Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte

6 min read
65 / 100

Le 3ème Congrès du Syndicat des techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement de Côte d’ivoire, a enregistré la grosse annonce du nouveau Secrétaire Général Montoidja Koffi Mouroufie qui s’engage à relever le défi du chargement.

Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte
ledebativoirien.net
Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte 19

 »Quelle est la place du Syndicat national des techniciens et Ingénieurs en eau, hygiène et assainissement de Côte-d’Ivoire dans la mise en œuvre de réforme hospitalière  », tel est le thème autour duquel s’est tenu le 3ème congrès du Synatiaci, les 08 et 09 mars 2024 à Yamoussoukro.

L’objectif c’est d’apporter des rénovations au syndicat afin d’offrir aux fonctionnaires de Côte d’Ivoire en général et en particulier aux techniciens et ingénieurs un cadre de vie agréable dans les établissements sanitaires et d’autres secteurs. Le nouveau secrétaire général élu ce jour, Montoidja Koffi Mouroufie s’engage à relever ce défi.

Les différentes faîtières du Synatiaci venues des quatre coins de la Côte d’Ivoire se sont assemblées ce jour, à Yamoussoukro pour réfléchir et trouver des stratégies pour le changement. Il s’agit de la mise en place de nouvelles organisations du syndicat.

Dès l’entame du congrès, le décor a été planté par le président du comité d’organisation Barro Bamory. Il a d’abord témoigné sa gratitude au Président du Synatiaci Méa Honorat, qui a placé sa confiance en lui pour présider l’organisation de cet important congrès. Non sans remercier son équipe organisatrice qui a permis la réussite de l’événement, il a aussi exprimé sa satisfaction face à la mobilisation des membres. Il a ensuite fait la présentation des membres influents de la structure.

Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte ledebativoirien.net

Ce congrès a été électif. Un nouveau secrétaire général du Syndicat Montoadja Koffi Mouroufie a été élu à 59 Voix contre 46 pour Ouattara Mamadou. Il  s’engage à relever ce défi du changement.

Il a ensuite promis de faire de son mieux pour relever le défi de l’objectif. Celui d’apporter un cadre agréable aux hygiénistes et à tous les fonctionnaires de Côte d’Ivoire avec de nouvelles touches aux actions du syndicat. Il compte continuer la lutte dans la même veine que ses devanciers.

 »Là où les camarades ont laissé, nous allons continuer à préserver les acquis de la lutte pour l’intérêt collectif des fonctionnaires, Dieu a voulu que ce soit moi de continuer le grand boulot déjà fait par le camarade Méa Honorat. Mon syndicat va continuer la lutte qui a été déjà lancée par nos prédécesseurs », a-t-il indiqué. Il souhaite travailler de concert avec ses pairs pour y arriver.

Avec les camarades plateforme santé et plateforme nationale, nous sommes prêts à avancer pour que l’hygieniste qui se trouve partout dans les instituts sanitaires et même sur toute l’étendue du territoire national se sente à l’aise. « Je m’engage à préserver les acquis de la lutte pour le bonheur et l’intérêt collectif des fonctionnaires de Côte d’ivoire. Je m’engage ce soir à continuer la lutte trouvée par la grève sociale. Le Synatiaci fait partie de la plateforme sanitaire, et nous sommes les premiers signataires de cette grève sociale là », a-t-il rassuré.

Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte ledebativoirien.net

Sa préoccupation est de s’engager à respecter les consignes afin que,  »les hygiénistes de Côte d’Ivoire, les techniciens et ingénieurs dans l’assainissement puisent être heureux partout où se trouvent.

Le président sortant Méa Honorat, pour sa part a fait l’historique. De Synatiaci. Il a révélé les actions menées par Synatiaci sous sa Houlette, avec la mise en place de quelques projets et la signature de grève sociale.

Chose qui, selon lui, a apporté un énorme soulagement à toutes les couches sociales et surtout aux fonctionnaires qui ont perçu les aérées de leurs salaires. « A l’occasion du 2ème   congés extraordinaire, 2014, 2015 et 2016 ont vu une vingtaine de sections installés sur toute l’étendue du territoire national, je remercie tous les techniciens hygiéniques et ingénieurs qui ont pris une partie de leurs salaires pour l’organisation de ce 2ème congrès, merci pour la signature de la grève sociale qui nous a donné quelques acquis.

La plateforme de santé et la plateforme nationale ont travaillé sans relâche pour le bien être des fonctionnaires »,  a-t-il rappelé.

Pour finir, il a touché du doigt quelques failles et difficultés rencontrées. D’après lui, malgré l’effort du gouvernement à répondre à leurs aspirations beaucoup reste à faire. Car a-t-il soutenu, dans les structures sanitaires aucun cadre hygiénique n’est prévu. Pour lui c’est dans un esprit de paix d’amour et d’un engagement ferme avec des ambitions communes ainsi que des rénovations que le Synatiaci pourrait impacter pour le bien être des techniciens, des ingénieurs et pour tous les fonctionnaires.

Santé en Côte d’Ivoire : le  Syndicat des Techniciens et ingénieurs en eau, hygiène et assainissement relance la lutte ledebativoirien.net

Le secrétaire technique du ministère de la sante, Emanuel Tary, représentant du directeur de cabinet du ministère de la santé et d’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, président de l’événement,

Dr Aka Charles Koffi, a montré l’importance que porte le ministre Demba Pierre à Synatiaci, pour son engagement aux côtés des fonctionnaires, surtout des techniciens et ingénieurs. Il a ainsi réitéré les encouragements et les vifs remerciements du président du  congrès qui n’a pu être présent à la cérémonie.

«  Vous hygiénistes, avez une place de choix, dès la prise de fonction du ministre de la santé, monsieur Pierre Demba, ses premières notes ont porté sur l’hygiène en milieu hospitalier. C’est à dire combien de fois vous qui êtes les acteurs fondamentaux de ce secteur, vous tenez au cœur de ce ministère » a-t-il révélé. Il a surtout avoué avoir beaucoup appris de Synatiaci. Et que cela lui a permis de franchir certaines étapes dans le secteur de la santé. Pour cela il a exprimé sa reconnaissance au président sortant, Méa Honorat qui a été pour lui, une porte de sortie dans le milieu où Il se trouve aujourd’hui.

Ledebativoiririen.net

Horty Ziga

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur