Activité gouvernementaleActualitéArt & CulturePolitiqueUrgences

#Côte d’Ivoire-25ans après Djess Sah Bi devient JESSE SAHBI et réapparaît avec ”Never Give UP” pour la réconciliation

JESSE SAHBI

Dans les années 1985-1990, Djess Sah Bi et Peter One ont fait sensation avec  leur campagne musica musical intitulé ”Meimaley Tchanzan Tchi”  parlant de la pauvreté et de la richesse en langue Gouro. Après, ils ont disparu de la scène musicale en Côte-d’Ivoire. Mais le son de leur musique a demeuré. Devenu entre temps Jesse Sahbi, il refasse surface avec un album de 11 titres intitulé ” Never Give Up ” avec pour titre Far, ‘Hello Happy Day”. Il parle de la vraie réconciliation entre les filles et fils de la Côte-d’Ivoire. Mais depuis près de 25 années passées à l’étranger lui et son compagnon Peter One, où étaient-ils et que deviennent-ils? Le grand artiste ivoirien musicien nous donne les raisons de sa longue absence ainsi que de sa réapparition. En exclusivité dans un entretien accordé à ledebativoirien.net et à Abidjan 24.info, Jesse Sahbi parle !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après le succès de vos premiers albums vous avez disparu, où étiez-vous pendant tout ce temps ?

”Merci beaucoup pour l’occasion que vous me donnez de m’exprimer à travers vos journaux. D’abord je peux vous affirmer que tout était difficile ici en Côte-d’Ivoire même si les autres voyaient que nous avons eu du succès. Nous qui sommes dedans on connaît notre situation. C’était vraiment dur et si on te connaît déjà au sommet il ne faut pas régresser. Alors il fallait aller de l’avant. C’est ce que nous avons fait. Nous avons quitté le pays, il y’a près de de 27 ans. Et tous les deux, nous nous sommes installés en Amérique. Mais là-bas chacun est parti de son côté. Moi je me suis retiré en Californie.

Que devenez-vous maintenant ?

Disparu 27 ans après: Dje Sah Bi réapparaît - ses relations avec Alassane Ouattara
Disparu 27 ans après: Djess Sah Bi réapparaît

Je suis toujours musicien. Je joue dans des groupes là-bas. D’ailleurs nous avons fait un dernier show le 21 du mois dernier, c’est à dire en novembre avec mon frère et mon compagnon de tous les jours Peter One. Je joue toujours et j’ai encore la voix d’or et c’est maintenant que tout commence bien pour moi. Dans le temps on chantait mais ça ne nous donnait pas assez de satisfaction. Bizarrement maintenant je suis beaucoup plus sollicité. La dernière fois j’ai joué quelques morceaux en présence du président Alassane Ouattara. Ma musique lui plaît. Il en était tellement épaté qu’il m’a demandé de faire des photos avec lui. C’était le plus beau jour de ma vie. Je suis là ! Je deviens JESSE SAHBI et je suis resté moi-même sans aucune égratignure même si j’ai quitté mon pays il y’a près de 27 ans. Je vais bien et je pense à mes parents et à mon pays. J’ai enfin retrouvé mes enfants, mes amis et ma famille. C’est la grâce divine. Je lui en suis vraiment reconnaissant. Je pense que je progresse dans la musique. D’ailleurs je reviens sur la terre natale avec un album de 11 titres et je parle de la réconciliation.

Lire aussi :  Scandale : l’Etat de Côte d’Ivoire trahi la mémoire de Dickaël alors que Wemba dort bien

Pourquoi c’est maintenant que vous venez parler de la réconciliation alors que votre pays a subi plusieurs crises à réplétion ?

Entant qu’un enfant de Dieu, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Il y a un temps pour chaque chose. C’est maintenant que je peux m’exprimer, à travers ma musique. Je voudrais exhorter les ivoiriens à se réconcilier, parce qu’en Côte d’Ivoire nous sommes tout un Mixage. Nous sommes tous mélangés. Par exemple,  gouro marie dioula, baoulé marie guérè, agni marie yakouba, et ainsi de suite. Encore ce qui est plus intéressant et qui motive plus cette réconciliation, c’est qu’ici en Côte d’Ivoire, nous sommes tous des alliés    : Il y a une alliance entre agni-baoulé, alliance entre yakouba-gouro. En tous cas, chaque ethnie a son allié. C’est ça qui fait la force des ivoiriens. Il ne serait donc pas intéressant de s’entre déchirer alors que nous nous aimons. Dans cet album de réconciliation, je chante en anglais, en français et en gouro. Je suis venu juste pour un mois. J’ai des cassettes qui sont déjà sur le marché. J’ai fait une ambiance le week-end dernier à la place CP1,  j’ai un dernier concert le 21  décembre au village le gouro, toujours à Yopougon niangon avant de m’en aller. J’aime mon pays et je veux la voir réconcilié.

Vous prétendez aimer votre pays pourtant vous avez passé facilement près de 27 ans ailleurs sans y revenir si tôt, qu’est-ce qui vous retenait là-bas ?

Là-bas, j’avais des choses à coordonner. Il fallait que je me retrouve véritablement, que je me repositionne. Il fallait être sûr de revenir et répartir sans problème. Grâce à Dieu tout va bien maintenant.

Lire aussi :  ATTAQUES TERRORISTES DE BASSAM :LES CHEFS D’ETATS DU DU TOGO ET DU BÉNIN APPORTENT LA COMPASSION DE LA SOUS-RÉGION A LA COTE D’IVOIRE

Vous parlez de la réconciliation dans vos chansons, alors qu’en dites-vous du débat autour de la Cours Pénale Internationale, CPI, qui pour certains pensent qu’elle est créée pour les africains ?

Je voudrais dire à l’Afrique qu’elle a de la valeur alors  qu’elle ne se sous-estime pas aux yeux de l’Occident. Les blancs utilisent la CPI pour nous humilier. Que nos dirigeants politiques ne se laissent pas avoir par eux. Je sais qu’on peut tout arranger en se donnant la main et en déclinant leurs idées. Celles de nous rabaisser et de nous détruire. Nous sommes au 21ème  siècle, l’Afrique doit prendre les choses en main pour ne pas toujours se laisser guider par l’Occident. La CPI ne fait que nous retarder, sinon elle ne résout rien. Je n’en dis pas trop mais mon nouvel album ”hello Happy day en dit plus.

Et qu’en est-il de votre compagnon Peter One? Une rumeur nous dit qu’il n’est plus de ce  monde?

(Il se fâche et change de ton)

C’est ce qui tue l’Afrique. Les rumeurs, mais arrêtons ça ! Maintenant, je n’ai pas envie de répondre à cette question, mais pour votre respect, mon frère est plus vivant que jamais. Je viens de vous dire que nous bossons toujours

Jesse Sahbi séduisant

ensemble et notre dernier concert était le 21 novembre dernier alors que les  gens arrêtent ça !

Merci l’artiste pour cette clarification.

Ce que je voudrais dire aux jeunes musiciens c’est de s’accrocher, de croire en ce qu’ils font  et ce qu’ils veulent. Si on fait un choix on ne doit pas négliger ce choix-là. Il faut s’y accrocher pour un meilleur résultat.  Je prie Dieu pour que la réconciliation soit véritable et totale en Côte d’Ivoire. Encore une fois de plus je vous remercie pour cette opportunité que vous m’offrez de m’exprimer. Et à très bientôt.

Lire aussi :  Présidentielle 2020-Tonkpi : Albert Flindé récupère 300 chefs Dan pour le candidat Alassane Ouattara

Réalisé  par

Hortense Lou Bia K.

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com