Au Sénat à Yamoussoukro-la présidente Kandia Camara démontre la portée de la dette :  « Ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette »

5 min read
78 / 100

La Présidente du sénat ivoirien, Kandia Camara, a déclaré que l’utilisation des dettes à bon escient, est plus importante que le niveau de dettes contractées par un pays, le cas de la Côte d’Ivoire dont l’utilisation de sa dette génère  »des richesses pour le développement et le bonheur de son peuple ».

Au Sénat à Yamoussoukro-la présidente Kandia Camara démontre la portée de la dette :  « Ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette » ledebativoirien.net

Une déclaration, le 04 juin 2024, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, en séance plénière à la   délibération portant sur quatre (4) projets de loi. Lesquels projets de loi ont été adoptés à l’humanité par le suffrage exprimé des sénateurs de la chambre haute.

Cette réunion fait suite aux séances en commissions, pour délibérer sur ces quatre (4) projets de loi examinés par la chambre haute du parlement, dans la seconde partie du calendrier des travaux parlementaires de cette première session ordinaire.

L’ordre du jour de la séance plénière a servi de délibérations du sénat sur les quatre (4) projets de loi, notamment le projet de loi relatif à l’extradition, projet de loi relatif aux communications électroniques, projet de loi modifiant la loi no 2020-624 du 14 août 2020 instituant Code de l’urbanisme et du domaine Foncier Urbain et projet de loi portant politique nationale d’endettement et de gestion de la dette publique.

Après adoption de l’ordre du jour par l’ensemble des sénateurs, suivie de présentations et explications de chacun des quatre (4) projets de loi, le vote a été fait pour l’adoption de ces quatre (04) textes. Ainsi madame la Présidente du sénat ivoirien Kandia Camara a procédé à la délibération desdits projets de loi.

Au Sénat à Yamoussoukro-la présidente Kandia Camara démontre la portée de la dette :  « Ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette » ledebativoirien.net

Ces quatre (4) projets de loi ont été alors adoptés à l’humanité par les sénateurs de la chambre haute ce jour. En outre, abordant la délibération du projet de loi portant politique nationale d’endettement et de gestion de la dette publique, Kandia Camara a clamé la portée de l’utilisation des dettes contractées par un pays, pour le bonheur de son peuple.

Elle pense que le niveau de dette de la Côte d’ivoire ne devrait pas indigner les Ivoiriens, mais plutôt d’en être fiers que,  »le monde entier fasse confiance à la Côte d’Ivoire ». Elle a, par ailleurs fait savoir que, lors du forum mondial des parlementaires à Washington avec la banque mondiale, elle a posé une problématique sur les questions de dettes.

A cette préoccupation, elle a pris l’exemple de la Côte d’Ivoire, pays endetté mais pourvoyeur de richesses, du développement et du progrès. Cela rejaillit en elle une immense fierté aux fins d’énumérer les acquis de la dette utilisée à bon escient par la Côte d’Ivoire.

 »La Côte d’Ivoire comme tous les pays au monde s’endette pour son développement, pour le bien-être de sa population, et forte heureusement nous avons un niveau de dette modéré, nous pouvons être fiers de notre pays, fiers de notre président, fiers du gouvernement. Qui s’endette, mais qui utilise ces dettes pour améliorer chaque jour les conditions de vie et de travail de ses populations. » a t-elle manifesté.

LIRE AUSSI: https://www.ledebativoirien.net/2023/10/au-senat-a-yamoussoukro-les-vrais-mots-forts-de-la-presidente-kandia-camara-face-au-defi-a-relever/

Au Sénat à Yamoussoukro-la présidente Kandia Camara démontre la portée de la dette :  « Ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette » ledebativoirien.net

Kandia Camara a aussi dit les mérites d’Alassane Ouattara à travers les réalisations issues des dettes. Elle dit avoir révélé à cette rencontre, ce que la Côte d’Ivoire avec à sa tête, son président Alassane Ouattara, fait de ses dettes.

 »Quand, en espace de dix(10) ans, on construit des dizaines de milliers de salles de classe, neuf (9) universités publiques, des centres de santé de premier contact et des centres hospitaliers régionaux (CHR), des maternités ;

 quand en espace de 12 ans, on fait en sorte que dans les villages de plus 500 habitants aient l’électricité, que les populations disposent d’eau potable dans presque toutes les régions du pays, qu’on ait plus d’une dizaine de ponts, des échangeurs, des routes neuves, qu’on donne des fonds sociaux à des femmes, à des jeunes pour réaliser leurs projets.

Quand on améliore les conditions de vie de ses populations. Alors, qu’est ce qui est important?  C’est l’utilisation de la dette qui est contractée ou le niveau de la dette ? Je vous assure, partout, tout le monde a dit ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette » a-t-elle clamé.

Au Sénat à Yamoussoukro-la présidente Kandia Camara démontre la portée de la dette :  « Ce qui est important, c’est l’utilisation de la dette » ledebativoirien.net

Poursuivant, la patronne de sénat ivoirien a insisté que, ces dettes servent au secteur privé qui permet aux entreprises de se développer, d’embaucher des jeunes en créant la richesse et puis partager cette richesse à travers le développement inclusif de la Côte d’Ivoire.

 En outre, a-t-elle tenu à féliciter les membres de la commission des affaires économiques et financières du Sénat pour le travail abattu.

« Le ministre a été satisfait des interventions des uns et des autres, ça lui a permis de donner beaucoup d’informations, surtout d’éclairer, pas seulement les sénateurs, mais d’éclairer toute la nation. Je pense  que c’est à travers ses explications, qu’on parle aujourd’hui de moins en moins de la dette. Et puis, on donne un prêt à quelqu’un à qui on a confiance. Ça veut dire qu’on prête à un pays qui a la capacité de rembourser ses dettes au temps opportun.  »  

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur