LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Urgent : difficultés sociales en Côte d’Ivoire et Patrick Achi bouge un peu de son fauteuil

Urgent : difficultés sociales en Côte d’Ivoire et Patrick Achi bouge un peu de son fauteuil

Ce lundi 5 juillet 2021, il  rencontre les Professionnels de l’Agriculture, des productions animales, des ressources halieutiques et de la chaîne agroalimentaire ;  puis il sera à la  présentation de l’ouvrage autobiographique :  “Le Cœur et l’Esprit”, du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly. Tout se passe  à Abidjan où il s’est rendu dans   marché pour  apprécier les couts des denrées alimentaires. Il entend apprécier la vie chère, les difficultés de fourniture d’électricité et surtout le   contrôle des prix sur les marchés. Pas mal !

C’est que le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, qui a de la famille très élargie du côté d’Adzopé, Alépé, Akoupé…se rend compte de ce que des familles  à faible revenu et pouvoir d’achat  subissent. Il a alors, le 2 juillet 2021 écouté quelques acteurs de la chaîne de valeur des produits de grande consommation. Peut-il trouver une solution durable à la flambée des prix ?

Difficile, l’affirmative, même si le  ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, qui fait partie de la classe qui ne sait  pas comment des familles affrontent  les difficultés quotidiennes dans  les marchés et autres espaces de commerces, pense que des rencontres qu’il initie visent à changer les  conditions de vie des populations ivoiriennes. Et là, face à la hausse des prix des produits de première nécessité. Juste un peu de  pub.

A quoi aboutira l’activation du soi-disant Conseil National de Lutte contre la Vie Chère ? A quand remonte déjà la mise en place  ou la création de cet instrument qui devrait réfléchir sur les problématiques des différentes filières, avec pour objectif de trouver des solutions immédiates à court et à moyen termes sur les préoccupations des différents opérateurs ? Quels sont ses résultats palpables?

Lire aussi :  VIOLATION:LE MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING  DÉNONCE LES  ASSASSINATS ET TUERIES POLITIQUES EN AFRIQUE

Peut-on rassurer des populations ivoiriennes qui, elles-mêmes s’étouffent à trouver ses solutions face aux problématiques de la hausse des prix des produits de grande consommation sur le marché ivoirien? Elles réfléchissent et se trouvent ses solutions. Une situation rendue encore plus folle  par le  rationnement de  la fourniture de  l’électricité dans les ménages. Mais dans  cette grisailles-là, l’invisible  ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, prédit la fin du rationnement de la fourniture d’électricité dans les ménages ivoiriens. Mais les compteurs et disjoncteurs continuent de sauter dans les ménages dans l’attente  des factures et l’effectivité des mesures importantes prises, selon Thomas, depuis le 25 juin 2021.

Patrick joue dans  les  marchés

Sa rencontre avec les Professionnels de l’Agriculture, des productions animales, des ressources halieutiques et de la chaîne agroalimentaire, lui permettra certainement de  transmettre les résultats de sa visite auprès des  commerçants et commerçantes des marchés, face à l’augmentation excessive des denrées alimentaires.  Les échanges avec quelques  acteurs du secteur lui ont-ils permis de prendre la mesure de la réalité des choses, notamment, des dérapages observés? Que  pourra faire Conseil National de Lutte contre la Vie Chère? Mais, la main sur le cœur, il annonce que les ménages seront désormais approvisionnés en électricité de façon continue.

H.MAKRE

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com