PPA-CI en crise : Me Dacoury, Lida Kouassi et le Comité de Contrôle défient l’autorité de Gbagbo 

3 min read
67 / 100

Le Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI) traverse une période de tensions internes. Au centre de la crise, le renouvellement des organes du parti et l’élection controversée de Louma Sery, Maire de Grand Zatry, à la tête de la Ligue des Femmes du parti.

GBAGBO PPAC crise

Cette élection est vigoureusement contestée par Me Dacoury et Lida Kouassi Moïse qui ont même obtenu la démission de Marte Agoh, Présidente du Comité de Contrôle du PPA-CI.

Ces contestations internes ont perturbé l’ancien président Laurent Gbagbo, inquiet de voir son parti se déstabiliser. Il suspecte Lida Kouassi Moïse d’être l’instigateur de ces troubles.

Pour tenter de résoudre cette crise, Gbagbo a convoqué deux réunions, l’une se tenant aujourd’hui et l’autre prévue pour plus tard. En outre, d’autres figures clés du parti, comme Koua Justin, menacent de démissionner.

La situation actuelle au PPA-CI soulève des questions sur l’intégrité des processus électoraux au sein des partis d’opposition. Les critiques pointent des manipulations des listes électorales, l’absence d’affichage public de ces listes et l’élimination suspecte de candidats. Face à ces pratiques, quel crédit les Ivoiriens peuvent-ils encore accorder à ces partis lorsqu’ils critiquent la Commission électorale indépendante (CEI),

Ppa-Ci : l’atmosphère est à la guerre

Comme je l’avais indiqué, le PPA-CI est dans la tourmente. Le comité de contrôle, après avoir destitué Agoh Marthe, met en garde certains membres de la direction du Ppa-Ci. Suivez plutôt le Comité de Contrôle roulé dans la farine…

GBAGBO PPACI1FRO

« (…) Le comité de contrôle  du PPACI constate que, visiblement à court d’arguments, certains de la direction du parti se livrent  à la manipulation dans le droit fil de  noyer le  poisson, de jeter le trouble dans  l’esprit des militants et de  la communauté  nationale et  internationale. (…).

Le comité de contrôle réuni en session extraordinaire, (le mercredi 27 décembre 2023) informe l’opinion nationale et  internationale qu’il a adressé un courrier portant mise en demeure à la télévision en ligne du Parti, PPACI TV, en vue de son droit de réponse aux allégations  mensongères de dames Bako Likikouet Sauyet et Amon Ago Marthe.

Regrette que  la direction du  Parti ait finalement renoncée  à la solution politique négociée par elle ; S’interroge sur  l’alternative que  lui  offre la direction du Parti, après avoir renoncé à la voie de la négociée…», dixit Brika Bayoro Pierre- président de séance. Si ce n’est un front au PPA-CI !

Par Yacouba DOUMBIA-Journaliste / Observateur averti.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur