Interdiction de sachets plastiques : que de réunions du ministre Jacques Assahoré – Que prépare-t-il encore le 16 mai prochain ?  

4 min read
70 / 100

Pour la lutte contre la pollution plastique, la Côte d’Ivoire s’est engagée depuis 2013 dans une démarche visant à limiter l’usage des sachets plastiques sur son territoire. Mais  que  la  marche semble  longue  pour  atteindre l’autre rive, c’est  à  dire l’application du décret y afférant signé la même année de l’engagement. Qu’est-ce qui coince ? Les réunions ne manquent pas à l’agenda.

Interdiction de sachets plastiques, Jacques Assahoré ledebativoirien.net

Ce jeudi 16 mai 2024 un atelier est annoncé par le ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique autour de l’application effective du décret interdisant la production et l’usage du plastique. Le public qui reste dans  l’attente d’initiatives fortes  du Ministre Jacques Assahoré autour de la question commence par être préoccupé, devant cette  multiplication de   réunions pour  un objet pourtant clair. Pourquoi autant de réunions pour appliquer un décret présidentiel en date de 2013 ?

Et  une réunion  ou rencontre de  plus ? Le Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique est-il en passe de réaffirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre la pollution plastique et de redynamiser l’application du Décret N°2013-327 du 22 mai 2013 qui interdit la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques ? Tout pourrait  porter  à  le croire eu égard  à la Selon une note d’information du 30 avril 2024, dans le but de réduire les impacts néfastes de la pollution plastique sur l’environnement, la santé humaine et les écosystèmes.

Interdiction de sachets plastiques, Jacques Assahoré ledebativoirien.net

L’atelier du 16 Mai 2024 devrait réunir l’ensemble des parties prenantes impliquées dans la gestion du plastique au Plateau, entre autres, les Ministères techniques, les partenaires au développement, le secteur privé composés des producteurs, commerçants ou structures de valorisation, les ONG ou associations des consommateurs, des associations de femmes et de jeunes, ainsi que les représentants de la chefferie traditionnelle et les guides religieux. C’est dire que le sujet abordé est d’intérêt national.

Au Cabinet du Ministre Assahoré Konan Jacques, une réunion d’échanges pilotée, le 30 avril 2024  par le Directeur de Cabinet Adjoint, Élisée Napari YEO réunissant les parties prenantes impliquées dans le processus de mise en œuvre du Décret d’interdiction a précédé le prochain atelier.

A l’observation, si  dans les secteurs tels que les pâtisseries, les pharmacies et les supermarchés, l’utilisation de sacs en papier kraft et de sacs réutilisables a été promue, tel n’est pas le cas ailleurs, avec même un relâchement bien attendu observé dans  les autres secteurs d’activités.

Interdiction de sachets plastiques, Jacques Assahoré ledebativoirien.net

L’atelier du nouveau ministre Jacques Assahoré annoncé pour ce  16 mai 2024 pourra-t-elle calmer l’irritation qui s’empare du corps socioéconomique et  défenseurs de l’environnement ?  S’agira-t-il de manœuvre et de mesure dilatoires visant à gagner du temps et à retarder l’application effective des directives du chef de l’État ?

L’issue de cet atelier du ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique laisse percevoir en cas d’absence de mesures précises d’interdiction de production des sachets  plastiques, la perspective pour les mécontents de se rapprocher du chef du gouvernement, et du chef de l’État, signe d’un échec cuisant  d’initiatives à effet immédiat.

L’on note que des ONG et activistes de l’environnement s’invitent dans le débat avec  la menace de marches de protestation, devant le au ministère de Jacques Asshoré dont les initiatives devraient traduire sa détermination à surmonter les obstacles.  

Interdiction de sachets plastiques, Jacques Assahoré ledebativoirien.net

« Une pression pour que le ministre et ses collaborateurs arrêtent de chercher à gagner du temps. Après plus de dix années d’attente, il n’est plus question aujourd’hui de tergiverser, de maintenir en danger les populations », expliquent les activistes de l’Environnement. , alors que des engagements fermes, ont été le ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique pris par notre pays.

Des engagements fermes n’ont-ils pas n’ont-ils pas été  pris par le ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique ? A quand  la fin de cette  politique du surplace ? Un détonateur dans l’application du décret de 2013 portant l’interdiction, la production et l’usage du plastique en Côte d’Ivoire est attendu au terme de l’atelier du 16 mai 2024. Tous les regards sont rivés sur le ministère de Jacques Assahoré.

Ledebativoirien.net

Grace  Ozhylly

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur