Affaire Résidence de Soro à  Marcory : Soul To Soul au  tribunal- la justice a décidé de faire la lumière

2 min read
61 / 100

Ce mardi 28 mai 2024, Koné Kamaraté Souleymane, alias Soul to Soul, s’est présenté au tribunal d’Abidjan-Plateau pour une affaire qui fait grand bruit. Les cadres et militants GPS se sont rendus nombreux au tribunal pour soutenir leur Vice-président. Aussitôt ouverte, l’audience a été reportée au 18 juin prochain à la demande de la défense.

Affaire Résidence de Soro à  Marcory : Soul To Soul au  tribunal- la justice a décidé de faire la lumière ledebativoirien.net

Il s’agit selon les informations de l’affaire de la résidence de Marcory résidentiel, où Guillaume Soro vivait lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale.

Cette résidence a été achetée par l’État de Côte d’Ivoire en 2008 à une haute autorité béninoise pour la somme de 1,5 milliard de FCFA.

Cependant, le comptable du Trésor ivoirien a remarqué que cette résidence n’apparaissait pas dans le patrimoine de l’État. Une enquête a révélé, début 2020, que des documents tentaient de transférer la propriété de la résidence au nom de Guillaume Soro. Le processus d’acquisition de cette résidence par l’ancien président de l’Assemblée nationale n’aurait pas respecté les procédures normales.

Selon nos informations, c’est la société immobilière « Eburni SCl », appartenant à Mory Cissé, un proche de Soro, qui menait les opérations sous la supervision de Soul to Soul. À l’époque, Soro avait été jugé et condamné, tandis que Soul to Soul était déjà impliqué dans d’autres délits.

Affaire Résidence de Soro à  Marcory : Soul To Soul au  tribunal- la justice a décidé de faire la lumière ledebativoirien.net

Quand l’affaire a éclaté, l’entourage de Soro a tenté de se justifier. Un proche de l’ex-chef rebelle a déclaré que la résidence avait été acquise dans le cadre d’une opération plus large engagée sous la présidence de Laurent Gbagbo.

Après les accords de paix de Ouagadougou en 2007, plusieurs personnalités ivoiriennes et étrangères dont les biens avaient été dégradés par des « patriotes » ont été dédommagées. « Soro a reçu la résidence dans ce contexte », a affirmé un membre de son entourage.

Cependant, une source proche du dossier s’interroge : « Soro avait-il des biens à Abidjan au moment de la rébellion au point d’être dédommagé avec une résidence d’une valeur de 1,5 milliard de FCFA payée par le contribuable ? » La justice a décidé de faire la lumière sur cette affaire complexe et de vider le contentieux.

Affaire Résidence de Soro à  Marcory : Soul To Soul au  tribunal- la justice a décidé de faire la lumière ledebativoirien.net

Ledebativoirien.net

Yacouba DOUMBIA/ Observateur averti

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur