Activité gouvernementaleActualitéPolitiqueUrgences

Intervivew avec Pr ErnestTouhi Bi:” Pourquoi la Marahoué a décidé de rendre honneur à Alassane Ouattara”

La région de la Marahoué dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire s’apprête à vibrer, le samedi 19 octobre 2019, au stade de Douala, dans la ville de Sinfra, au rythme d’une cérémonie de reconnaissance et d’hommage au Président Ivoirien Alassane Ouattara. Dans la ferveur de la préparation de cet important évènement, en exclusif, la rédaction Newsabidjan.net s’est entretenu par téléphone avec Touhi Bi Irié Ernest, Professeur Titulaire, Enseignant-chercheur de Littérature à l’Université Félix Houphouët-Boigny, le Président du Comité d’Organisation.

Newsabidjan.net : Monsieur le Président du Comité d’Organisation de la cérémonie de reconnaissance et d’hommage au Président Alassane Ouattara dans la Marahoué, notre journal en ligne newsabidjan.net, qui suit cet évènement veut savoir dans quel état d’esprit se prépare cette cérémonie dans toute la Marahoué.

Professeur Touhi Bi Irié Ernest : Toute la Marahoué est mobilisée pour cette cérémonie. Toutes les têtes couronnées sont impliquées dans l’organisation de cette cérémonie et .Oui, les chefs traditionnels viendront de toute la marahoué et même au-delà. Nous aurons environ 500 chefs traditionnels qui prendront part à cet événement.

Combien de personnes comptiez-vous mobiliser pour cette cérémonie ?

Nous attendons au moins 10.000 personnes pour l’évènement et un accueil exceptionnel.

Cette cérémonie n’est-elle pas organisée pour empêcher les populations à prendre part au rassemblement du PDCI pour l’hommage à Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, prévu le même samedi 19 Octobre 2019?

Non ! Non ! Loin de nous cette idée. C’est une cérémonie qui est prévue, depuis plusieurs mois. Ce n’est pas une cérémonie pour empêcher les gens de se rendre à Yamoussoukro. C’est une coïncidence pour coïncidence. Il y’a longtemps que nous avions programmé cette cérémonie.

Monsieur le PCO, est-ce que les autorités annoncées ont confirmé leur présence effective?

Oui, les autorités annoncées seront là. Il y’aura une dizaine de Ministres attendus.

Pouvez-vous nommer ces Ministres ?

Oui ! Tout d’abord, la cérémonie est placée sous le haut patronage du Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Monsieur Amadou Gon Coulibaly. Ensuite, sous le Co-parrainage des Ministres Albert Mabri  Toikeusse, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Amedé koffi Kouakou, de l’Equipement et de l’Entretien Routier et enfin sous la présidence de Monsieur Adama Bictogo, Directeur Exécutif du RHDP. Également, nous auront la présence effective des Ministres Belmonde Dogo, Siaka Ouattara, Tchagba Laurent etc.

Avez-vous un message particulier à l’endroit des différents cantons ou tribus de la Marahoué et les environs que sont les Nanan, Gohi, Vinan, Sian, Prozi, Bendé, Gola, Toho, Gonan et Bonon?

Que ces tribus ou cantons s’élèvent comme un seul homme parce que ce sont eux qui reçoivent tout ce monde qui arrive à cette cérémonie. Leur mobilisation devrait impacter positivement celle des autres régions pour que cette fête soit populaire.

 Monsieur Le PCO, que pensez-vous des opinions qui traiteront les populations présentes à cette cérémonie de “sardinards” au service des mobilisations politiques.

(Rire…) Non ! Non ! Ce n’est pas la distribution de pains et de sardines qui mobilisent. C’est le travail qui est en train d’être fait en Côte d’Ivoire sur le terrain par le Président de la République Alassane Ouattara qui mobilise en réalité les populations. Et pour l’occasion, il vient d’honorer les populations de la marahoué par un acte majeur, en appelant notre fils, le Ministre Épiphane Zorro à ses côtés. C’est cet acte majeur du Président Alassane Ouattara, notre bienfaiteur, que nous partons célébrer à Sinfra.

Qu‘attendez-vous des populations?

Cette cérémonie est pour nous une manière de signifier notre reconnaissance vis-à-vis de cet homme, qui, pour nous, est le digne “fils” héritier de feu Félix Houphouët-Boigny. Donc vous voyez bien que ce n’est pas une cérémonie de distribution de pains et de sardines. (Rire). Nous demandons à la population de sortir massivement parce que c’est un évènement majeur pour toutes les populations de la marahoué : les gouros, les baoulés, les malinkés, les yowlès, les ressortissants burkinabès qui vivent avec nous. Et au-delà de la marahoué, l’ensemble de nos frères qui sont de Bédiala, de Vavoua et de Kounahiri etc.

Newsabidjan.net : Merci professeur de nous avoir accordé un peu de votre temps.

Je vous remercie également et à bientôt à Sinfra !

Interview réalisé par H. KARA

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com