Affaire concert annulé de Tiken Jah à Abobo : le «militant pur RDR» d’hier devenu «PPA CI» à cause de son nouveau single trop fort pour le RHDP

5 min read

«C’est méchant», «Je suis désolé pour cette manière de faire», «Tiken Jah ne mérite pas ça», «Abobo, nous, on critique Ado quand les militants de base sont maltraités (…) ne mélangeons par les choses». C’est  le refrain attendu  dans les rues d’Abobo, en lieu et place des décibels attendues par les fans de l’artiste.  C’est dire que  le maxi-single de Doumbia Moussa alias Facoly Daba ou encore Tiken Jah Facoly n’aura pas cette fois de succès auprès des militants RHDP. Et ce, pour sa «grande gueule» dans les affaires de l’État de Côte d’Ivoire. Son concert d’Abobo ce 2 janvier 2022 a été annulé suite aux intrigues des autorités municipales de cette commune. Mais, les fans de l’artiste pointent l’effet désastreux du nouveau single de l’enfant de Gbéléban dans l’humeur des tenants du pouvoir de cette commune.

tiken jah colre conscert 22  «Gouvernement 20 ans, quand tu parles, on te donne 20 ans». Ce refrain, Tiken Jah s’en voudra de l’avoir introduit dans son nouveau single dénommé «Gouvernement 20 ans» ? Cette chanson vient lever le voile sur les démêlés judiciaires des autorités d’Abidjan avec leurs différents opposants. De Simone Gbagbo à Guillaume Soro et ses compagnons en passant par Laurent Gbagbo et Blé Goudé tous ont écopé de la peine de vingt (20) années à l’issue de parodies de procès au Tribunal d’Abidjan-Plateau.

Un fait qui a inspiré Doumbia Moussa dit Tiken Jah Facoly ou encore Facoly Daba pour les intimes a dénoncé cette triste réalité qui apparait comme un contre-pied parfait à la volonté du pouvoir d’Abidjan d’aller à la réconciliation nationale, à la paix et d’œuvrer pour la cohésion sociale. Dans la foulée de la sortie de ce single polémiste, organiser aussitôt un concert dans la commune supposé être un bastion imprenable d’Alassane Ouattara et de surcroît bien gardé cette fois par sa dame des missions impossibles,

ce n’était pas gagné d’avance pour le descendant de Soundjata Keita. Kandia Camara, Maire honoraire de la commune d’Abobo et ses collaborateurs, en voulant être plus royalistes que le roi lui-même, ont sorti, intrigue après intrigue, pour faire déplacer quatre (4) fois le lieu du concert de Tiken Jah Facoly, selon l’artiste lui-même. Alors, à quarante-huit (48) heures dudit concert, la municipalité d’Abobo a demandé aux organisateurs du concert de choisir un autre lieu pour que les Facoly Daba et ses fans puissent communier en ce début d’année 2022.

tiken jah colre conscert 224« Bonne et heureuse année à tous mes fans, à toute la Côte d’Ivoire. J’aurais voulu vous le dire directement sur scène au concert ce dimanche 2 décembre 2022», regrette Tiken Jah dans une vidéo adressée aux amoureux de sa musique. Or, selon l’artiste, c’est de «commun accord» que son équipe et la Mairie d’Abobo ont choisi lieu après lieu, la dernière place retenue pour le concert.

Cette nouvelle, triste pour les uns et une victoire pour les autres, a fait le tour des réseaux sociaux. Ainsi, certains pouvaient crier leur indignation. «Où est la démocratie? Où est la liberté d’expression? Un artiste est la voix des sans voix, la voix du peuple, la voix des opprimés, la voix des plus faibles. Vive la démocratie et vive la cote d’Ivoire »,

En face, des supposés inconditionnels d’Alassane Ouattara qui exultent de joie à l’annonce de l’annulation de ce concert. «Avec cette polémique au tour de la sortie de l’artiste, il était préférable d’annuler ce concert pour éviter des surprises désagréables (…) je dis pas que les populations d’Abobo ne critiquent pas Ado. Aucune personne ne peut faire l’unanimité dans cette vie même Dieu le créateur l’univers ce n’est pas tout le monde qui l’obéir ». Non loin, un autre menace et lui donne une nouvelle étiquette politique «C’est mieux pour lui, il allait mal commencer 2022. C’est un militant de PPA CI».

tiken jah colre conscert 2Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, les autorités actuelles préfèrent la brosse à reliure médiatique. Elles sont allergiques aux critiques. Même si, elles viennent de leur propre camp. Et voilà Doumbia Moussa alias Tiken Jah, fils et célèbre artiste engagé de Gbéléban, ville natale de la génitrice d’Alassane Ouattara, qui vient de faire les frais des pratiques à la saveur dictatoriale des autorités de la Mairie d’Abobo.

Alors, qui d’autre pour arrêter ces laudateurs qui induisent le pouvoir d’Abidjan en erreur dans sa pseudo-volonté d’aller à la réconciliation nationale ?  Voilà qui donne de l’eau aux moulins du procureur de la république Adou Richard pour les probables 20 ans de Henri Konan Bédié, le dernier de la liste. Avec cette  magistrale  claque  à l’artiste (sans couleur ?) Tiken Jah, dont  le concert a été annulé  à 48 heures du spectacle dans la commune laissée par Hamed Bakayoko aux mains de Kandia Camara, ministre des affaires étrangères.

H.KARA

Ledebativoirien.net

© 2022, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur