En prélude à 2025 : les Etats-Unis vont appuyer la Côte d’Ivoire à lutter contre les fake news 

3 min read
65 / 100

La Côte d’Ivoire et les Etats-Unis d’Amérique ont signé, le 29 avril 2024, une convention en vue de la lutte contre les fake news orchestrées par des acteurs étatiques étrangers. Le ministère des affaires étrangères a servi de cadre à la signature de la convention de lutte contre les fake news entre la Côte d’Ivoire et les Etats.

En prélude à 2025 : les Etats-Unis vont appuyer la Côte d’Ivoire à lutter contre les fake news  ledebativoirien.net

Et ceci, par le biais du Ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Adom Kacou Léon, du Ministre de la Communication Adama Coulibaly et de l’Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Mme Jessica Davis Ba.

A cette occasion, le Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Léon Adom Kacou, s’être réjoui de la signature de cette accord bilatéral. Il a indiqué que la désinformation est utilisée par les acteurs étrangers malveillants.

« La manipulation de l’information est un réel danger pour l’Afrique, et une préoccupation en Afrique de l’ouest, confrontée aux problèmes sécuritaires », a ajouté le patron de la diplomatie ivoirienne. Qui estime du reste qu’il faut déployer des moyens pour garantir la sécurité des pays. « Il faut mettre en place un écosystème résilient de l’information…Cet accord est pertinent surtout que l’année 2025 est une année électorale en Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.

Pour sa part, Mme Jessica Davis Ba, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, note que cet accord permettra aux deux pays de lutter ensemble contre la manipulation de l’information.

WhatsApp Image 2024 04 30 at 05.41.03

« C’est la première fois que les Etats-Unis signent un tel accord avec un pays africain partenaire. Nous saluons le leadership de la Côte d’Ivoire dans la lutte globale contre la désinformation », a-t-elle poursuivi.

Après avoir souligné que les acteurs malveillants menacent la stabilité des Etats, elle constate que les campagnes de désinformation ont presque quadruplé depuis 2022. Pour finir, elle a invité à la responsabilité et au civisme des médias dans l’option d’accroître la résilience face à la désinformation.

Le Ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, à son tour, a rappelé la campagne « en ligne, tous responsables », initié par l’Etat ivoirien contre la désinformation, la mésinformation et la manipulation de l’information, qui a retenu l’attention de l’ambassade des Etats-Unis. Tout en observant que la manipulation de l’information est une menace pour les jeunes démocraties africaines, il appelle à la conjugaison des efforts dans le but d’éradiquer ce fléau.

Ledebativoirien.net

Josué Koffi

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur