Inédit-Khalil Konaté attaque Doumbia (Acte 2): « Tu es mon frère Bruno faut signer mon papier… Si c’est compliqué, donnez-moi mes 28 millions»

7 min read
79 / 100

Suivez le précieux échange entre le ministre Khalil Konaté et Doumbia

le ministre Kahlil konaté ledebativoirien.net

L’affaire commence petit-à-petit à faire bruit dans le monde du foncier en Côte d’Ivoire. Le ministre de la Transition Numérique et de la Digitalisation est face à un citoyen lambda répondant au nom de Doumbia.

Des vidéos montrant le Ministre Khalil Konaté échangeant à chaud avec un certain Doumbia dans un débat de persuasion et de dissuasion. Au centre du débat, une affaire de terrain. Doumbia refuse de lâcher le terrain acquis parce que soutient-il, être le premier acheteur depuis 2014. Le ministre soutient qu’il a des ressources  pour le conserver. Suivez les échanges entre le  ministre et Doumbia sur  la  parcelle de terrain, à Abatta à la Riviera, à Abidjan.

Plongeons dans la 1ère  vidéo : KHALIL KONATE face à DOUMBIA 

KAHIL KONATE : Vraiment Bruno…Bruno faut signer mon papier. Parce que je voulais faire comme tout le monde pour rester dans les règles… là, là, je quitte ici-là, je prends mon téléphone, j’appelle Bruno. Je dis hé, j’ai un papier chez toi là-bas, faut signer. Parce que je sais qu’il est allé à Bouaflé. Il revient samedi. Lundi matin, mon SMS est sur son truc…Je dis j’ai le lot 555554 lotissement Abatta 35 hectares, il faut signer. Il va signer mon papier. Je vais prendre. Je vais venir faire…

Mais en réalité, pour te dire vrai. Pour que je te dise tout ça, Ousmane m’avait dit qu’il n’y a pas de problème sur le truc. Mais, il y a des litiges. Il y a des gens qui ont payé avant avec des gens à qui le terrain n’appartient pas. Il me l’a dit.

DOUMBIA : C’est pas pour vous couper la parole. Ce terrain-là, avant même de l’acheter, on est parti voir le chef du village d’abord.

Exclusif litige foncier: le Ministre Khalil Konaté contre Doumbia dans une affaire d'expropriation sur fond d'abus de pouvoir ? ledebativoirien.net

KHALIL KONATE : Pardon je vais te dire un truc. Est-ce que tu vis en Côte d’Ivoire même non. Je veux même pas que…parce que je sais ce que les chefs de village font.

DOUMBIA : Est-ce qu’on peut acheter un terrain au moins 100m sans inscrire la personne dans le guide (guide du village)?

KHALIL KONATE : Je te dis…il y a des chefs. Est-ce que tu sais qu’il y a des chefs de village qu’on a pris pour mettre en prison. Le Chef de village de Bonoua là. On l’a pris pour le mettre en prison. C’est où…?..Adjouffou, il est mort en prison. Ça veut dire que le gars, il vend terrain à tout le monde. Où est mon briquet ? (Khalil Konaté cherche son briquet pour allumer une cigarette et son garde du corps le lui remet).

DOUMBIA : Non ! C’est pas le cas parce que moi, j’ai été inscrit dans le guide du village et j’ai été encore inscrit dans le guide du ministère de la Construction.

KHALIL KONATE : Bon Ok. Donc moi ce que je peux te dire… jusqu’à ce que…on vide.

LIRE: https://www.ledebativoirien.net/2024/01/abidjan-litige-foncier-le-ministre-khalil-konate-contre-doumbia-dans-une-affaire-dexpropriation-sur-fond-dabus-de-pouvoir/

La 2ème  vidéo parle:

DOUMBIA : Sincèrement, j’ai pas été malhonnête ! Moi j’ai acheté mon terrain depuis 2014.

KHALIL KONATE : Je vais te dire quelque chose. Écoute Doumbia ! Il faut être pragmatique. Je ne crois pas à quoi tu as payé. Moi j’ai payé à 28 millions FCFA. Donc si toi tu as payé à 10 millions FCFA, je te jure. Je ne te cache rien. Ils vont prendre tes 10 millions comme ça pour te donner. Je ne te cache même pas. Et puis tu vas aller chercher un autre terrain.

DOUMBIA : Pourquoi ? Moi c’est le terrain moi j’ai besoin.

Exclusif litige foncier: le Ministre Khalil Konaté contre Doumbia dans une affaire d'expropriation sur fond d'abus de pouvoir ? ledebativoirien.net

KHALIL KONATE : C’est une affaire que je suis en train de dire.

DOUMBIA : Depuis 2014, ça (le terrain, ndlr) pris de la valeur.

KHALIL KONATE : Effectivement ! Moi-même entre nous ici. Si moi j’ai payé le sac là à 5 mille. (En montrant, un sac sur le dos d’un jeune qui assistait à la conversation, ndlr). Et que quelqu’un vient payer le sac à 8 mille avec moi. Si le monsieur là veut revendre le sac là, il va dire ah vraiment…le sac je voulais vendre mais je n’ai pas vendu. Tiens tes 5 mille. Ça c’est possible hein. C’est l’argent le nerf-là.

DOUMBIA : Nous on a acheté (le terrain, ndlr) avant vous hein.

KHALIL KONATE : Je ne peux pas dire que tu n’as pas payé le terrain.

DOUMBIA : Non mais, j’ai les documents qui prouvent même que j’ai introduit le dossier depuis 2014.

KHALIL KONATE : C’est très bien !

DOUMBIA : À la base même-là. Arrivée au ministère, ils vont dire « litige ». Et puis on va chercher à sursoir. Mais le truc même, on va aller à la justice. Le ministère ne peut pas dire que ça n’a pas été instruit au ministère.

KHALIL KONATE : Si c’est compliqué, je vais dire, donnez-moi mes 28 millions.

DOUMBIA : C’est ce qui sera mieux pour toi parce que mon dossier a été instruit depuis 2014.

KHALIL KONATE : Doumbia, tu es mon frère. Je te regarde droit dans les yeux. Pour dire que si on veut faire affaire de… comme ça (Une manière de régler les choses selon les relations, ndlr), c’est pas bon.

DOUMBIA : Une manière de dire que vous avez les bras longs et je n’ai pas les bras longs.

KHALIL KONATE : Pourquoi ! Moi je prie. Comme tu t’es pressé pour dire que moi d’aller récupérer mon argent. (Rires, en amusant l’assistance).

Exclusif litige foncier: le Ministre Khalil Konaté contre Doumbia dans une affaire d'expropriation sur fond d'abus de pouvoir ? ledebativoirien.net

DOUMBIA : Nous tous on prie. Écoute monsieur Konaté. Votre dernier petit frère, votre cadet, il s’est battu pour avoir un terrain en 2014.

KHALIL KONATE : C’est pas tout on dit en public. Viens je vais te dire quelque chose. (En saisissant le bras du jeune Doumbia pour l’emmener hors des regards et des oreilles de l’assistance).

La scène s’est poursuivie hors caméra. Aujourd’hui la direction de communication informe que  le dossier est devant  les tribunaux.

Cependant, pourquoi le Ministre Khalil Konaté tente-t-il d’impressionner ou d’intimider Doumbia en indiquant clairement qu’il s’adressera directement  au ministre de la Construction  Koné Bruno ? Pourquoi le ministre Kahlil Konaté veut-il racheter le terrain aux  mains de Doumbia? Est-ce la pratique en la matière lorsque l’on est  à  une certaine hauteur du pouvoir ? Le ministre Khalil dévoile-t-il, que les ministres influencent les procédures foncières au ministère de la Construction ?

La direction de communication perd la voix

‘‘Le Débat Ivoirien’’ a joint la direction de communication du ministre Khalil Konaté. Elle n’a pas voulu en dire plus, pour ne pas être victime certainement de diffusion de secret professionnel (!). Cependant, ses propos laconiques ont laissé un certain flou dans l’appréhension de  l’affaire d’un ministre très gesticulant à son aise devant  un citoyen qui tient fermement son lopin de terrain.

 « La vidéo est un montage. Et l’affaire est au tribunal actuellement ». Voilà ce qu’affirme la directrice de communication du ministre Khalil Konaté. Suffisant  pour  ne pas faire  place à une suspicion légitime d’abus de pouvoir.

Exclusif litige foncier: le Ministre Khalil Konaté contre Doumbia dans une affaire d'expropriation sur fond d'abus de pouvoir ? ledebativoirien.net

Au commencement  étaient deux vidéos sur lesquelles visiblement l’on aperçoit le Ministre de la transition numérique et de la digitalisation M. Khalil Konaté face à un certain Doumbia. Le dernier refuse de reculer devant le ministre. L’affaire n’est pas encore finie. De nouveaux documents  à la disposition de  la rédaction permettront de démêler l’affaire Kahlil-Doumbia et d’éclairer les lecteurs. Mais  le Ministre Khalil Konaté tente de convaincre Doumbia d’abandonner son titre de propriété. Pourquoi ? Et à quel prix ?

La rédaction aux dernières nouvelles apprend que le frère de la victime en proie d’expropriation serait détenu au Pôle Pénitentiaire d’Abidjan (ex-MACA) pour avoir joué le rôle de lanceur d’alerte. Convoqué à la DITT, Djiguiba Rahim Doumbia aurait été arrêté puis mis en détention. Il n’a pas encore été  jugé pour l’affaire en cours. Est-ce par intimidation que, le ministre Khalil Konaté voudrait s’accaparer des lots que la famille Doumbia a achetés avant l’acquisition questionnable du Ministre Khalil Konaté ? DOSSIER A SUIVRE.

LIRE: https://www.ledebativoirien.net/2024/01/fibres-optiques-ibrahim-kalil-konate-annonce-loperationnalisation-des-5-207-km-sur-7-000-km-a-deployer-sur-lensemble-du-territoire-fin-de-lannee/

Ledebativoirien.net

H.KARA

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur