11% des abonnés CIE étaient concernés: dès le 1er janvier 2024 une hausse de 10% sur l’ensemble des abonnés

2 min read
67 / 100

Le gouvernement ivoirien avait décidé d’un ajustement moyen du prix de l’électricité limité à 9,6% au 1er  juillet 2023. Cet ajustement n’a concerné que 11% des abonnés. La grande majorité des Ivoiriens, 89% a été épargnée. Il est temps qu’elle paie. Et ce sera fait dès le 1er janvier 2024 dans la ferveur de la CAN qui démarre, le 13 janvier 2024.

CIE élctricité sangafowa ledebativoirien.net

Le gouvernement ivoirien a décidé. Un  ajustement tarifaire de l’électricité de 10%  sera fait à compter du 1er  janvier 2024.

« Sur proposition de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’électricité (ANARE-CI) et après analyse de la Commission consultative sur les tarifs d’électricité, le gouvernement a décidé d’un ajustement du prix de l’électricité de 10%.

Cet ajustement s’applique à l’ensemble des abonnés d’électricité, à compter du 1er  janvier 2024 », a déclaré Mamadou Sangafowa Coulibaly, le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Mamadou Sangafowa Coulibaly, le  6 décembre 2023 à Abidjan.

Cet ajustement fera passer le prix moyen de vente de 79 FCFA/kWh à 87 FCFA/kWh, pour un coût de revient moyen de 89 FCFA/kWh. L’État ouvre des concertations avec les opérateurs privés, commerçants et industriels, afin de réduire l’impact des nouveaux coûts sur le panier de la ménagère. Les prix des produits de grande consommation seront contrôlés.

cie paie

Depuis quelques années, selon le gouvernement, le secteur connaissait un déséquilibre financier, accentué par les effets de la pandémie à Covid-19 et ceux de la crise en Ukraine qui ont affecté le secteur de l’énergie sur le plan mondial. 

Pour la seule année 2023, la perte d’exploitation était estimée à 161 milliards de FCFA avant le premier ajustement de juillet 2023. Pour rétablir l’équilibre,  il fallait un ajustement de 27% sur les tarifs de l’électricité. 

D’énormes investissements ont été réalisés par le gouvernement dans le secteur afin de satisfaire la demande nationale d’électricité et de réduire la fracture électrique entre les zones urbaines et les localités reculées de la Côte d’Ivoire.  Ainsi, le taux de couverture, qui était de 33% en 2011, se situe actuellement à 87% et sera de 100% en 2025.

Ledebativoirien.net

cie

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur