jours de deuil à Yamoussoukro. Les larmes ne cessent de couler après les drames. D’abord, ce jour sombre s’est abattu sur le secrétariat départemental Yamoussoukro INPHB.

Le président de la jeunesse RHDP section Morofé, le jeune étudiant Yao Juste Kouadio, de façon brusque, a été renversé par une voiture, le jeudi 7 mars 2024 sous une grosse pluie.

Alors qu’il conduisait sa moto sur la grande voie entre la préfecture de Yamoussoukro et la mairie, le jeune étudiant, Yao Juste Kouadio n’a pas vu venir la mort. Il a été violemment percuté par une voiture qui l’écrase. Il meurt sur le champ, arraché précocement à l’affectation de ses parents et ses proches.

accidents à Yamoussoukro ledebativoirien.net

Quelques heures plus tard, juste après cet horrible accident, un autre drame est annoncé dans la capitale politique ivoirienne dans la même nuit du jeudi au vendredi aux environs de minuit.

Une famille de 5 personnes dont un homme du nom de Kambiré, sa femme, ses 2 enfants et sa sœur, a été consumée par un incendie dans sa propre maison au  quartier Morofé N’klodjo. La douleur est grande.

Selon les témoignages du voisinage, il était environ minuit lorsque des cris provenaient de chez les Kambire alertant « au secours, au feu, au feu ». Les voisins et la population ont accouru pour pouvoir sauver cette famille des flammes. « Mais il n’y avait pas d’issue, le portail était très haut et fermé aux crochets, les fenêtres aussi sont en fer avec des antivols ». Après plusieurs tentatives rien n’y fit.

« Nous avons appelé les pompiers et les forces de l’ordre mais ils était déjà trop tard. On n’entendait plus de cris ni de pleurs venant de l’intérieur. Les portes ont alors été défoncées et l’amer constat a été fait », raconte un voisin. A l’intérieur de la douche principale de la maison, toute la famille a été calcinée entassée, les parents couchés sur leurs enfants. Ils ont tous atrocement été anéantis et dévorés par ces flammes assassines.

yakro accidents

Après le constat d’usage les débris et les restes humains ont été extraits des décombres pour leurs dernières demeures.  »Quelle fin horrible ! » S’exclament les uns et les autres.

C’est le lieu d’interpeller la population à plus de prudence et vigilance en cette période de chaleur et de pluie.

Avant d’aller dormir assurez-vous de bien fermer les bouteilles de gaz, débrancher la télévision et tout contrôler. L’enquête suit son cours…

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur