Exclusif scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la DOUANE : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara – Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2)

19 min read
86 / 100

Incroyable DG DA Pierre Alphonse  et le rôle du DGA KADIO Louis Albert et le Cdt Bahi Antoine 

Scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la Douane : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara- Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2)
LEDEBATIVOIRIEN.NET
Exclusif scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la DOUANE : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara - Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) 27

Poursuivons avec les dénonciations fracassantes de l’officier des douanes dans ce scandale historique d’importation d’huile non enrichie et impropre à la consommation en provenance de la Malaisie. Elle se retrouve  dans les ménages ivoiriens et dans toutes  les composantes de la chaine alimentaire de  la société. ACTE2.

Il est l’officier des douanes  ivoiriennes qui a mené les  enquêtes qui dévoile le jeu impropre de l’Administration  douanière en Côte d’Ivoire. Au micro de LE DEBAT IVOIRIEN ce scandale  hallucinant et stupéfiant est présenté au Chef de l’Etat, le Président Alassane Ouattara. Il est déjà saisi du dossier.

Irié Bi Zamblé Etienne, cet officier dénonciateur  des pratiques de l’administration douanière à sa sortie de la prison  (MACA) est une victime de deux grands acteurs de la direction générale des douanes. Les généraux Da Pierre Alphonse et Kadio Louis Albert, appuyés d’un certain commandant Bahi Antoine qui ne manque de se targuer d’être le représentant du pouvoir RHDP dans l’ouest  ivoirien.

2019, de l’huile frelatée, par le  pouvoir discrétionnaire du DG DA PIERRE Alphonse selon son collaborateur Bahi Antoine fait son entrée triomphale en Côte d’Ivoire

L’affaire scabreuse de plus de 60 conteneurs entrés par le Port Autonome d’Abidjan depuis  2019 et ce, à  jour de 2024 gêne plus d’un en Côte d’Ivoire. Bien plus, avec des déclarations de différents importateurs produites par le Bureau de destination du Port Autonome d’Abidjan, pour la direction générale des douanes de Côte d’ivoire, le 23 avril 2019 indiquant pour la plupart d’elles:

Scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la Douane : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara- Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) LEDEBATIVOIRIEN.NET

 « Colis (package)…Autres, huile de palme raffinée, fractions d’huile de palme même raffinée, mais non chimiquement modifiée ». Donc de l’huile non enrichie et impropre donc à la consommation.  Mais avec la mention « mise  à  la consommation directe ». Dangereux !

 Cette huile non enrichie impropre à la consommation est immédiatement « mise  à  la consommation directe », sur  le marché  ivoirien. Ne dites pas un désastre alimentaire et sanitaire.

Suivez bien, la 2ème partie des révélations de  l’officier enquêteur des douanes, Irié Bi Zamblé Etienne de la promotion 2003-2004 de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration). Enquêtes aux termes desquelles il s’est retrouvé à  la MACA Maison de d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, pour dit-on, dénonciation calomnieuse. Depuis sa sortie du cachot, en  juillet 2023, il refuse de se taire sur  les indélicatesses de la direction générale des douanes  ivoiriennes.

Etant  en prison et le coup du DG DA PIERRE contre l’officier

Sa misère se confond aux dénonciations portées contre l’administration douanière.

« (…) Etant rassurée que les documents compromettant n’existe plus, la direction générale des douanes décide qu’il faut mettre Irié à la retraite anticipée. Je dis  anticipée, parce que, lorsqu’un agent  doit aller  à la retraite, la hiérarchie  lui écrit pour  qu’il prépare sa documentation pour sa pension de retraite. Je suis en  prison, vous ils me mettent à la retraite. Certes  la date est arrivée.

Mais quand  je sors de prison, le recensement des fonctionnaires étant en cours, je vais  voir la direction des douanes pour dire : ‘‘Qu’est-ce qu’on fait !’’ Je vais voir le directeur des ressources  humains  pour  dire que je veux me recenser, afin que  la Solde puisse  me reconnaitre et me payer, puisqu’en ce moment-là,  je n’étais  pas encore  à  la retraite.

huile singapour indonosie DA PIERRE ALPHONSE DG 1

Le Directeur général des douanes Da pierre que le DRH va voir en ma présence, dit : ‘‘Dis à Irié de prendre l’acte qui l’a sorti de prison pour se faire Recenser à  la fonction publique’’ ;  là où la Fonction publique demande  une attestation de  présence.

‘‘ Nous ne pouvons prendre un billet de sortie de prison pour recenser  un agent’’, rétorque le ministère de  la fonction publique, qui veut se rassurer si c’est vraiment  la direction des douanes qui leur envoie un tel message ».

L’officier enquêteur retourne voir se hiérarchie. La direction des Douanes lui dit : « Nous te rappellerons ».  « Je n’ai pas été appelé à ce  jour. Je n’ai aucun droit, aucune  pension. Toutes mes  primes sont  supprimées, tous  mes avantages sont supprimés. Je parle de retraite anticipée, parce que  depuis 2017, la suppression de mes émoluments a commencé. Et en  2018, j’ai commencé les enquêtes sur les différentes affaires. Coïncidence ?

Alors que c’est la hiérarchie qui me met en mission pour enquêter. Dès que les premiers résultats sortent, la direction générale des douanes  me coupe  tout pour me réduire au silence. Bien qu’étant en fonction, je suis à  la retraite depuis 2017, puisque mon bail est coupé depuis cette date, sans justificatif. Puisqu’effectivement, dès qu’on est  à  la retraite, on coupe immédiatement  le bail.

Scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la Douane : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara- Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) LEDEBATIVOIRIEN.NET

Donc j’ai été mis  à  la retraite  par la direction générale des douanes avant même que la date de ma retraite arrive.

Une retraite anticipée. Alors que,  lors de son message  à  la nation en décembre 2021, Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a dit qu’il fera de la lutte contre la corruption, le  troisième  pilier de son action gouvernementale en créant même un prix de lutte contre la corruption.

Le texte de ce  prix dit que le dénonciateur est couvert par la Loi. Alors moi Irié, je suis allée  faire quoi en prison ? »

‘‘Je ne fais pas de politique, car je suis RDR depuis  1994 : le commandant Dagnogo Lancina, Diaby et  Moi avons  pris nos cartes le même  jour en 1994’’

« A la direction générale des douanes, ils n’ont d’yeux que  pour  l’argent. On ne vient  pas en Douane pour chercher l’argent. Ce n’est pas la  mission. Je traite  leurs actes, d’actes de défiance au Chef de l’Etat. Il faut être responsable. Quand je leur ai dit que je porterai plainte contre eux, je l’ai fait. Je suis  un pur  produit du président Alassane Ouattara. Je l’ai adopté depuis septembre 1994.

Le commandant Dagnogo Lancina, il est aux enquêtes douanière, il y avait lui,  Issiaka Diaby le président des victimes de la crise poste électorale et moi. C’est ensemble que  nous trois sommes allés prendre nos cartes RDR en  1994. Cela est vérifiable dans les archives du parti. Le commandant Dagnogo et moi nous nous cachions pour lire le journal ‘‘Le Patriote’’ alors en poste  à  l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny.

Je suis un pur produit du président Ouattara, donc on ne peut me dire que je fais de la politique », clarifie l’officier enquêteur qui pourrait être accusé d’être manipulé  par des  politiciens. Il est du parti du Président Ouattara, donc entend servir son Président.

Exclusif à la DOUANE- du Riz transformé en huile sale au Port d’Abidjan : du poison dans les ménages ivoiriens ? (acte1) ledebativoirien.net

« Je viens de mon village situé entre Zuénoula et Gohitafla. Je n’ai pas reconnu la route que j’ai empruntée pour aller dans mon village. C’est avec le Président Alassane  Ouattara que  le  pays  gouro a connu ce que l’on appelle goudron.

Les techniciens que  j’ai approchés disent  que  le Président dit de bitumer les axes Vavoua-Zuénoula ; Zuénoula-Gohitafla ; Gohitafla-Kounahiri; Kounahiri-Béoumi. Il y a l’autoroute Zuenoula-Mankono à faire. Le bitume passe  à  quatre mètres de la tombe de  mon père au village. On me demande d’aller la déplacer. C’est ce président que les généraux des Douanes veulent  poignarder dans le dos ! Je refuse et je ne me tairai point ».

LIRE AUSSI : https://www.ledebativoirien.net/2024/05/exclusif-douanes-ivoiriennes-du-riz-transforme-en-huile-sale-au-port-dabidjan-du-poison-dans-les-menages-ivoiriens-acte1/

Le grappin sur  un vendeur de concours

L’officier enquêteur  poursuit dans ses révélations. « J’ai  mis le grappin sur  un individu qui dit vendre des  places aux concours d’entrée  à  la Fonction publique. J’ai porté  plainte contre  lui  à  la police criminelle, lorsqu’il est arrivé sur  moi. Cet  individu se faisait passer pour le cousin de la ministre de la Fonction Publique Désirée Anne Ouloto et il prend de l’argent avec les fonctionnaires, 4 millions cinq cent mille francs. Arrivé sur  moi, j’ai porté  plainte contre lui.

Il est recherché par la police et il se cache. Quand il sera arrêté, vous connaitrez son nom. Il dit qu’il est cousin de la ministre Désirée Anne Ouloto. Je lui ai dit ‘‘Tu mens’’. A la direction des Douanes, ils sont tous des importateurs d’huile frelatée. Ce sont  des généraux des douanes commerçants. Qu’ils nous montrent  leur pouvoir discrétionnaire d’importation d’huile frauduleuse sale pour empoisonner la population ».

Des sanctions attendues : où est l’audit des Magasins Diplomatiques ?

L’officier  poursuit :

« De l’huile impropre à la consommation qui cause, des diarrhées, des AVC, du Cancer, de la toux, de la tuberculose ou toute sorte de  maladies. C’est cette  huile qui entraine ces maladies. L’huile raffinée entraine des  maladies,  à  plus forte raison l’huile non chimiquement modifiée, non traitée. Ce que les Ivoiriens reprochent  au Président Ouattara c’est qu’il ne sanctionne  pas.

Le président est super, mais c’est son affaire où il ne sanctionne pas ceux qui font des détournements, c’est ce qu’on ne comprend pas ! Que le président de  la république fasse droit à cette requête. Il faut sanctionner. Il sanctionne certainement dans  les coulisses, mais  les ivoiriens ne le savent  pas. Ils veulent que les sanctions soient rendues publiques. Il faut aussi que les résultats des audits qui sont  dans les tiroirs de la Haute Autorité pour la bonne gouvernance sortent.

Nous qui partons saisir les entreprises avons besoin de résultats. Donc, que les audits soient  publiés. C’est ce qui nous réconforte. Quel est le résultat de l’opération mains propre si les résultats des audits et enquêtes sont dans  les tiroirs ? ». L’officier enquêteur continue de  parler au chef de l’Etat Alassane Ouattara. 

Le dossier des magasins  diplomatiques et autres saisies

douanes scnadale aux magasins diplomatiques
ledebativoirien.net
Exclusif scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la DOUANE : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara - Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) 28

« Monsieur  le Présidente de la république quand  vous avez  constaté que j’étais  en prison, vous avez demandez qu’on fasse  l’audit des magasins diplomatiques. Les gens ne veulent  pas rendre public cet audit et les résultats des enquêtes.

On doit comprendre, parce qu’ils ont eu beaucoup d’argent là-bas. C’est  moi qui ai  mené les  missions et je sais ce qui était dedans. Si  à moi, les responsables de ces magasins ont  promis plus de 50 millions FCFA, ce que j’ai refusé, ce n’est pas aux directeurs généraux qu’ils ne peuvent  pas  promette cela  pour étouffer cette affaire !

Où est le résultat des audits des Magasins Diplomatique ? Il faut les faire sortir. Ils cachent tout. Voilà qu’ils ont  importé du poison avec de l’huile frelatée. Ils se font plein les poches parce qu’ils s’en vont  à  la retraite.

Moi je n’ai jamais vu quelqu’un qu’on met en prison  parce qu’ils na pas l’argent. Il faut sanctionner monsieur le  Président. On aura de la joie et l’huile frelatée ne viendra plus  en Côte d’Ivoire. Monsieur  le Président prenez les déclarations transmises, et convoquez les sociétés et vous verrez le scandale. En matière de lutte contre la corruption, vous avez dit tolérance zéro.

Le remède le plus efficace contre la corruption, c’est la dénonciation. Courant juillet 2023, l’Union Africaine a demandé à tous les chefs d’Etat de protéger tous les dénonciateurs de la corruption. Pourquoi dans le pays du président Ouattara la direction des douanes  me persécutent ?

scandale douanes magasins diplomatiques mamadou sanogo 
ledebativoirien.net
Exclusif scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la DOUANE : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara - Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) 29

Moi je n’étais pas demandeur des ordres de mission qui ont été confiées  à  d’autres agents qui n’ont pas réussi. Alors quand vous envoyez quelqu’un en mission et qui réussit, pourquoi, on le met en prison ?

Le seul mal du Président Ouattara, c’est de vous avoir nommé. Ne décimez pas le peuple de Côte d’Ivoire », lance-t-il.

Les saisies dans les Magasins Diplomatiques Abidjan, Marcory – zone 4 et Cocody les II plateaux

Une saisie  éclatante dans les magasins diplomatiques a été opérée,  le vendredi 09 novembre 2018 à 16H00. Des irrégularités et des abus dans l’exploitation des magasins diplomatiques, ouverts respectivement en zone 4 et aux II Plateaux à Abidjan ont été constatées. Une  mission y est dépêchée comprenant le capitaine Iré comme enquêteur. Et voilà, Bingo !

Ces magasins diplomatiques  au nombre de deux (2) en Côte d’Ivoire : IDFS (International Diplomatic Free-Shop) situé à Abidjan Cocody Deux-Plateau-Vallon; et, DIFS (Diplomatic International Free-Shop) situé à Abidjan-Marcory Zone 4, sont pris dans  le filet. Des irrégularités sont constatées dans ces espaces Diplomatiques qui devraient donner l’accès aux seuls diplomates et assimilés accrédités en Côte d’Ivoire.  Ils sont de hauts lieux de trafic de marchandises.

scandale douanes magasins diplomatiques mamadou sanogo 
ledebativoirien.net
Exclusif scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la DOUANE : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara - Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) 30

Les magasins diplomatiques sont régis par la Convention de Vienne qui accorde des privilèges aux diplomates et assimilés. Ces magasins fonctionnent sur la base du régime de l’entrepôt fictif qui leur permet d’importer et de stocker des marchandises en suspension des droits et taxes.

Ne sont clients exclusifs de ces magasins, que les diplomates et assimilés qui bénéficient d’une exonération des droits et taxes de douane sur leurs produits.

La descente qui s’y est opérée a permis de constater que plusieurs clients disposant de cartes de diplomates n’en avaient pas la qualité et ne sauraient donc bénéficier du droit d’achat en exonération. Les faits susvisés tombent sous le coup des dispositions du Code des Douanes. Il s’agit, en effet, d’un détournement de destination privilégiée. Des pratiques causant un manque à gagner pour le Trésor Public.

A l’issue de l’opération, les responsables des magasins et leurs clients indélicats ont été conduits dans les services compétents des Douanes pour y être entendus. Un examen détaillé des documents recueillis lors de l’opération et  auditions ont permis d’évaluer avec plus de précision les préjudices subis par l’Etat de Côte d’Ivoire.

L’évaluation des saisies selon le capitaine Irié fait plus de 72 milliards FCFA qui devrait engranger l’Etat de Côte d’Ivoire. Cette fraude massive sur l’identité de ceux qui fréquentent ces magasins diplomatiques donne des tournis  aux enquêteurs des douanes. Un audit aurait été réclamé par le chef de l’Etat, mais dont  les résultats ne sont  encore connus du public. Tolérance zéro oblige.

 « L’appel au Président Ouattara…

Un des DG des douanes, fit 4 ans de prison et radié, mais présent dans l’effectif….

« Ceux que  vous êtes en train d’élever aux grades supérieurs des douanes ne sont  pas à  leur premier forfait, monsieur le Président de la République. En février 1994 nous étions en train de travailler quand  les gendarmes ont  déparqué dans bureau. Ils  ont enchainé un des leurs parmi les trois pour  l’envoyer en prison.  Il y a passé quatre (4) ans. Le président Bédié dont je salue  la mémoire a dit : ‘‘ La fonction  publique s’en est fini  pour vous’’

C’est comme cela qu’ils ont été radiés de  l’effectif de la fonction publique. Tantie  Anne Ouloto parmi les trois généraux demandez qui a été radié de la Fonction  publique et qui a été réintégré ? Ils étaient où pour être réintégrés ? Ils étaient en prison, 4 ans. Cette affaire est encore pendante  à  la Justice. Ils ne sont  pas  à  leur  premier forfait. Qu’ont-ils fait ?

Ils  ont détourné le café et cacao de la Côte d’Ivoire au moment  où l’un d’entre eux était chef de visite au Port Autonome d’Abidjan au temps du directeur général des douanes, Ignace Gnamessou Akroman. Monsieur  le  Président, que les gens ne vous fassent  pas de faux rapports. Qu’ils ne vous cachent  pas les bonnes informations. Pas plus tard qu’hier on m’informe que mes dossiers sont en train d’être cachés  au niveau de votre cabinet. C’est ce qui fait que je suis en train de vous  parler.

Exclusif à la DOUANE- du Riz transformé en huile sale au Port d’Abidjan : du poison dans les ménages ivoiriens ? (acte1) ledebativoirien.net

Parce qu’ils savent que si cette affaire d’huile frauduleuse sort, ils sont foutus. Monsieur  le  Président ne cédez pas !  Dès demain dès que  vous arrivez  au bureau, le premier dossier que vous demandez, c’est le dossier du douanier qui a parlé.

Je prie le bon De de vous donner  le souffle pour une  longue vie pour nous conduire sur  le chemin de  la prospérité. Je vous remercie » termine l’officier enquêteur des douanes  Iri2 Bi Zamblé Etienne  pour sa contribution  à  l’effort de lutte contre la corruption dans  l’administration ivoirienne…Que va faire le Président Alassane Ouattara ?

Ces affaires cachées à Alassane Ouattara

Saisie de Boisson alcoolisée à  Yopougon Azito

C’est une saisie de marchandises constituées essentiellement de boissons alcoolisées entreposées dans une habitation a été explosive. Cette opération a  été tellement spectaculaire  que, le directeur général des douanes, le ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, la télévision ivoirienne ainsi que des  médias internationaux ont jugé bon se déplacer en masse à Azito.

Cette saisie, selon le procès-verbal établi sur place a évalué la marchandise qui rapporte à l’Etat, la bagatelle somme de trois (3) milliards deux cent millions de francs CFA, le  PV  pourra être consulté à la Direction des Douanes, au Plateau siège du Bureau du Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Scandale 60 conteneurs d’huile frelatée à la Douane : les Dossiers sur la table du Chef de l’Etat Ouattara- Où est l’audit des Magasins Diplomatiques ? (Acte 2) LEDEBATIVOIRIEN.NET

 Marchandise à Abidjan-Marcory Zone 4

Une  impressionnante saisie a été effectuée dans  l’entreprise Valencia située  à Abidjan-Marcory Zone 4, spécialisée dans l’importation d’appareils électroménagers et de carreaux. Mais ce jour-là, la marchandise saisie était tout, sauf ces deux articles cités.

 Huile végétale devenue eau minérale

Une autre aussi d’huile végétale appartenant à un opérateur économique, qui a déclaré à l’administration des douanes  ivoiriennes de ‘‘l’eau minérale’’ en lieu et place de l’huile végétale.

Disparition de carburant à la SIR

Une impressionnante saisie sera effectuée à la compagnie SIR à Vridi Abidjan une quantité  importante de carburant, que le commandant Bahi Antoine et ses éléments ont détourné faisant croire que ce carburant était destiné à un navire accosté dans les eaux ivoiriennes en mer, en faisant croire qu’ils partaient  le ravitailler. Mais au constat,  ils  ont fait disparaitre ce carburant. La demande d’escorte signée des mains de Bahi Antoine aux mains du Colonel Nahounou de l’Inspection générale des douanes  ivoiriennes existe aux enquêtes douanières.

Le chef de l’Etat  informé par l’officier

Dès décembre 2021, le Capitaine Irié a adressé un courrier Président de la République Alassane OUATTARA, pour dénoncer ces faits de corruption et détournement qui ont cours au sein de l’administration douanière.

Voilà à quoi a servi et sert la dette ivoirienne : ''la capacité à s'endetter dépend de la capacité de produire de la richesse'' Ledebativoirien.net

Le  15 mai 2024, cet enquêteur a de nouveau saisi le chef de l’Etat avec le scandale d’huile impropre à la consommation en provenance de la Malaisie. 

Le chef de l’Etat va-t-il enfin ouvrir le DOSSIER, d’une part des magasins diplomatiques, puisque le colonel Kadio Louis Albert peine à annoncer le montant exact  des saisies des dits magasins ainsi que  pour les autres saisies ; et d’autre part, le dossier  de l’HUILE SALE en provenance frauduleusement de la Malaisie et se répandant  dans les ménages ivoiriens ?  

A combien toutes ces saisies sont-elles estimées et combien ont-elle rapporté  à l’Etat de Côte d’Ivoire? Le peuple écoute le président Ouattara.

Réactions

La Rédaction de LE DEBAT IVOIRIEN a saisi la Direction Générale des  Douanes ivoiriennes et la Direction Générale du Port Autonome d’Abidjan, par courriers. Jusque-là aucune réponse ou réaction à ses courriers émanant des deux directions relativement  à l’importation des conteneurs d’huile  frauduleuse de la Malaisie.

douanes scnadale aux magasins diplomatiques ledebativoirien.net

A SUIVRE.

Ledebativoirien.net

Par Hervé  MAKRE

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur