Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD

7 min read
73 / 100

Retour sur un putsch avorté de 2020

Nous sommes en 2020. Les élections présidentielles approchent. Le décès brutal du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet 2020, rabat les cartes politiques. Alassane Ouattara, qui s’apprêtait à prendre sa retraite, est contraint de revenir sur la scène politique. Lors de son discours à la nation le 06 août 2020, il annonce sa candidature.

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

C’est le tollé au sein de l’opposition. Du mois d’août jusqu’en octobre, l’opposition organise des manifestations. Guillaume Soro, en exil en France, est à la manœuvre. Depuis le mois de juillet 2020, il avait déjà établi une connexion avec un officier de l’armée hors de la Côte d’Ivoire.

Ses émissaires sont Lama Fofana, ancien instructeur de gendarmerie et Coulibaly Lama. Ceux-ci prennent attache avec certaines personnes en Côte d’Ivoire dont un commissaire de police, un capitaine de gendarmerie de l’escadron blindé d’Agban et un colonel qui devait prendre sa retraite.

Abdoulaye Fofana et les connexions

Entre juillet et août 2020, l’aide de camp de Soro, en l’occurrence Abdoulaye Fofana, en complicité avec Coulibaly Lama contactent des soldats en Côte d’Ivoire pour un projet de déstabilisation. Le plan, apparemment bien ficelé, doit être déroulé pour l’installation de Soro au Palais présidentiel. L’arsenal de guerre devant servir à attaquer est acheminé à Abobo derrière rail, dans une cour commune, dans la concession d’un marabout.

Cet arsenal, conservé dans des conditions rustiques aurait pu pulvériser le quartier. Pendant ce temps, Soro annonce depuis Paris qu’il n’y aura pas d’élections en Côte d’Ivoire. Il est d’autant plus confiant que ses contacts en Côte d’Ivoire lui ont donné l’assurance d’une attaque imminente. Mais le plan de Soro ne pouvait marcher que si l’armée entrait en scène. D’où son message aux forces de sécurité depuis les réseaux sociaux.

Le CNT et l’opposition

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Les élections se déroulent dans une atmosphère tendue et dominée par un boycott actif de l’opposition. Dans la foulée et dans la stratégie, Soro persuade l’opposition de mettre un conseil national de transition pour rallier les populations.

Malheureusement pour lui, les forces ivoiriennes qui veillent au grain, démantèlent son réseau.

Le Conseil national de transition est dissout et les principaux acteurs mis hors d’état de nuire. De pauvres sous-officiers manipulés et attirés par les promesses dorées de Soro, le putschiste, sont arrêtés.

Quant à Soro, lui-même, il reçoit une injonction de Macron de quitter la France sous 48h au risque d’être arrêté. Débute ainsi pour l’ancien chef rebelle une longue et harassante cavale qui le conduit en Turquie, Chypre, Dubaï et l’Inde.

Retour d’Abdoulaye Fofana et la rencontre mystique à N’douci

 Chassé de Paris en 2021 sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé contre lui par la justice ivoirienne, Guillaume Soro végète entre la Turquie, Chypre, Dubaï et l’Inde. N’ayant pas digéré sa défaite en 2020, il tente encore un énième coup. Cette fois, c’est son aide de camp, Fofana Abdoulaye qui décide de descendre sur le terrain.

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Ce dernier atterrit, courant mars 2022, au Burkina Faso, sans doute pour une concertation avec Lama Fofana, le cerveau militaire de Guillaume Soro, d’où il rallie le Mali, ensuite le Burkina, avant de descendre à Ferkessédougou, au Nord de la Côte d’Ivoire, ville natale de son patron Guillaume Soro.

Il y prend des contacts avant de descendre encore plus au centre, à Bouaké, ex-fief de la rébellion armée de 2002.

À Bouaké, rappelons-le, s’y trouvent encore des ex-combattants reconvertis à la vie civile. Abdoulaye Fofana se rend ensuite à Yamoussoukro, courant avril, remonte à Bouaké avant de descendre plus au Sud, à N’douci. Là, il contacte un mystique pour des sacrifices. Le mystique lui remet trois cailloux, trois bracelets faits de tissus rouge et des gris-gris qu’il devait mettre en poche pour le succès de l’opération.

Plan d’attaque de la résidence présidentielle ?

Après ce périple, Abdoulaye Fofana rejoint Abidjan, mi-avril, pour l’offensive. Sur place, avec ses complices, ils mettent en place la stratégie visant à attaquer la résidence du président de la République.

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Dans le plan, selon des sources d’information, après l’attaque de la résidence, une transition serait organisé avec comme chef de transition lui-même Abdoulaye Fofana.

Transition qui permettra à Guillaume Soro de rentrer triomphalement en Côte d’Ivoire pour être candidat et bien évidemment, président de la République après dissolution des partis politiques. Cueilli, début mai, avec des complices par les forces de sécurité, il passe à table.

Quand la nouvelle de son arrestation se répand, Guillaume Soro, encore désillusionné, se désolidarise de son aide de camp, arguant qu’il n’avait plus de ses nouvelles depuis 2021. Qu’à cela ne tienne, Abdoulaye Fofana est aujourd’hui hors d’état de nuire. Le plan de Soro venait encore de foirer. Loin de se décourager, il se rapproche de la Côte d’Ivoire où lui-même prend les choses en main.

Son coup de fil à un ex combattant des Forces Nouvelles 

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Début novembre 2023, Guillaume Soro met fin à sa cavale européenne. Il crée comme d’habitude du bruit autour de lui en annonçant une tentative de son arrestation par les autorités ivoiriennes à Istanbul, en Turquie.

En réalité, il était déjà au Mali au moment de cette annonce. En fait de tentative d’arrestation, il n’en était rien ! Coutumier de l’enfumage et de la victimisation, Soro est rentré de l’Inde en catinimi, bien avant le 3 novembre. Il trouve refuge, d’abord au Mali, avant de faire un tour au Burkina officieusement.

Ensuite, il repart au Mali avant d’apparaître officiellement au Niger, lundi 13 novembre 2023, amaigri et dépenaillé. Virulent contre les autorités ivoiriennes, son attitude ne présageait d’aucune disposition à la conciliation. En fait, son cerveau militaire et chef d’état-major particulier, Lama Fofana, qui l’appelle «papa», était à la manœuvre depuis octobre 2022.

Entretien téléphonique avec un ex soldat des FN

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Celui-ci avait déjà pris langue, fin 2023, avec des soldats de l’armée ivoirienne pour un autre coup d’Etat. L’opération consistait, cette fois-ci, à faire monter des anciens combattants des Forces nouvelles au Burkina.

Guillaume Soro s’est même entretenu avec le patron de l’Agence nationale du renseignement burkinabè, le capitaine Oumarou Yabré, à cet effet. Un espace à 30 kilomètres de Ouagadougou est trouvé.

Les forces russes Wagner doivent y expérimenter la mise en place d’une task force burkinabè. Après avoir bouclé le projet, Soro retourne au Niger où il a des attaches avec une proche de Mouhamadou Issoufou, ex-président nigérien. C’est donc Lama Fofana qui est chargé de dérouler le plan. Il réussit à faire monter Cissé, un ancien membre des ex-Forces nouvelles, au Burkina et à qui explique le projet. Cissé est bien connu du milieu pour son influence sur certains anciens soldats de l’ex-rébellion.

Téléphone et argent remis pour l’opération

Le premier contact établi, Cissé redescend à Abidjan pour la mise en œuvre du plan. Tout semble marcher comme sur des roulettes. De l’argent et des téléphones portables sont acheminés à Cissé. Dans la foulée, Guillaume Soro lui-même s’entretient avec Cissé. Un plan de déploiement de la stratégie est élaboré. Il s’agit de créer une mutinerie dans les casernes.

Guillaume Soro : le dernier périple de l’homme ? Chronique YD ledebativoirien.net

Ensuite, les soldats entraînés au Burkina passeront à l’action. L’opération a encore foiré. Les pauvres ex[1]combattants embarqués dans l’histoire par des promesses mirobolantes ont quasiment tous été arrêtés. Encore une fois, Soro venait d’échouer.

Ledebativoirien.net

Par YACOUBA DOUMBIA- journaliste et Observateur averti

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur