Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Côte d’Ivoire-Vagabama Tambla : «Nous n’allons pas faire 2020 dans la division, suspicion, la méprise, corrigeons cela »

«Je voudrais remercier le Président Alassane Ouattara, le premier ministre Amadou Gon… Ce n’était pas évident sous d’autres angles »

Depuis l’annonce de votre nomination au RHDP en qualité de délégué communal et sous-préfectoral associé, notre rédaction a décidé de vous rencontrer dans le cadre d’un entretien exclusif. Ainsi, avant tout propos,  voudrions-nous savoir qui est monsieur Vagbama Tambla ?

Je voudrais d’abord vous remercier de l’intérêt que vous porter à ma personne. Je suis Vagbama Tambla, Administrateur principal des services financiers; je suis le président du conseil d’administration de la mutuelle de développement de Mankono et du Béré,  président de la fédération des mutuelles de la sous-préfecture de Mankono; je suis aussi le président du RAR-ADO qui signifie Rassemblement Autour des Réalisations du Président Alassane Ouattara et j’assume un certain nombre de parrainage de mouvement de soutien au premier ministre AGC. Bien avant cela, j’ai dirigé l’Union des Élevés et Étudiants de Mankono (Uneem), association que nous avons créé depuis 1975. En somme, je suis dans la vie associative. Également, je suis un cadre du trésor, un cadre de ce pays et un militant RHDP. Je suis marié et père de cinq enfants.

 Que pensez-vous de votre nomination de délégué communal et sous-préfectoral associé au RHDP ?

Toute nomination découle d’une reconnaissance donc un acte divin. Je voudrais rendre d’abord gloire à Dieu. Je le remercie infiniment parce que tout découle de lui. Ensuite, je dois dire sincèrement merci à nos autorités. En premier lieu au Président Alassane Ouattara et aussi au premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Sincères remerciements aux animateurs du parti notamment le ministre Adama Bictogo, Directeur Exécutif du RHDP, à mon épouse, à ma famille, aux cadres de Mankono, à tous ceux  qui attachent un intérêt singulier à la personne de Vagbama Tambla.

Ils sont nombreux ces jeunes de Mankono qui ne cessent de démontrer à mon égard leur sincérité, leur fidélité et leur loyauté; à tous ceux là, je voudrais dire sincèrement merci. Chacun a multiplié un certain nombre d’actions pour que les actes que nous posons humblement soient reconnus à un haut niveau. Que le seigneur soit glorifié et que tous ces acteurs soient bénis.

Cette nomination est-elle finalement le début de la reconnaissance de vos efforts pour le RHDP dans la région du Béré ?

Le début de la reconnaissance ? Je dirais non ! C’est une reconnaissance tout court parce qu’au RHDP nous avons posé beaucoup d’actions et nous allons continuer à en poser. Nous étions au lancement et pour tout ce qui concerne la campagne du Président Alassane Ouattara, nous participons à tout point de vue. Quand il est question de lever des fonds pour le parti et son candidat au plan national,  nous le faisons. A Mankono même, nous avons mené des campagnes pour le RHDP lors des différentes présidentielles et pour le référendum.

Nous nous sommes toujours impliqués pour la cause du RHDP. Tout Mankono, tout le Béré sait quel est notre obédience politique et surtout notre appui au rayonnement du RHDP dans notre région. Donc, il ne faut pas attendre une nomination pour s’impliquer. Maintenant, si la nomination arrive, tu retiens que tu es avec des hommes qui savent que tu poses des actes bénéfiques. Et c’est certainement ce que nos autorités ont reconnu. Cette nomination nous incite davantage au travail. Cela devient un gage, un levier de motivation supplémentaire pour que nous en fassions davantage.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire:le calandrer choc du RHDP pour mater la rébellion de l’opposition

Vous êtes beaucoup sollicités par les populations de Mankono pour des actions sociales, culturelles, sportives et de développement. Aujourd’hui avec cette nomination, la politique ne mettra-t-elle pas en veilleuse cette volonté de toujours voler au secours des populations de Mankono ?

Dans un premier temps, je dirai pourquoi je suis sollicité par les populations de Mankono. Je vous ai tantôt dis qu’en 1975, nous avons créé l’Union des Élèves et Étudiants de Mankono. Nous avons donc participé à consolider les relations entre les populations et même à présent cette association demeure.  Plus tard, en 1997 quand nous sommes devenus cadres, nous avons avec d’autres frères créé la mutuelle de développement et ma modeste personne en a été le premier président avant ma nomination hors du pays

. Quand nous sommes revenu, la confiance des amis mutualistes nous a été renouvelée de sorte que j’en suis l’actuel président. C’est donc toute une vie associative que nous souhaitons partager et personnellement ma vie m’impose de partager parce que je suis le fruit d’un partage. Je suis redevable des autres. Ceci dit, ce sont les valeurs de la raison qui nous amènent à poser des actions sociales. Nous n’avons même pas le choix, parce que toutes les religions révélées enseignent deux choses : faites le bien et évitez le mal. Posez des actions et faites le bien. Est-ce que cette nomination doit être un frein ? Bien au contraire c’est un encouragement. C’est parce que les actes que nous posons ont été reconnus. Et puis, je vais avec une dynamique du Président Alassane Ouattara, pour moi cela résume toute sa vie politique : le « vivre ensemble ». Pour moi, on ne peut pas vivre ensemble si on ne pose pas d’actes positifs. On ne peut pas vivre ensemble si on ne se tolère pas. On ne peut vivre ensemble si on ne s’aime pas. Je dis cette politique du Président de la République qui est pour moi l’idéal du RHDP résume tout. C’est ce que je prends comme viatique. Je prends cela comme viatique parce que c’est ce qui doit nous servir de guide. Voilà la raison pour moi qui fait que, davantage, je vais multiplier mes moyens d’actions. Et toute cette jeunesse qui fonde en moi un espoir, cette population qui fonde en moi une espérance, nous allons leur montrer que nous aurons davantage de répondant pour être conforme avec ceux qui ont investi en eux une part de confiance.

Hier, c’était les étudiants du Cercom à l’Université FHB qui vous ont choisi pour être le parrain de leurs journées portes ouvertes. Aujourd’hui, c’est le Réseau des Jeunes Cadres-RHDP qui vous sollicite pour le parrainage d’un séminaire de formation politique au siège du RHDP.  Peut dire que monsieur Vagbama Tambla a un intérêt particulier pour la jeunesse ?

Lire aussi :  urgent-Côte d'Ivoire: ce gros silence de l'Elysée après la rencontre Ouattara-Macron qui inquiète

J’ai un intérêt particulier pour tout le monde mais il y’a aussi un intérêt singulier pour cette jeunesse là. Il y’a vingt ans, trente ans, nous incarnions cette jeunesse. Ceux qui dirigent aujourd’hui, hier, ce sont eux qu’on appelait jeunes. Demain la Côte d’Ivoire qu’est-ce qu’elle sera si nous n’avons pas un intérêt particulier pour cette jeunesse qui doit assurer la relève. Une nation saine, une nation développée comme les bâtisses que le Président Alassane Ouattara est en train de faire actuellement, les chantiers qu’il ouvre c’est pour cette jeunesse. Si nous n’encadrons pas ces jeunes, si nous ne les aidons pas, si nous ne canalisons pas souvent certaines valeurs juvéniles, qu’est ce que nous aurons à répondre devant l’Histoire ?

La jeunesse c’est l’espoir de demain, c’est la force de demain, la Côte d’Ivoire de demain. Nous sommes des mortels. L’héritage de la nation appartient à cette jeunesse qui doit le léguer aussi.

Ce que nous allons léguer comme osmose, comme symbiose en terme d’affection, en terme d’intérêt, en terme de crédit, elle doit le transmettre également. J’aime surtout cette pensée de Jean Paul Sartre qui dit «tout n’est pas de savoir ce qu’on a fait de nous, mais ce que nous avons fait de ce qu’on a fait de nous». Il faut qu’on amène cette jeunesse à capitaliser les acquis. Voilà le sens de l’intérêt que je porte à cette jeunesse qui est moi même aussi pourrais-je dire. Mais avant de continuer, je voudrais remercier un de mes petits frères, Sotigui Coulibaly et aussi notre responsable politique Me Youssouf Fofana. Voilà des personnes qui m’aiment de façon neutre et qui m’associent à tous les actes qu’ils posent pour Mankono et ailleurs.

Après cette nomination au RHDP, quels seront vos objectifs pour le parti dans la commune et les sous-préfectures de Mankono ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les objectifs sont nombreux à Mankono. Mankono c’est un chef-lieu de région qui fait partie des trente deux régions du pays. A Mankono, il n’y’a pas un siège du parti; il faut corriger cela. Avec l’ensemble des responsables politiques locaux du RHDP, nous devons songer à nous doter d’un siège. Le siège symbolise au moins l’existence même du parti. Et puis, à Mankono, souvent, il y’a de puériles querelles, de puériles divisions. Nous sommes une région fondamentalement religieuse, nous devons cultiver davantage l’amour et la paix. Nous devons nous atteler à cela. J’affirme cela parce que 2020, c’est maintenant. Nous n’allons pas faire 2020 dans la division, nous n’allons pas faire 2020 dans les suspicions, nous n’allons pas faire 2020 dans la méprise des uns et des autres. Nous devons corriger cela. Voilà les chantiers que nous aurons à bâtir avec cette jeunesse qui est assez dynamique.

Il faut expliquer l’idéal auquel nous sommes attaché. Il faut être capable de convaincre pourquoi nous avons fait ce choix, quels sont les arguments que nous avons et quels sont les moyens dont nous disposons pour mener à bien ce combat. Et plus qu’hier, je m’engage parce que j’aurai à répondre devant Dieu de n’avoir pas été à la hauteur de la confiance investie en moi. Voilà pourquoi je dois multiplier les moyens d’action.

Lire aussi :  Noel 2017 au Vatican avec des Femen :"Marie libre et moderne" devant François

Monsieur Vagbama Tambla, quel dites-vous au directoire du RHDP et aux populations de Mankono à la veille de 2020 ?

Je remercie d’abord tout le monde. Je suis musulman de confession religieuse et Dieu dit dans le saint coran que :  «Celui qui ne reconnaît pas les bienfaits de l’homme, ne reconnaitra pas les bienfaits de Dieu lui-même ». Je voudrais ici remercier  le directoire du RHDP. Je voudrais remercier le Président de la République et le premier ministre Amadou Gon Coulibaly de la confiance investie en moi quoique ce n’était pas évident sous d’autres angles. Cela fait, je m’impose une autre mission, celle de m’impliquer davantage, de faire un acte de dépassement. Maintenant à l’ensemble des cadres du parti, je dirai que 2020 c’est maintenant. Il faut que nous soyons à l’écoute de nos populations car le déficit de communication est générateur de quatre-vingt pour cent des crises.

Il faut que nous communiquons pourquoi nous sommes candidats, qu’est ce que nous sommes capables de faire et surtout qu’est ce que nous avons fait et qu’est ce que nous projetons faire. Ecoutez, si on communique la dessus de façon constante et de façon, il n’y a pas de raison que les esprits ne s’éclairent. Il y’a un proverbe anglais qui dit « si nous considérons l’éducation coûteuse, il faut expérimenter l’ignorance ». Par pure ignorance les gens peuvent faire des choix. Il faut les sortir de cette situation. Cela suppose un contact et ce contact  nous l’avons par le truchement des structures que nous dirigeons. Dans ces différentes associations, il y’a tous les bords politiques. Alors, le travail qu’il y a c’est de convaincre le non – militant RHDP pour qu’il nous rejoigne. Ce n’est pas par la guerre, ni par les propos irrévérencieux encore moins par l’orgueil. C’est être capable de convaincre. Nous pouvons tenir n’importe quel débat sur le plan local, national et même sur le plan international. Nous avons des arguments parce que nous avons le Président Ouattara et nous sommes des ‘sachant” à ce niveau. Pour la petite parenthèse, je dirais que depuis que Mankono existe jusqu’à ce jour, depuis tous les régimes, il n’y avait pas de bitume à Mankono. Aujourd’hui, nous avons le bitume à Mankono. Et ce, depuis quelques mois grâce au Chef de l’État, le Président Alassane Ouattara. Il faut améliorer ces acquis par la continuité. Nous avons des arguments.

Au total, je dirais que le Seigneur nous inonde de satisfactions. Je réitère mes sincères remerciements au directoire du RHDP, à sa tête, le ministre Bictogo, au premier ministre Amadou Gon Coulibaly et au Président Alassane Ouattara et à tous ceux qui nous soutiennent. Je finirai par un vœu exprimé dans le coran: «Si je vous accorde mon appui, nul ne pourra vous vaincre». Que le seigneur nous accorde son appui.

                     par H.KARA

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com